Qui sommes nous ?

En Mai 1999, un certain et reconnu Mark. P. Mills publia avec force communication, notamment sur Forbes, une étude intitulée « L’internet commence avec le charbon » (The Internet begins with coal). Il y affirmait sans trembler qu’à l’horizon 2018, Internet consommerait pour exister plus de 50% de la production totale d’énergie du continent Américain. En 2018, la réalité tourna en fait autour de… 2%.

Chaque fois qu’apparait une disruption technologique capable de réellement changer la société, on a droit au cortège d’experts auto-patentés qui se répandent jusqu’à la nausée dans quantités d’articles, thèses, rapports et doctes démonstrations, affirmant avec force hululements et dans le désordre que :

  • Ça ne sert à rien d’utile
  • Ça ne révolutionnera pas grand chose
  • C’était mieux avant
  • Ça pourrait mettre l’avenir de notre planète en grand danger

Et puis la réalité fait son chemin.
L’invention de la machinerie à vapeur, puis la maîtrise de l’électricité, puis le transistor et internet appartiennent à cette catégorie, et caractérisent les trois dernières Revolution Industrielle telle que définie par Karl Schwab, économiste, créateur du Forum de Davos, et auteur de “La 4ème Révolution Industrielle”.

La Révolution Industrielle que nous vivons aujourd’hui va bouleverser notre paradigme au-delà de l’imaginable, et d’ici quelques décennies à peine : robotique et impression 3D, nanotechnologies, génie génétique, intelligence artificielle, quantum computing… Autant de nouvelles sciences et techniques qui vont totalement transformer notre monde… À condition de pouvoir s’appuyer sur des fondamentaux solides, et en l’occurence, des données structurées, vérifiées, transparentes, et incorruptibles.

C’est précisément pour adresser au mieux ce problème que la Blockchain a été créée, avec un effet collatéral passionnant et prometteur : permettre la disruption technologique de la monnaie elle-même(avec les crypto-actifs), puis de la finance dans son ensemble (avec la DeFi), pour sortir du schéma maudit des crises récurrentes imposées par un système désormais profondément dysfonctionnel, ultra-centralisé, souvent incompétent et/ou corrompu, qui propose de résoudre le scandale des “Subprimes” de 2008 par “l’helicopter money” des années 2020.

CoinTribune a vu le jour dans ce contexte, avec la volonté d’éclairer sa communauté de visiteurs sur la finance et l’investissement de demain, en actant que ce demain c’est maintenant qu’il se détermine. Les crypto-actifs ne sont plus une lubie ou une excentricité d’ingénieur : c’est une nouvelle classe d’actif à la progression fulgurante déjà intégrée par les plus puissants institutionnels et qui est en train de débarquer dans le quotidien du grand public. Les concepts d’investissement, d’investissement alternatif, de calcul du risque, de gestion de portefeuille, de revenus récurrents doivent être adaptés, voire repensés. Et pour cela, il faut étudier et ré-apprendre, avec de l’information synthétique vérifiée, neutre, et de qualité.

Bienvenue !

L’équipe cointribune

Frédéric Bonelli
CEO