A
A

Qu’est-ce que le KYC ?

lun 08 Nov 2021 ▪ 13h00 ▪ 7 min de lecture - par Nicolas

KYC est une abréviation du terme anglais « Know Your Customer », que l’on peut traduire littéralement en français par « Connaissez Vos Clients ». Il s’agit en fait d’une procédure qui permet de connaître l’identité d’un utilisateur en lui demandant des documents qui prouvent son identité.

Business Acronym KYC - Know Your Customer

Le KYC est de plus en plus souvent nécessaire pour effectuer des opérations de dépôt ou de retrait sur les plateformes de trading dans les cryptomonnaies. Il est donc important de bien savoir comment cela fonctionne afin de pouvoir faire valider ses comptes sur les exchanges et avoir accès à toutes les fonctionnalités de ces derniers.

Pourquoi faut-il passer une procédure de vérification d’identité ?

Lorsque les premiers exchanges sont apparus sur le marché, ils permettaient aux crypto-investisseurs de déposer ou retirer des cryptomonnaies sans faire valider leur compte en prouvant leur identité. A cette époque, l’idéal de liberté et d’affranchissement du système bancaire était très présent dans le monde des actifs numériques.

Cependant, suite à la pression de nombreux gouvernements et la réputation déplorable des cryptomonnaies qui étaient utilisées pour accomplir des actions illégales, de nouvelles législations sont apparus et ont forcé les exchanges à mettre en place des procédures KYC.

Désormais, tous les sites d’échange qui sont régulés en Europe ou aux Etats-Unis demandent généralement une procédure de vérification d’identité afin de pouvoir lier une adresse de wallet à une personne, ce qui permet plus facilement de suivre à la trace les personnes qui se serviraient des cryptos pour effectuer des actions illégales.

Si cela semble contraire à l’esprit initial des cryptomonnaies, cela permet toutefois aux personnes qui utilisent ces exchanges d’avoir une certaine sécurité. En effet, les sites d’échange les plus pointilleux sont généralement régulés par des pays comme les Etats-Unis et cela protège en quelque sorte les actifs des investisseurs des tentatives d’escroquerie de plateformes gérées par des individus peu scrupuleux.

Quels sont les éléments à fournir pour effectuer un KYC ?

Tous les sites d’échange ne demandent pas forcément de fournir les mêmes documents pour accomplir un KYC, même si généralement une partie de la procédure est commune à toutes les plateformes cryptos.

Voici les différents documents qui sont généralement demandés lorsqu’on désire faire vérifier son identité :

·         Une photo de votre pièce d’identité où tous les coins du document sont visibles ;

·         Si des informations se trouve sur le verso de cette pièce d’identité, il faut également l’envoyer ;

·         Selon les sites, une carte d’identité, un permis de conduire ou une carte de résidence peuvent servir de preuve d’identité. Sur certaines plateformes, il faudra par contre obligatoirement envoyer la photo d’un passeport.

Pour certains opérateurs, d’autres documents peuvent parfois être nécessaires. Les voici :

·         Vous devez prendre une photo de vous et de votre pièce d’identité à côté de votre visage ;

·         Sur plusieurs sites, il est nécessaire d’ajouter une feuille de papier sur laquelle vous devez indiquer le nom de l’exchange et la date en complément ;

·         Quelques fois, une preuve d’adresse est demandée. Il faut alors fournir une facture datée de moins de 3 mois qui montre clairement votre nom et votre adresse. Cela peut être une facture d’internet, d’eau, d’électricité ou de gaz, mais il est parfois possible qu’une simple facture d’un achat puisse convenir ;

·         Sur certaines plateformes, il existe une procédure de vérification automatique grâce à la webcam de votre ordinateur ou bien la caméra de votre téléphone. Dans ce cas, il faut suivre scrupuleusement la procédure indiquée.

Que se passe-t-il si on ne vérifie pas son identité ?

En fonction des exchanges que vous utilisez, il est possible de rencontrer 4 cas de figure différents si vous ne faites pas vérifier votre identité.

Tout d’abord, si vous avez choisi un site d’échange exotique ou non régulé, aucune demande de KYC n’est peut-être nécessaire. Dans ce cas, vous avez accès à tous les services de la plateforme sans aucune restriction. Toutefois, il faut faire très attention en utilisant ces sites d’échange car le risque que vous ne puissiez jamais récupérer votre argent est important.

Dans le deuxième cas, un compte non-vérifié peut voir le montant de ses dépôts et / ou de ses retraits limités. Ainsi, il ne sera pas possible de déposer plus qu’une certaine somme sur une durée définie ou de retirer plus qu’un certain montant.

En ce qui concerne le troisième cas, les dépôts peuvent être interdits tant que vous n’avez pas accompli la procédure KYC. Si vous avez créé un compte sous une fausse identité, vous risquez alors de ne jamais pouvoir récupérer votre argent. Ne mentez donc jamais lorsque vous vous inscrivez sur un exchange.

Finalement, il est parfois possible que vous ne puissiez même pas effectuer le moindre dépôt sur une plateforme d’achat tant que vous n’avez pas fait vérifier votre identité. Ce sont généralement les exchanges les plus régulés qui sont aussi stricts car ils doivent respecter les règles imposées par le législateur du pays depuis lequel ils opèrent.

Conclusion sur le know your customer

La procédure de know your customer (KYC) consiste à vérifier l’identité d’un utilisateur. Pour cela, il faut envoyer des documents prouvant son identité aux sites d’échange, qui peuvent varier d’une plateforme à une autre.

Si au début cette procédure n’était requise nulle part, elle commence à être de plus en plus répandue et sera sans doute, à terme, nécessaire sur la plupart des exchanges. Il est donc important d’avoir toujours sous la main sa pièce d’identité afin de pouvoir effectuer des opérations sur les différentes plateformes cryptos.

Retour au lexique

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas avatar
Nicolas

J'ai découvert le monde des cryptomonnaies en janvier 2018. Arrivé au pire moment pour investir, je n'ai depuis lors jamais cessé de me former et partage désormais mes connaissances afin de faciliter l'adoption des cryptos.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !