A
A

Le Comité de Bâle fait marche arrière sur les stablecoins

dim 18 Déc 2022 ▪ 17h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

L’organisme international de réglementation bancaire ou encore Comité de Bâle est une organisation contrôlée par des banques centrales de 27 pays dans le monde, pour traiter des questions relatives à la supervision du secteur bancaire. Elle vient d’adopter de nouvelles mesures concernant les stablecoins, à la lumière des récents événements dans l’industrie de la crypto. Décryptage.

Un homme pointant du doigt le mot « stablecoin »

Le Comité de Bâle préfère jouer la sécurité avec les stablecoins

L’organisme international de réglementation bancaire vient de publier une nouvelle proposition de lignes directrices pour les banques. La production de ce nouveau document survient dans un contexte d’incertitudes et de perspectives peu reluisantes pour les cryptos. La nouvelle version intègre les commentaires des parties prenantes et les récents développements sur les marchés crypto.

Le document prévoit pour les banques, une meilleure gestion et une gestion plus prudente de leur exposition aux actifs numériques. Il revient surtout sur les directives précédentes relatives aux stablecoins. Celles-ci visaient à permettre aux stablecoins la soumission à des tests de résistance en fonction de la possibilité de les vendre pour un montant qui prend en compte leur valeur de référence.

The Block est le premier média crypto à avoir relayé l’information

Désormais, le document recommande que l’exposition des banques aux stablecoins soit supervisée de long en large. Ceci, selon les exigences existantes en matière de capital et de liquidités imposées aux institutions financières traditionnelles. Il veut également que tout test de l’exposition aux stablecoins soit effectué en plus, et non à la place.

« L’aval donné aujourd’hui par le groupe des gouverneurs des banques centrales et des responsables de la supervision marque une étape importante dans l’élaboration d’une base réglementaire mondiale visant à atténuer les risques que présentent les cryptos pour les banques. Il est important de continuer à surveiller les développements liés aux banques sur les marchés des cryptos. Nous restons prêts à agir davantage si nécessaire », a déclaré Tiff Macklem, gouverneur de la Banque du Canada.

La nouvelle version du document d’orientation des banques vis-à-vis des stablecoins prévoit que les banques limitent leur exposition à certains tokens à moins de 1 % de leurs fonds propres de base. Il faut savoir que le Comité de Bâle prévoit de finaliser un nouveau cadre pour les normes bancaires d’ici 2025.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !