A
A

Société Générale émet des obligations vertes tokenisées sur Ethereum

mar 05 Déc 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Fenelon L.
S'informer Tokenisation

Le géant bancaire français Société Générale (SocGen) vient de réaliser un exploit : l’émission de 10 millions d’euros d’obligations vertes tokenisées sur la blockchain Ethereum. Les assureurs AXA et Generali ont participé à l’opération en achetant une partie de ces obligations sous forme de jetons numériques.

SocGen attire l Europe avec ses Obligations vert Tokenisees sur la Blockchain

Société Générale attire l’Europe avec ses Obligations vertes Tokenisées

La tokenisation des actifs du monde réel comme les obligations connaît un essor fulgurant dans le secteur financier. Récemment, la Société Générale (SocGen) a fait œuvre de pionnière en émettant 10 millions d’euros d’obligations vertes tokenisées sur la blockchain Ethereum. En convertissant ces titres obligataires en jetons numériques, la tokenisation génère de précieux avantages.

Tout d’abord, elle permet une plus grande transparence en permettant la traçabilité complète des transactions et des assets sous-jacents en temps réel. Les investisseurs peuvent ainsi suivre les mouvements de leurs obligations tokenisées à la seconde près.

La tokenisation booste également la rapidité des transactions et des règlements. La blockchain permet des transferts quasi instantanés, 24/24 et 7/7, réduisant drastiquement les délais. Les coûts opérationnels s’en trouvent optimisés.

Enfin, ces obligations tokenisées gagnent en liquidité et deviennent accessibles à une plus large gamme d’investisseurs. La fractionnalisation des gros montants en jetons démocratise ce type de placement.

Une adoption croissante par les institutions financières traditionnelles

Convaincues par ces avantages certains, de plus en plus d’institutions financières traditionnelles adoptent la blockchain et la tokenisation d’actifs.

L’appétit du mastodonte de l’assurance AXA pour ces innovations ne faiblit pas. Via sa filiale de gestion d’actifs AXA IM, le groupe a investi 5 millions d’euros dans ces obligations vertes tokenisées de Société Générale, en utilisant même l’EURCV, un stablecoin maison, pour régler l’opération.

De son côté, Generali Investments, la branche de gestion d’actifs de l’assureur Generali, a également souscrit à cette émission historique d’obligations tokenisées de la Société Générale.

Ces initiatives de la part de mastodontes de la finance traditionnelle démontrent que les cas d’usage de la blockchain se multiplient dans le secteur des services financiers.

Selon une étude du cabinet 21 Invest, 10 000 milliards de dollars d’actifs tokenisés circuleront d’ici quelques années. Attirés par ce potentiel colossal, les institutions financières traditionnelles se positionnent d’ores et déjà.

Cette émission iconique d’obligations vertes tokenisées marque une étape cruciale dans l’appropriation de la blockchain par les grands noms de la finance. Et ce n’est probablement qu’un début : avec l’appétit grandissant des investisseurs pour ces nouveaux formats d’actifs, la tokenisation des titres traditionnels est promise à un bel avenir.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Fenelon L. avatar
Fenelon L.

Passionné par le Bitcoin, j'aime explorer les méandres de la blockchain et des cryptos et je partage mes découvertes avec la communauté. Mon rêve est de vivre dans un monde où la vie privée et la liberté financière sont garanties pour tous, et je crois fermement que Bitcoin est l'outil qui peut rendre cela possible.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.