A
A

Tornado Cash : La guerre contre les États-Unis est déclarée ?

jeu 25 Août 2022 ▪ 17h00 ▪ 3 min de lecture - par Junie MAFFOCK

Plus tôt ce mois-ci, le Trésor américain a frappé Tornado Cash de sanctions sévères. Pour cause, le mixeur de cryptomonnaies est soupçonné de faciliter le blanchiment d’argent. Dans la foulée, GitHub a supprimé le code source du protocole et les comptes de certains contributeurs impliqués dans son développement. Face à cette situation amère, un chercheur a décidé de remettre en ligne les référentiels de Tornado Cash. De quoi envoyer bouler à la fois GitHub et le gouvernement américain.

Tornado Cash

Affaire Tornado Cash : Une question de violation de la liberté

Matthew Green, enseignant chercheur à l’Université Johns Hopkins, a publié sur Github une archive du code source de Tornado Cash et de Tornado Cash Nova. Son objectif ? Dénoncer la censure dont a été victime le mélangeur crypto.

« Le but de ce référentiel est de faire comprendre au département du Trésor américain et à Github que ce code a de la valeur, et que sa suppression a des conséquences qui affectent les chercheurs scientifiques et les étudiants aux États-Unis » a-t-il confié.

En effet, Green a déclaré que sa mission éducative avait souffert du retrait des dépôts de Tornado Cash. D’autant plus que ses étudiants apprenaient à concevoir des projets intéressants en s’en inspirant. Par ailleurs, il est allé encore plus loin en évoquant une violation de la liberté d’expression. Car à ses yeux, le code c’est de la parole.

Github se défend

Commentant la nouvelle, un représentant de GitHub a affirmé : « Nous nous efforçons de rendre le code open source aussi largement accessible que possible tout en respectant les lois commerciales américaines. [De plus,] nous examinons minutieusement les sanctions gouvernementales pour nous assurer que les utilisateurs et les clients ne sont pas impactés au-delà de ce qui est requis par la loi ».

À l’heure actuelle, rien ne prouve que Github ait subi une quelconque pression de la part du gouvernement. Toutefois, dans la mesure où la société a réagi dans les heures qui ont suivi l’annonce des sanctions, il semble que sa décision en ait été influencée. Cette affaire met clairement en évidence le contrôle que les autorités publiques peuvent avoir sur la vie privée des individus.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Junie MAFFOCK avatar
Junie MAFFOCK

Je suis venue à la blockchain par curiosité et j'y suis restée par passion. J'ai été émerveillée par les possibilités qu'elle offre à travers ses divers cas d'utilisation. Avec ma plume, j'espère contribuer à démocratiser cette technologie et à montrer comment elle peut aider à rendre le monde meilleur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !