A
A

Ripple publie un livre blanc sur la réglementation des cryptos au Royaume-Uni

jeu 17 Nov 2022 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

La société de cryptos Ripple a une présence de plus en plus croissante au Royaume-Uni. Selon la responsable de la politique publique chez Ripple, c’est une bonne chose, mais il y a des défis. « Pour être en mesure d’opérer le plus efficacement possible ici, afin de continuer à développer notre activité, il est important de savoir à quoi ressemble le cadre réglementaire », a-t-elle dit. Dans ce contexte, l’entreprise émettrice du XRP a décidé de faire des propositions aux décideurs et aux régulateurs britanniques.

ripple, crypto, Royaume-Uni

Une série de règles visant à faire du Royaume-Uni un pôle crypto

Le 15 novembre, Ripple a annoncé sur Twitter qu’il a élaboré un livre blanc. Celui-ci porte sur la réglementation des cryptos au Royaume-Uni. La société a déclaré : « Les solutions crypto présentent une opportunité dynamique pour les acteurs financiers et commerciaux au Royaume-Uni. Mais une réglementation appropriée est essentielle pour en prendre conscience ».

Le document proposé a été élaboré par Susan Friedman et Andrew Whitworth. Ce sont respectivement la responsable de la politique publique et le directeur des politiques. Ripple a expliqué que ce livre blanc destiné aux régulateurs détaille « la façon dont le Royaume-Uni peut devenir un hub crypto ». Pour rappel, le pays avait fait part de son ambition dans ce sens.

Le livre blanc de Ripple

L’entreprise recommande principalement de déployer un cadre juridique complet. Ce cadre devra évaluer les cryptos, en tenant compte de différents profils de risque. La publication du livre blanc intervient à un moment où le Royaume-Uni étudie un projet de loi sur les marchés et services financiers, en prenant en compte la crypto.

Des propositions inspirées de plusieurs juridictions dans le monde

Les propositions contenues dans le livre blanc que propose Ripple ont été élaborées en tenant compte des règles d’autres juridictions. Il s’agit notamment des juridictions de Dubaï, de Singapour et de l’UE. Ces dernières ont pris beaucoup d’avance en ce qui concerne la mise en place d’un cadre réglementaire pour les cryptos.

Susan Friedman a affirmé : « Nous sommes conscients que le Royaume-Uni ne sera peut-être pas le premier à agir dans tous ces domaines et nous pensons qu’il y a un avantage à cela ». « Il est utile de voir comment les différents cadres se développent et d’adopter les meilleures pratiques », a-t-elle ajouté.

Le directeur des politiques de Ripple souhaite que les régulateurs britanniques prennent en compte les propositions de l’entreprise. « Cela devrait fonctionner, puisque c’est le même projet de loi qui crée un cadre institutionnel et inclut également les cryptos dans l’espace de réglementation financière », a-t-il souligné.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !