A
A

L’OFAC s'attaque au mélangeur de cryptomonnaies Blender

sam 07 Mai 2022 ▪ 18h30 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction CT

L’OFAC a pris une série de sanctions à l’égard de la plateforme de mélange de cryptomonnaies Blender, car elle serait impliquée dans des affaires illicites et illégales, notamment le blanchiment de capitaux. L’institution a fourni des détails dans un communiqué de presse.

Blockchain cryptocurrency physical coins surrounded with variety of other crypto altcoins.

Une première fois dans l’histoire

Blender.io, une plateforme d’échange de cryptomonnaies, est dans le viseur de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor américain. Pour cause, la plateforme qui est liée à la Corée du Nord a obscurci l’origine et la destination des transactions en bitcoins (BTC). Par ailleurs, l’OFAC a ajouté des adresses de BTC et ether (ETH) à sa liste noire. De cette façon, l’institution cherche à empêcher le service et ses opérateurs d’accéder au système financier mondial.

Des informations fournies par l’OFAC, on retient que les adresses BTC bloquées étaient en lien avec Blender, tandis que les adresses ETH étaient reliées à des groupes de pirates basés en Corée du nord. « Blender serait impliqué dans des attaques de ransomware », a également précisé le département du Trésor dans un communiqué de presse ainsi que dans diverses autres cyberattaques, notamment le tristement célèbre piratage de Ronin en mars.

Il faut dire que c’est la toute première fois qu’une plateforme de mélange de cryptomonnaies se retrouve sur une liste noire de l’OFAC.

Une autre plateforme dans le viseur

Dans le communiqué de presse relatif aux sanctions mis en place pour Blender.io, l’OFAC a précisé qu’environ 20,5 millions de dollars provenant de l’attaque Ronin ont été blanchis par le biais de la plateforme. Cependant, Blender ne serait pas la seule plateforme de mélange de cryptomonnaies à être dans le viseur de l’institution. Tornado Cash est, elle aussi, positionnée sur la liste, d’après des informations officieuses. Plus de 21 000 ETH (d’une valeur d’environ 56 millions de dollars au moment de la rédaction de l’article) volés au réseau Ronin ont été blanchis par Tornado Cash le mois dernier.

« Bien que l’objectif supposé soit d’accroître la confidentialité, les mélangeurs comme Blender sont couramment utilisés par des acteurs illicites. Blender a aidé à transférer plus de 500 millions de dollars de bitcoins depuis sa création en 2017. La plateforme a été utilisée dans le processus de blanchiment pour le hold-up Axie Infinity de la RPDC, traitant plus de 20,5 millions de dollars de produits illicites », a déclaré vendredi le communiqué du Trésor.

Blender est une plateforme de mélange de cryptomonnaies qui aurait pris part à des activités illicites en brouillant les pistes et en empêchant les autorités de retrouver les traces de pirates et groupes de pirates. Pour cette raison, elle échoppe de quelques sanctions de la part de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor américain.

Source : CoinDesk

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !