A
A

Ripple serait-elle condamnée à perdre son procès face à la SEC ?

ven 23 Juin 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Regulation Crypto

Jusqu’à un passé récent, la victoire de Ripple face à la SEC ne faisait pas trop de débats. Plusieurs acteurs de l’industrie crypto avaient d’ailleurs pronostiqué la victoire de l’entreprise. Certains envisagent le contraire désormais.

Les logos du XRP et de la SEC

Ripple n’a aucune chance de s’en sortir face à la SEC selon Max Keiser

Avant la divulgation des documents de Hinman, Ripple était donnée victorieuse de son procès contre la SEC. Du moins, plusieurs acteurs de l’industrie espéraient que les choses se passeraient ainsi pour la firme crypto.

Il faut dire que depuis la publication de ces documents, le vent change de direction en défaveur de la firme. C’est en tout cas la perception qui semble émerger de l’esprit de certains analystes au sujet de cette affaire.

L’analyste crypto Max Keiser particulièrement ne voit pas comment les tendances pourraient aller dans le sens de Ripple. Pour lui, Ripple est condamnée à mourir sur l’autel de Gary Genler, le président de la SEC.

Le raisonnement de Keiser ne tient pas tant dans ce que la divulgation des documents aurait compris les chances de Ripple. Ce que le pro bitcoin pense, c’est que la procédure était foncièrement biaisée. Parce qu’elle « ne s’est jamais basée sur la loi ».

La faute à un plan occulte du régulateur

Si donc la loi n’est pas fondement de ce procès, comme tous ceux impliquant les exchanges cryptos, il y a une raison à cela. Max Keiser soupçonne la SEC de déployer un plan contre ces dernières. Un plan occulte ayant pour objectif le bitcoin (BTC).

« Comme je n’arrête pas de vous le dire, la SEC a balayé les bourses et les acteurs crypto indépendants, pour faire de la place à BlackRock, Wisdom Tree, Fidelity, etc. afin de se lancer dans le bitcoin », a déclaré Kaiser sur Twitter.

L’analyse de Max Keiser peut porter à réflexion quand on connaît les circonstances dans lesquelles elle intervient. En effet, il y a seulement quelques jours, le mastodonte de la gestion d’actifs BlackRock a lancé une procédure d’obtention d’un ETF Bitcoin.

Fidelity Investments se serait, elle aussi, engagée dans une démarche similaire. L’information reste à confirmer, mais une question émerge. La SEC tenterait d’évincer les géants de l’industrie crypto au profit de ceux de la finance traditionnelle ? 

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.