A
A

Russie : Le nombre de ATM Bitcoin explose malgré le flou réglementaire

lun 31 Oct 2022 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Junie MAFFOCK

Actuellement, en Russie, le statut juridique des cryptomonnaies n’est pas encore clairement établi. Pourtant, cela n’empêche pas la multiplication des distributeurs automatiques (ATM) de bitcoins à travers le pays.

distributeur bitcoin

De plus en plus de ATM Bitcoin installés en Russie

Selon les données de Coin ATM Radar, la Russie dispose à ce jour de 52 distributeurs automatiques de bitcoins. Ce nombre, qui a grossi en quelques mois, fait écho à une demande croissante concernant les cryptomonnaies dans le pays.

Les ATM Bitcoin permettent généralement d’acheter des cryptomonnaies ou de les échanger contre de la monnaie fiduciaire. En Russie, la seconde option n’est pour le moment pas disponible. Par conséquent, la popularité de ce service suggère que les Russes se tournent vers les cryptoactifs pour s’en servir comme d’une réserve de valeur.

Autre contrainte, les équipements installés dans le pays pratiquent des coûts beaucoup plus élevés que les exchanges (plus de 10 % de frais). Cependant, pour la population locale, ils restent plus intéressants, car ils ne nécessitent pas de créer un compte, de faire une vérification KYC. Plus important encore, ils ne l’exposent à la censure dans le cadre des sanctions européennes.

En outre, on constate une concentration de la répartition des ATM Bitcoin sur quelques régions de la Russie. En effet, sur les 27 villes qui en sont pourvues, six regroupent plus de la moitié des guichets disponibles. Cela dit, compte tenu de la population et de la superficie du pays, le nombre actuel d’installations semble insuffisant. Suivant cette logique, certaines entreprises du secteur se préparent à enregistrer un pic de croissance d’ici l’année prochaine.

Aucune inquiétude concernant la réglementation

Si les firmes qui possèdent ces dispositifs se projettent bien d’un point de vue commercial, elles semblent omettre la composante juridique et les risques qui en découlent.

La raison en est que les textes législatifs actuels ne régissent pas le trading de cryptomonnaies en Russie. Plus concrètement, cette activité n’est ni interdite, ni autorisée sur le territoire. Ce manque de clarté est d’autant plus marqué en ce qui concerne les ATM Bitcoin.

Il est néanmoins possible que les appareils en question se retrouvent finalement saisis par les forces de l’ordre. Pour rappel, en 2018, une vingtaine de ATM de la société crypto BBFPro ont été confisqués sur injonction de la Banque centrale de Russie.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Junie MAFFOCK avatar
Junie MAFFOCK

Je suis venue à la blockchain par curiosité et j'y suis restée par passion. J'ai été émerveillée par les possibilités qu'elle offre à travers ses divers cas d'utilisation. Avec ma plume, j'espère contribuer à démocratiser cette technologie et à montrer comment elle peut aider à rendre le monde meilleur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !