A
A

Michael Burry : Son opinion sur les exchanges

lun 19 Déc 2022 ▪ 7h00 ▪ 4 min de lecture - par Krull

Michael Burry est un investisseur et gérant de hedge fund bien connu. Il s’est fait connaître notamment depuis le livre puis film « The Big Short ». Celui-ci s’est véritablement fait connaitre pour son rôle joué en amont de la crise des subprimes. L’investisseur Michael Burry considère que les audits des exchanges de cryptomonnaies comme Binance et FTX sont « sans signification ». Il affirme que le problème de l’audit des échanges de cryptomonnaies, comme Binance et FTX, est le même que lorsqu’il a commencé à utiliser un nouveau type de swap de défaut de crédit.

Michael Burry, Crypto, Or

Le tweet de Burry

Comme mentionné en introduction, Michael Burry est surtout connu pour avoir été le premier investisseur à prévoir et à profiter de la crise de 2008. Il s’agissait de la crise des prêts hypothécaires à risque aux États-Unis. Qui s’est produite entre 2007 et 2010. Il est présenté dans « The Big Short », un livre de Michael Lewis sur la crise des prêts hypothécaires. Le livre a également fait l’objet d’un film avec Christian Bale.

Suite à l’arrêt des audits de preuve de réserves pour les sociétés de cryptomonnaie par le cabinet comptable Mazars Group, Burry a tweeté (traduction française) : « Voilà le problème. En 2005, lorsque j’ai commencé à utiliser un nouveau type de swap de défaut de crédit, nos auditeurs apprenaient sur le tas. Ce n’est pas une bonne chose. Il en va de même pour FTX, Binance, etc. L’audit est essentiellement dépourvu de sens. »

Michael Burry sur son compte tweeter
Michael Burry sur son compte tweeter

Le tweet de Burry fait référence à un article de Bloomberg. Ce dernier explique que le cabinet comptable Mazars a suspendu ses travaux sur les sociétés de cryptomonnaies. La raison trouve sa source dans les inquiétudes suscitées par l’examen intense des médias et des indications selon lesquelles les marchés n’ont pas été rassurés par les rapports de preuve de réserves publiés jusqu’à présent, notamment pour Binance, Crypto.com et Kucoin. Cette nouvelle fait suite aux critiques du PDG de la bourse de cryptomonnaies rivale Kraken, Jesse Powell. En effet, ce dernier a récemment dénoncé la preuve de réserves de Binance auditée par Mazars. Cette semaine, plus de 3 milliards de dollars de fonds ont été retirés de Binance.

La réponse de Binance

Le dirigeant a été interrogé sur la raison pour laquelle Binance ne fait pas appel à l’un des quatre grands cabinets d’experts-comptables. Parmi ces cabinets, on retrouve notamment les big fou c’est-à-dire Deloitte, EY, KPMG et Pricewaterhousecoopers (PwC). Ce recours serait utile sur le plan de la vérification des comptes. Par conséquent, d’aucuns considèrent que la société de cryptomonnaies n’était pas en mesure de fournir des fichiers et des données pour que les auditeurs puissent donner leur approbation.

Le PDG de Binance a répondu aux préoccupations sur son exchange dans une interview avec CNBC jeudi dernier. Changpeng Zhao a simplement affirmé que la plupart des cabinets comptables ne savent pas comment auditer les exchanges de cryptomonnaies.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Krull avatar
Krull

À l'angélisme des intercesseurs du système monétaire actuel, j'oppose la DeFi, les actifs numériques et le metaverse. Juriste au Luxembourg, je m'intéresse aux fonds d'investissement en cryptomonnaies.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !