la crypto pour tous
A
A

Mining : Le propriétaire d’une Tesla explique comment il mine des cryptos avec sa voiture

dim 09 Jan 2022 ▪ 5 min de lecture ▪ par Clément D.

Dans une récente interview, Siraj Raval, propriétaire d’une Tesla Model 3 2018, a évoqué les différentes techniques qu’il a utilisées pour miner des cryptomonnaies à l’aide de sa voiture.

Techniques pour miner des cryptomonnaies avec une voiture

Selon un rapport de CNBC publié hier, voici quelques méthodes dont Raval a usées afin de miner des cryptomonnaies à l’aide de sa Tesla :

« Il a exécuté un logiciel gratuit de mining de bitcoins sur son Apple Mac mini M1 et a alimenté l’ordinateur en branchant un onduleur sur la prise allume-cigare de 12 volts du tableau de bord de sa voiture.

Il a également branché des processeurs graphiques interconnectés (GPU) dans le coffre de sa Tesla, en alimentant ces machines avec la batterie interne de la voiture.

Mais le moyen préféré de Raval pour effectuer le minting des cryptomonnaies comme l’ether est d’utiliser JavaScript pour pirater le CPU natif de sa Tesla. Le CPU est l’ordinateur interne de la voiture qui aide à la navigation du système et fournit des divertissements aux conducteurs. »

Bien que Raval soit conscient que le piratage de sa Tesla afin de miner des cryptomonnaies pourrait annuler la garantie, il a déclaré à CNBC que lorsque les prix de l’ether et de MATIC étaient à des sommets historiques en 2021, il gagnait jusqu’à 800 dollars par mois en minant ces deux cryptomonnaies.

Alejandro De La Torre, vice-président de l’opérateur de pool de mining Poolin, a affirmé à CNBC :

« L’élément principal est le prix de l’électricité. Si c’est moins cher de le faire par le biais d’un véhicule électrique, alors qu’il en soit ainsi. »

Raval souligne que la façon la plus rentable de miner de la cryptomonnaie avec sa Tesla « implique un mélange de piratage de l’ordinateur interne de la voiture, plus le branchement de GPU directement sur le moteur électrique du véhicule ». Il « utilise JavaScript pour créer une application web qui peut récupérer les données, et dans certains cas, les modifier ».

En outre, il appelle la Tesla « un ordinateur avec des roues » et précise que « c’est si simple » de pirater la voiture, décrivant cela comme « le détournement du firmware interne du véhicule pour permettre une utilisation de puissance supplémentaire ».

Il connecte ensuite cinq cartes graphiques à hautes performances sur la batterie de sa Tesla et « alterne l’exécution de deux algorithmes de hachage différents » (un pour l’ETH, un pour MATIC).

Bien que la recharge de sa Tesla ne soit pas gratuite, Raval affirme que la batterie de sa Tesla est si performante qu’il parvient à en avoir pour son argent. Il travaille environ 20 heures par jour à l’aide de sa Tesla.

Que fait Raval pour rester rentable ?

Pour rester dans la zone de rentabilité même en cas de baisse des prix des cryptomonnaies qu’il mine, Raval utilise la plateforme d’investissement en cryptomonnaies Midas.Investments. C’est sur cette plateforme qu’il gagne un rendement annuel d’environ 23 % pour le jalonnement de ses ethers. En outre, il ne vend jamais les cryptomonnaies qu’il mine.

Raval achète des cartes graphiques d’occasion sur eBay pour économiser de l’argent.

Raval a expliqué à CNBC qu’au cours de l’année 2021, il « avait gagné entre 400 et 800 dollars par mois, ce qui a rendu l’entreprise rentable, même pendant la crise de la cryptomonnaie ».

Raval espère qu’un jour, dans le futur, sa Tesla sera un robotaxi entièrement autonome :

« Il utilisera ses gains, provenant à la fois des services de transport et des services de mining de cryptomonnaies, pour payer ses propres dépenses, comme les réparations, les coûts d’électricité et les mises à niveau, ainsi que pour les investir dans un portefeuille diversifié de réseaux crypto communautaires émergents. »

Que pensez-vous de ce sujet ? Faites-nous part de votre humble avis en nous contactant via Telegram. Et si vous avez des questions concernant ce dernier ou l’ensemble de l’univers crypto, Cointribune se fera un plaisir d’y répondre !

Source : cryptoglobe.com

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Clément D. avatar
Clément D.

J’aime bien la cryptomonnaie. Ça fait déjà plusieurs années que je l’étudie, mais aussi que j’y investis et que je travaille dans ce domaine. De plus, je fais des articles sur le sujet où j’essaie d’être clair et net !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.