A
A

Sam Bankman-Fried Clame son innocence devant la cour !

mer 04 Jan 2023 ▪ 17h00 ▪ 4 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

En fin d’année dernière, FTX, le 2e plus grand exchange au monde, faisait faillite. Une chute sans précédent qui plongeait l’industrie dans la tourmente. Dans la foulée, une chasse aux sorcières était lancée et le coupable désigné était logiquement Sam Bankman-Fried, l’ex-PDG de la plateforme en crise. Incarcéré dans un premier temps, puis libéré sous caution de 250 millions de dollars, le mis en cause s’était réfugié chez ses parents en attendant sa comparution prévue ce 3 janvier devant le juge du district sud de New York, Lewis Keplan. Accusé de 8 chefs d’accusation distincts, SBF réitère à chaque fois son innocence et refuse de plaider coupable.

Sam Bankman-Fried
SBF plaide non coupable !

Sam Bankman-Fried botte en touche 8 chefs d’accusation

Comme annoncé depuis quelques semaines, Sam Bankman-Fried, l’ancien de l’exchange FTX, avait rendez-vous chez le juge. Il devait ainsi répondre des 8 chefs d’accusation qui pesaient contre lui au palais de justice de Manhattan devant le juge Lewis Kaplan. Comme on pouvait s’y attendre, SBF choisit de clamer son innocence et botte en touche tous les 8 chefs d’accusation qui pèsent sur lui. Pour rappel, on l’accuse entre autre de fraude électronique et de violations dans le cadre du financement de la campagne démocrate. La décision de plaider innocent était rendue publique par l’intermédiaire de son avocat, lui aussi présent ce mardi au tribunal.

C’est la deuxième fois que Sam Bankman-Fried se présente devant la cour dans le cadre de cette affaire. Sa première comparution remonte à la semaine dernière avec à la clé une libération sous caution de 250 millions. En attendant, l’accusation, par l’intermédiaire de Danielle Sassoon, avocate adjointe des États-Unis, annonce que la collecte des preuves contre Sam Bankman-Fried sera complète d’ici à quelques semaines.

Toujours dans le cadre de cette affaire, le juge aurait accordé la requête de SBF de consigner les noms des deux signataires qui ont participé à sa caution en compagnie de ses parents. Une décision que la presse ne semble pas comprendre et s’oppose fermement. Pour avoir gain de cause, la défense met en avant les soucis de sécurité pour les deux cosignataires.

Selon notre source, Sassoon se dit satisfaite, car SBF n’aura plus accès à l’argent lié aux actifs de FTX. Elle aurait expressément demandé la fermeture de ces comptes qui alimentaient d’autres filiales du mis en cause. Cette demande intervient après la découverte du transfert de plusieurs milliers de dollars en cryptos en provenance d’Alameda vers d’autres portefeuilles.

Conclusion

La saga judiciaire qui oppose Sam Bankman-Fried et le ministère public vient de prendre une nouvelle tournure. L’ancien patron de FTX continue de clamer son innocence, tandis que l’accusation multiplie les manœuvres pour le mettre en mal. Les prochaines semaines s’annoncent palpitantes, nous suivrons de près l’évolution de cette affaire qui risque d’être très longue.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !