A
A

Les cryptos deviennent plus attrayantes malgré les actions de la SEC

mer 26 Oct 2022 ▪ 9h00 ▪ 4 min de lecture - par La Rédaction Cointribune

L’industrie crypto tirerait avantage de la répression menée la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et d’autres organismes de surveillance. Ces derniers ont enquêté sur les entreprises les plus vilaines de la crypto. Néanmoins, les acteurs du marché ont affirmé qu’ils sont plus susceptibles d’investir dans ce secteur à la suite d’une plus grande action coercitive. D’après les sondages réalisés, les avis et opinions sur le secteur cryptographique restent partagés auprès des investisseurs. Mais une grande partie voit dans ces mesures restrictives, un signe positif pour la crypto-sphère.

Bitcoin_Dominance_Cryptomonnaies_Ethereum

Crypto : les répressions de la SEC, un signe positif pour les investisseurs

La dernière enquête MLIV Pulse a indiqué que près de 60 % des 564 interrogés considèrent les actions en justice dans le domaine crypto comme un signe positif. Les principales interventions concernaient les enquêtes réglementaires américaines, comme la SEC, sur les entreprises de crypto en faillite. Il s’agit notamment de Three Arrows Capital et Celsius Network. Il parle également d’un contrôle de la SEC sur Yuga Labs, les créateurs de la collection NFT Bored Ape.

Chris Gaffney, président des marchés mondiaux chez TIAA Bank, a déclaré être dans le camp du « oui ». Il estime que la réglementation des investissements offre davantage d’opportunités aux investisseurs professionnels de s’impliquer dans la crypto sphère. Cette opinion s’étend au bitcoin, où les investisseurs sont désormais plus optimistes à propos des crypto par rapport au mois de juillet.

Crypto SEC
Les cryptos deviennent plus attrayantes, malgré les actions de la SEC – photographe : Luke MacGregor/Bloomberg

Un secteur crypto marqué par de fortes volatilités

42 % des interrogés ont déclaré avoir pensé que la corrélation des cryptos avec les actions technologiques resterait inchangée au cours des douze prochains mois. Les 43 % ont déclaré qu’elles augmenteraient leur exposition aux crypto au cours de la même période, malgré les actions de la SEC. Ceci-étant, le bitcoin a maintenu une forte corrélation avec les actifs à risque depuis mars. Cela, sans changer sa position au cours des trois derniers mois.

Par ailleurs, rappelons que le chaos a dominé la première moitié de 2022. En effet, il y a eu des faillites, notamment celle de Voyager Digital Ltd. et la suppression de 40 milliards de dollars de l’écosystème de la blockchain Terra. À la fin de 2021, environ 2 milliards de dollars de valeur globale ont été effacés du record de l’industrie. C’est en juin que les choses ont commencé à changer avec le plafonnement des cryptos à son niveau actuel.

Enfin, on a demandé aux interrogés de choisir le mot décrivant l’espace crypto. La plupart des réponses étaient réparties entre « Ponzi » et « futur ». Selon Victoria Greene de G Squared Private Wealth, la crypto, c’est presque comme une religion. Ceux qui y croient vont dire que c’est l’avenir. Par contre, ceux qui ont une vision plus traditionnelle peuvent dire qu’il s’agit d’un Ponzi.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
La Rédaction Cointribune avatar
La Rédaction Cointribune

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !