A
A

L’Irlande serait-il le nouvel Eldorado de Ripple ? 

lun 21 Nov 2022 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Expansion ou migration ? La question se pose après la récente sortie de l’avocat général de Ripple Labs. Stuart Alderoty a déclaré sur CNBC que la société de cryptographie dont il a la responsabilité juridique opérait principalement à l’extérieur des États-Unis. En effet, depuis le conflit opposant Ripple Labs et la Securities and Exchange Commission (SEC), des sanctions ont été prises. Lesdites sanctions interdisent à Ripple d’exercer sur le sol américain, ce qui contraint la plateforme de cryptographie à rechercher de nouvelles parts de marché. 

Coinbase : allié officiel de Ripple (XRP) contre la SEC
Ripple débarque en Irlande

Ripple Labs part à la conquête de l’Irlande !

Ripple débarque en Europe ! C’est ce que l’on pourrait déduire après sa demande de licence au fournisseur de services d’actifs virtuels (VASP). En effet, après les sanctions de la Securities and Exchange Commission, la société a plié bagage et compte s’installer en Irlande. 

Le conflit remonte à décembre 2020, alors que la SEC accuse la société Ripple d’avoir vendu illégalement des titres numériques, notamment son token XRP. Lequel n’avait pas été enregistré comme l’exige la réglementation. 

Ainsi, dans le but d’assurer la continuité de ses opérations et d’entamer son projet d’expansion, la société a décidé de « passporter » ses services dans l’union européenne. L’Irlande, où elle ne compte que deux employés, se présente comme une terre vierge. Elle sera la deuxième société de cryptographie après Gemini à s’y installer. Rappelons que Germini fait partie des nombreuses structures de cryptographie à subir de plein fouet l’effondrement du projet FTX. 

Par ailleurs, Blockchain Association, Coinbase et plus de 10 autres entreprises du secteur ont témoigné leur soutien à Ripple. C’est à travers un mémoire d’amicus curiae que celles-ci ont tenu à soutenir Ripple Labs Inc dans cette querelle avec la SEC. 

Conclusion

Ripple Labs, dont le siège est à San Francisco, n’a plus le droit d’exercer sur le sol américain après un conflit épineux avec la SEC. Cette situation a suscité plusieurs réactions dont celles de nombreuses sociétés de cryptographie telles que Coinbase et Blockchain Association. Lesquelles ont déposé des mémoires d’amicus curiae pour soutenir Ripple. Cependant, la société Ripple a demandé une licence aux autorités irlandaises pour s’installer afin d’entamer son projet d’expansion. Elle reste néanmoins ouverte à un consensus, à condition que la SEC reconnaisse que XRP n’est pas un titre numérique, affirme le directeur Brad Garlinghouse. 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !