la crypto pour tous
A
A

Qu'est-ce que le staking ? Tout comprendre

11 min de lecture ▪ par Fitah

Gagner de l’argent dans l’univers de la crypto ne se résume pas au trading ou au minage. Il existe d’autres moyens de générer des revenus, notamment le staking. Le staking permet aux détenteurs de cryptomonnaies dont la blockchain utilise le mécanisme de preuve d’enjeu (PoS) de gagner de l’argent. Si vous souhaitez faire fructifier votre argent tout en étant écoresponsable, le staking crypto est l’idéal. Suivez-nous à travers cet article pour tout comprendre sur son fonctionnement, ses avantages et les profits potentiels de cette activité très intéressante.

Staking crypto

Le staking, c’est quoi ?

Il s’agit d’une méthode qui permet aux détenteurs de cryptos au sein d’une blockchain Proof-of-Stake, de verrouiller leurs jetons pour soutenir le réseau et valider les transactions. En retour, ils reçoivent des récompenses sous forme de jetons supplémentaires.

En d’autres termes, imaginez que vous faites un placement financier. Votre argent est bloqué pour une période déterminée en échange d’intérêts. Le staking fonctionne de la même manière. Un détenteur de jetons crypto verrouille ses avoirs pour participer à la validation des transactions et à la création de nouveaux blocs sur une blockchain. En contrepartie de son travail, il reçoit des jetons, c’est-à-dire des intérêts.

Le staking contribue à la sécurité et à la décentralisation des blockchains, car il incite les participants à agir de manière honnête. L’un des réseaux PoS les plus connus est Ethereum 2.0.

Comment faire du staking ?

  1. Choisissez une monnaie virtuelle compatible avec le staking ;
  2. Achetez la monnaie numérique de votre choix pour avoir le nombre minimum de tokens requis ;
  3. Transférez vos jetons dans un portefeuille compatible avec le staking ;
  4. Choisissez la méthode de staking : vous pouvez devenir un staker en devenant un nœud de validation, participer via une plateforme d’échange comme Binance ou Coinbase, ou bien rejoindre un pool de staking ;
  5. Verrouillez vos fonds ;
  6. Recevez vos récompenses en crypto.

Staker sur des plateformes renommées comme Binance offre souvent un rendement intéressant, faisant du staking un choix attractif pour ceux cherchant un investissement à long terme.

Les différentes formes de staking ?

Le staking peut se présenter sous différentes formes. Découvrons ensemble quelques une des formes les plus communes dans le monde de la cryptomonnaie : 

  • Staking simple ou direct : ici, la mise en jeu marche de la manière suivante : les détenteurs de cryptos verrouillent leurs jetons dans un portefeuille pour soutenir les opérations d’un réseau blockchain, comme la validation de transactions. En retour, ils reçoivent des récompenses, souvent sous forme de jetons supplémentaires. Il s’agit de la forme la plus basique ;
  • Staking via des pools de staking : ici, les détenteurs de jetons rejoignent un pool de staking. Ces pools permettent à ceux qui ne possèdent pas suffisamment de jetons pour participer au staking par eux-mêmes de regrouper leurs ressources. Les récompenses sont ensuite partagées entre les participants du pool, proportionnellement à leur contribution ;
  • Staking délégué (DPoS) : les utilisateurs délèguent leurs jetons à un validateur (ou un nœud) particulier, sans les transférer réellement. Ce système est souvent utilisé dans les réseaux qui utilisent le Proof of Stake (PoS) ou des variantes de celui-ci. Les validateurs délégués sont responsables de la maintenance du réseau et les détenteurs de jetons reçoivent une partie des récompenses obtenues par ces validateurs ;
  • Staking sur des plateformes DeFi : certaines plateformes DeFi offrent des options de staking, où les utilisateurs peuvent staker des jetons pour fournir de la liquidité et recevoir des récompenses, généralement sous forme de jetons de gouvernance ou d’intérêts ;
  • Staking avec récompenses en espèces ou stablecoins : ici, les récompenses offertes par la plateforme ne sont pas des jetons supplémentaires, mais des récompenses en espèces ou en stablecoins. Pour ceux qui sont soucieux de la volatilité, il s’agit de la forme la plus idéale ;
  • Staking lié aux NFT : dans certains écosystèmes, le staking de jetons peut être lié à la possession ou à l’acquisition de jetons non fongibles (NFT). Les récompenses peuvent également inclure des NFT uniques ou des droits d’accès à des services ou produits spécifiques ;
  • Staking avec conditions spéciales ou verrouillage prolongé : certains protocoles offrent des récompenses élevées ou des avantages supplémentaires pour ceux qui acceptent de verrouiller leurs jetons pendant une période prolongée.

Chacune de ces méthodes dispose de ses propres avantages. Mais elles présentent également différents niveaux de risque, de récompense et d’engagement. Il est ainsi important pour les investisseurs de comprendre les spécificités de chaque méthode avant de se lancer.

Dans quel type de blockchain le staking est utilisé ?

Le staking est une méthode utilisée dans les blockchains de type Proof of Stake (PoS) et ses variantes, telles que le Delegated Proof of Stake (DPoS) ou le Proof of Authority (PoA).

Voici quelques blockchains qui proposent actuellement le staking :

  • Ethereum 2.0 (ETH) ;
  • Solana (SOL) ;
  • Cardano (ADA) ;
  • Polkadot (DOT) ;
  • Avalanche (AVAX) ;
  • Polygon (MATIC) ;
  • Cosmos (ATOM) ;
  • VeChain (VET) ;
  • Tezos (XTZ).

Contrairement à la preuve de travail (PoW) utilisée par Bitcoin, le PoS vise à réduire les dépenses énergétiques liées à la maintenance de la blockchain, tout en garantissant une sécurité adéquate et une meilleure scalabilité.

Ainsi, pour participer à la gouvernance de la blockchain, il n’est plus nécessaire d’investir dans du matériel informatique coûteux. Les utilisateurs doivent simplement bloquer un certain nombre de monnaies virtuelles dans un contrat intelligent. En retour, ils reçoivent des récompenses sous forme de tokens crypto ainsi qu’un pouvoir de gouvernance. On les appelle alors des « stakers » en français.

Comment fonctionne le staking ?

Voici comment fonctionne le staking :

  1. Les détenteurs d’actifs numériques verrouillent une partie de leurs avoirs dans un contrat intelligent, appelé « mise », pour participer à la validation des transactions. Dans le cas d’Ethereum, par exemple, les utilisateurs doivent bloquer 32 ETH ;
  2. Les validateurs sont sélectionnés en fonction de la quantité de crypto qu’ils ont misée ;
  3. Ils valident les transactions et créent un nouveau bloc ;
  4. À chaque bloc validé, le staker reçoit de nouveaux tokens crypto nouvellement créés, ainsi que les frais de transaction en échange de ses services ;
  5. Si un validateur agit de manière malveillante, il peut perdre une partie de sa mise.

Le staking est une pratique qui n’existe que dans les blockchains utilisant le Proof of Stake. Ce dernier est un mécanisme de consensus apparu en 2012 et qui repose sur le dépôt d’une caution pour fonctionner. Sur la plupart des blockchains à preuve d’enjeu, les rendements perçus sont souvent proportionnels à la somme investie, ainsi qu’à la part de gouvernance.

Les avantages du staking

Le staking offre de nombreux avantages, tant pour les détenteurs de monnaie virtuelle que pour le réseau blockchain. Voici quelques avantages du staking :

Pour les détenteurs de cryptomonnaies :

  • Génération de revenus passifs : staker sur des plateformes de renom offre non seulement des rendements attractifs, mais aussi une manière efficace de participer à la croissance du réseau ;
  • Augmentation de la valeur de leurs avoirs ;
  • Participation à la gouvernance des réseaux blockchain.

Pour les réseaux blockchain :

  • Sécurisation du réseau grâce à l’incitation des validateurs ;
  • Réduction de la concentration de la puissance de hachage par rapport au Proof of Work ;
  • Encouragement de la participation des détenteurs de monnaies numériques ;

Les inconvénients du staking

Il y a également des inconvénients pour la blockchain et des risques pour les détenteurs de crypto. Voici les inconvénients du staking :

Pour les détenteurs de monnaies numériques :

  • Blocage de fonds qui ne peuvent pas être rapidement utilisés ;
  • Risque de perte de participation en cas de comportement malveillant.

Pour les réseaux blockchain :

  • Risque de centralisation autour de gros détenteurs de crypto ; 
  • Besoin de mécanismes de sécurité pour prévenir les attaques de type « 51 %”.

Pourquoi on ne peut pas staker certaines cryptomonnaies ?

Investir dans le staking crypto peut être une stratégie lucrative. Cependant, il est important de noter que toutes les cryptomonnaies ne sont pas éligibles à cette pratique. Découvrons ensemble quelques raisons clés expliquant pourquoi certaines monnaies numériques ne peuvent pas être stakées : 

  • Mécanisme de consensus : certaines cryptomonnaies fonctionnent sur d’autres mécanismes de consensus tels que le Proof-of-Work (PoW), qui ne sont pas compatibles avec le staking. Le staking est généralement associé à des mécanismes comme le Proof-of-Stake (PoS) ou le Delegated Proof-of-Stake (DPoS) ;
  • Conception technique : la possibilité de staker dépend souvent de la conception technique de la blockchain. Si la structure sous-jacente ne prend pas en charge le staking, il n’est pas possible de le mettre en œuvre ;
  • Choix délibéré des développeurs : les développeurs d’une cryptomonnaie peuvent choisir délibérément de ne pas inclure la fonction de staking. Cela peut être motivé par des considérations de sécurité, de gouvernance, ou d’autres préoccupations spécifiques au projet ;
  • Volatilité de la crypto : le staking implique souvent un gel temporaire des fonds. Ainsi, certaines cryptomonnaies conçues pour être très volatiles peuvent ne pas être attrayantes pour ceux cherchant une liquidité constante ;
  • Jeunesse du projet : les projets plus récents ou en cours de développement peuvent ne pas avoir encore intégré les fonctionnalités de staking. Parfois, les équipes de développement choisissent d’ajouter cette fonctionnalité à une étape ultérieure.

Comprendre ces aspects spécifiques est essentiel pour les investisseurs souhaitant explorer le staking. Avant d’investir, il est recommandé de consulter les caractéristiques propres à chaque cryptomonnaie pour déterminer si le staking est possible.

Conclusion

En conclusion, si vous détenez des cryptomonnaies, le staking est une méthode fascinante pour générer des revenus passifs tout en contribuant à la sécurité et à la décentralisation des réseaux blockchain PoS. Bien qu’il présente des avantages indéniables, il est important de prendre en compte les inconvénients potentiels. Avec une croissance constante du nombre de blockchains à preuve d’enjeu offrant cette opportunité, le staking continue d’évoluer. Il joue également un rôle crucial dans l’écosystème de la crypto, offrant aux investisseurs une façon écoresponsable de faire fructifier leur argent.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Fitah avatar
Fitah

Je suis passionnée par les cryptomonnaies, un monde que j'ai découvert il y a peine 3 ans. Mon seul but est de vous informer de cet univers incroyable à travers mes articles.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.