A
A

Samsung réalise un nouvel exploit dans le metaverse

mer 05 Oct 2022 ▪ 14h00 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La filiale latino-américaine de Samsung, Samsung Latam, vient d’annoncer l’ouverture de son nouvel espace dans le metaverse de Decentraland. Cette aire virtuelle du nom de « House of SAM » accueillera constamment des animations d’expérience SmartThing de SAM, l’assistant virtuel du géant sud-coréen.

Samsung réalise un nouveau plongeon dans le metaverse

Samsung érige une maison virtuelle pour Sam dans le metaverse

Samedi dernier, Samsung Latam a inauguré la House of SAM sur Decentraland (MANA), un metaverse basé sur Ethereum. Il s’agit d’un espace virtuel destiné à plusieurs activités pour les utilisateurs de produits de la marque Samsung. On y organisera, entre autres, des mini-jeux à l’issue desquels les gagnants obtiendront des récompenses pour leurs avatars.

Pour vous donner un aperçu des activités organisées dans la maison de SAM, sachez que les visiteurs y sont conviés à danser sur des musiques pop en suivant une chorégraphie. Des points supplémentaires reviendront à celui ou celle qui a répété les bons mouvements.

Lancement de la House of SAM dans le metaverse – Samsung

Via cette démarche, Samsung Amérique latine compte se rapprocher beaucoup plus de la nouvelle génération de consommateurs utilisant le metaverse. Bien évidemment, dans la House of SAM, ils pourront vivre des expériences uniques avec l’aide de l’expert virtuel de Samsung.

« Nos clients pourront interagir entre eux, participer à des spectacles, des cours et des évènements exclusifs que nous proposerons gratuitement sur Decentraland, l’un des espaces les plus démocratiques et ouverts du Metaverse. Notre objectif est de nous rapprocher encore plus de la génération Z, nos jeunes consommateurs qui ne fixent plus de frontières entre ce qui est physique et ce qui est virtuel. »

Qui est Samsung SAM ?

Avant de mettre un pied dans la maison de SAM, voici quelques informations concernant son locataire. D’abord, SAM est le diminutif de Samantha, le véritable nom de l’assistant virtuel de Samsung devenu très populaire en 2021.

samsung-sam
SAM, l’assistant virtuel de Samsung

Bien qu’elle ait tardé à débarquer dans le metaverse, SAM est une femme virtuelle très habile dans l’utilisation des produits Samsung. Amusante, cette mascotte virtuelle aux rendus 3D est une pure production de Lightfarm (société de design brésilienne) et de Cheil (société de marketing de Samsung).

Depuis, beaucoup sont tombés sous le charme de SAM, cette experte aux cheveux au carré, au point de la considérer comme une « waifu ». À titre de rappel, « waifu » désigne un personnage féminin fictif très attractif chez les fans de mangas, d’anime et de jeux vidéo.

Avant SAM, Samsung a déjà développé d’autres assistants comme Bixby et NEON.

Samsung n’est pas à sa première initiative dans le metaverse

Comme LG Electronics, Samsung a aussi développé des wallet crypto qui leur permet d’acheter des bitcoins et des NFT via des smartTV. En gros, la marque s’est déjà positionnée dans les marchés des tokens non fongibles et des puces pour le mining de bitcoin.

Pour ce qui est de son expérience metaverse, sachez que Samsung a déjà lancé Space Tycoon, sur Roblox, en juillet dernier. Au début de l’année, l’entreprise sud-coréenne a déjà ouvert son propre magasin sur Decentraland.

De plus d’entreprises d’électronique comme Samsung et LG Electronics n’hésitent plus à mettre le pied dans le metaverse. Ayant compris les enjeux des mondes virtuels, et des éléments afférents, elles vont se ruer dedans à une vitesse maximale.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !