A
A

Crypto : Bientôt des tests pour les détaillants de produits dérivés ?

lun 17 Oct 2022 ▪ 14h00 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Le PDG de FTX dit ne trouver aucun inconvénient dans l’élaboration de test de connaissances pour le « retail trading » de produits dérivés. À condition, bien sûr, d’en faire une application à tous les produits existants et non seulement à ceux affiliés aux cryptomonnaies.

Crypto : Bientôt des tests de connaissances pour les détaillants de produits dérivés ?

Accord total de SBF sur les tests de connaissances du CFTC

Actuellement en passe d’obtenir le statut de régulateur principal des cryptos, la CFTC multiplie ses apparitions médiatiques. Le 15 octobre dernier, elle a fait appel à son commissaire, Christy Goldsmith Romero, pour sonder la communauté Twitter à propos d’une solution de protection des consommateurs. Celle-ci concerne une catégorie intégrant le « household retail investor » (ou « investisseur particulier domestique ») pour le commerce des produits dérivés.

La pro-régulation des cryptos Sam Bankman-Fried semble tout à fait d’accord à l’idée de mettre au point ce test. Voici son tweet concernant le sujet :

Commentaire de Sam Bankman-Fried à propos de l’élaboration de tests de connaissances pour les détaillants en trading de produits dérivés

« 100 % d’accord sur les divulgations, les tests de connaissance, etc.

Je ne sais pas si cela a nécessairement du sens d’être spécifique aux cryptomonnaies – je pense qu’avoir, au moins, des mandats pour les divulgations et pour les tests basés sur les connaissances pour tous les FCM/DCM s’appliquant à la vente au détail pourrait avoir du sens. »

Voici la traduction du tweet de Christy Goldsmith Romero :

« La création d’une catégorie d’investisseurs particuliers pourrait donner plus de protections pour les consommateurs. Par exemple, des divulgations rédigées de manière à être comprises par les gens ordinaires ou qui pourraient être utilisées pour évaluer les règles sur l’utilisation de l’effet de levier. »

Ne pas se limiter aux cryptomonnaies

À titre de rappel, le trading de produits dérivés consiste à spéculer sur le prix futur d’un actif (action, monnaie fiduciaire, obligation, cryptomonnaie, matières premières…) par le biais de l’achat ou de la vente de contrats dérivés. En outre, il faut noter que cette nouvelle déclinaison d’actifs promet une gestion optimisée des risques. Et on dit aussi que les produits dérivés crypto autorisent le trading avec un effet de levier.

Pourquoi les traders de produits dérives doivent-ils passer par le test de connaissances de la CFTC ?

Pour revenir à SBF, il trouve illogique que les informations et les tests soient spécifiques aux cryptomonnaies. Il faut donc imposer ces tests à tous produits dérivés et pas seulement aux actifs cryptographiques seulement.

Or, nous savons tous que les divulgations et les vérifications, notamment le KYC, n’intéressent pas certains traders de cryptomonnaies. Raison pour laquelle ils se ruent vers des exchanges moins contraignants comme Bexplus. Espérons toutefois que cette volonté de protection des consommateurs puisse convaincre les investisseurs particuliers.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !