A
A

Sango Coin : Le président Touadéra persiste malgré tout

mer 05 Oct 2022 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Claude Bernardini

Malgré les obstacles rencontrés, la présidence de la République Centrafricaine se montre toujours aussi déterminée à imposer le projet Sango Coin dans son pays. Un tweet du président Faustin-Archange Touadéra, posté ce dimanche 2 octobre, est venu le confirmer.

centrafrique-sango-btc-layer-2

Le bear market, l’accueil pour le moins mitigé du marché et l’avis contraire de la Cour Constitutionnelle ne semblent pas avoir entamé la détermination des promoteurs du projet. Le tweet du président explique : « Même après la décision de la Cour Constitutionnelle du 29 août, qui semble avoir été mal interprétée par différents médias, j’ai soutenu que l’initiative juridique faisant référence aux cryptomonnaies, y compris la première initiative connexe Sango, respecte le droit national ». Nous avions déjà d’ailleurs consacré un article sur ce point.

Faustin-Archange Touadéra

Il souligne sa volonté, quitte à mettre un peu d’eau dans son vin, de coopérer avec les instances régulatrices (en clair, la banque centrale de la zone CEMAC, à savoir la BEAC) suite à leur sortie sur le sujet.

Les responsables du projet Sango en ont profité pour commenter ce tweet, via leur canal Telegram. Selon eux, il y aurait à l’heure actuelle de nombreuses parties activement impliquées dans le monde de la cryptographie qui offrent leur soutien à la fois pour la partie juridique et technique, et ils promettent « des annonces sur des partenariats très retentissants ». Nous verrons bien…

Vers une première application concrète ?

Concrètement, la première phase du Cycle Sango Genesis, déjà initialement reportée et qui devait se terminer le 1er octobre, se voit accorder un nouveau délai de grâce de 30 jours. Ensuite, l’équipe affirme travailler sur un nouveau produit qui ne pose cette fois-ci aucun souci juridique : il s’agit de la possibilité d’obtenir un visa électronique via Sango afin de pouvoir voyager en République Centrafricaine. Il devrait être disponible dès le début du Cycle 1. Si cela se concrétisait vraiment, ce serait une première application pratique du Sango Coin et apporterait une crédibilité bienvenue à ce projet.

Par ailleurs, le cadre juridique pour permettre la tokenisation et l’accès aux ressources naturelles du pays sont sur le point d’être mis en place. Il y aura des annonces officielles sur les progrès réalisés vers la légalisation de tous les autres produits Sango.

On attend donc les prochaines annonces qui devraient arriver dès la fin du cycle Sango Genesis.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Claude Bernardini avatar
Claude Bernardini

Entrepreneur en informatique et résident en terres africaines depuis une quinzaine d'années. Dans ce monde incertain et vacillant, je considère le bitcoin et les cryptos comme l'une des meilleures opportunités face aux défis qui nous attendent.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !