A
A

Terra (LUNA) : Do Kwon toujours en cavale  

mar 27 Sep 2022 ▪ 12h00 ▪ 4 min de lecture - par Elina Samsoudine

« Je ne suis pas en fuite. » Voilà la déclaration de Do Kwon dans un Tweet la semaine dernière alors qu’il est activement recherché par les autorités sud-coréennes. Ces dernières soutiennent de leur côté que le cofondateur de Terraform Labs est clairement en fuite. Et il est aujourd’hui sous le coup d’une notice rouge d’Interpol. 

Terra, do kwon, crypto

La fuite après le crash

Do Kwon, le cofondateur et PDG de Terraform Labs, est au cœur de cette histoire. Tout commence par le crash de Terra (LUNA) et TerraUSD (UST) il y a de cela quelques mois. Pour revenir un peu sur l’histoire, Do Kwon a fondé Terraform Labs en 2018. Sa blockchain lui a permis de développer Terra (LUNA) et TerraUSD (UST). Il a eu l’idée de créer un « stablecoin algorithmique » où LUNA pourrait être brûlée afin de « monnayer » l’UST pour le stabiliser chaque fois qu’il perd son ancrage au dollar. Et vice versa.

Après l’effondrement de ses cryptos (c’était au mois de mai), Do Kwon s’évapore dans la nature avec les 40 milliards de dollars des investisseurs. Ces derniers accusent le ressortissant coréen de 31 ans de fraude et en appellent aux autorités compétentes. Il est depuis recherché par la justice, mais reste actif sur Twitter où il a d’ailleurs affirmé ne pas être en fuite. Les rumeurs veulent que Do Kwon se soit établi à Singapour après avoir quitté la Corée fin avril. Mais la police locale suggère que l’homme recherché n’était pas sur leur territoire. 

Une notice rouge d’Interpol contre Do Kwon

Sans jamais révéler où il se trouve, Do Kwon continue de communiquer sur Twitter. Il y a quelques jours, il disait vouloir coopérer avec les autorités alors que le tribunal sud-coréen a émis un mandat d’arrêt contre lui. Voici ses déclarations : « Je ne suis pas en fuite ou quoi que ce soit de  similaire […]  nous n’avons rien à cacher ». Il ajoute : « Nous sommes en train de nous défendre dans plusieurs juridictions (…) et nous sommes impatients de clarifier les choses au cours des prochains mois. »

Interpol émet une notice rouge contre Do Kwon.

Le 18 septembre, les procureurs sud-coréens indiquaient le contraire. Ils confirment que Do Kwon est clairement en fuite. Les procureurs enquêtent sur Terra (LUNA) depuis son crash. Ils ont déjà révoqué les passeports de cinq personnes, dont Kwon et le directeur financier Han Mo. Le tribunal de Séoul a également émis un mandat d’arrêt contre Kwon et cinq autres dirigeants de l’entreprise début septembre. Ils ont ensuite demandé à Interpol d’émettre une notice rouge contre Do Kwon, ce qui est désormais chose faite. 

Le crash a directement touché les investisseurs. Au-delà, l’effondrement de Terra (LUNA) aurait également causé plus de 500 milliards de dollars de pertes sur l’ensemble du marché mondial de la cryptographie selon les analyses. S’en est-il fini de Terra (LUNA) ? La crypto pourra-t-elle se remettre de cette chute spectaculaire ? Quel sort la justice réserve-t-elle à Do Kwon ? Affaire à suivre. 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Elina Samsoudine avatar
Elina Samsoudine

Je tombe par hasard dans la cryptosphère et assiste à la naissance d’une ère nouvelle, celle de la DeFi. Tout est question de liberté économique, de transparence et d’opportunités accessibles à tous. Voilà un univers qui gagne à être connu.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !