A
A

Tornado Cash : Mise à jour du procès contre l’OFAC

jeu 10 Nov 2022 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Ariela RASOANJANAHARY

Nouveau rebondissement dans l’affaire Tornado Cash – OFAC. Dernièrement blacklistée par ce département du Trésor américain, le mixeur de cryptos fait aujourd’hui l’objet de nouvelles sanctions. L’on parle plus précisément de « révision de sanctions » suite à des allégations de soutien au régime nord-coréen.

Tornado cash, crypto, Etas-Unis
Tornado Cash lance un message fort malgré les sanctions imposées par le Trésor américain

Révision de sanctions : le Trésor américain explique les faits

Le département du Trésor américain a publié le communiqué de presse le 8 novembre 2022. L’objet principal de ce document : une redésignation de Tornado Cash suite à des comportements cybernétiques illégaux en dehors des États-Unis.

Cette autorité de régulation américaine soutient en effet que ce mixeur de cryptomonnaies fournit un soutien financier, matériel et technologique au gouvernement nord-coréen. Cela, par le biais de ses services.

Pour appuyer ses déclarations, l’OFAC soulève certains points. Elle affirme notamment que Tornado Cash est lié au programme ADM de la Corée du Nord. Ce dernier aurait eu recours aux services de la plateforme pour blanchir de l’argent via les cryptomonnaies (une valeur totale de 100 millions de dollars).

Autre motif évoqué par le département du Trésor américain : une éventuelle liaison avec Lazarus. En mars, ce groupe a transféré une somme importante en crypto via Tornado Cash (plus de 455 millions de dollars).

Redésignation de Tornado Cash : les conséquences

Dans son communiqué, l’OFAC explique : « Cette action fait suite à divers lancements récents de missiles balistiques de la RPDC, qui sont manifestement en violation de nombreuses décisions du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) ». « Cette action fait partie des efforts continus des États-Unis pour contenir la capacité de la RPDC à faire avancer ses initiatives illégales d’armes de destruction massive (ADM) et de missiles balistiques qui menacent la paix dans la région », y ajoute-t-on.

Les nouvelles sanctions imposées à Tornado Cash visent un objectif précis : bloquer l’accès au site web et aux adresses crypto, empêchant ainsi l’utilisation de la plateforme. L’autorité de régulation américaine précise que ces nouvelles sanctions ne concernent pas uniquement Tornado Cash. Elles s’appliquent aussi à deux personnes liées à la compagnie aérienne nationale de la Corée du Nord, Air Koryo.

L’OFAC souligne également que la redésignation de Tornado Cash ne vise en aucun cas les fondateurs de la plateforme. Et encore moins les développeurs et les utilisateurs.

Les avis restent extrêmement partagés sur ce procès Tornado Cash VS OFAC. Certains soutiennent les décisions récemment prises par le Trésor américain. D’autres affirment qu’il s’agit d’un abus de pouvoir. D’ailleurs, de nouvelles initiatives sont mises en place depuis la publication de ce communiqué de presse. Le but : contrer (une fois de plus) les sanctions imposées par l’OFAC. Affaire à suivre…

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Ariela RASOANJANAHARY avatar
Ariela RASOANJANAHARY

Je m'appelle Ariela et j'ai 31 ans. J'œuvre dans le domaine de la rédaction Web depuis maintenant 7 ans. Je n'ai découvert le trading et la cryptomonnaie que depuis quelques années. Mais c'est un univers qui m'intéresse beaucoup. Et les sujets traités au sein de la plateforme me permettent d'en apprendre davantage. Chanteuse à mes heures perdues, je cultive aussi une grande passion pour la musique et la lecture (et les animaux) !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !