NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Pourquoi le futur KYC de bitMEX est une excellente nouvelle pour Ethereum (ETH) et la DeFi

La cryptosphère fait-elle trop de concessions, mettant en danger la philosophie des pères fondateurs des cryptomonnaies et de la blockchain ? On tolère les exchanges centralisés dans un monde prônant la décentralisation. On se soumet aux procédures imposées par les autorités de régulation appartenant à un système dont les pratiques critiquées, sont pourtant en partie à l’origine même des cryptos. On trouve même aujourd’hui un moyen de défendre le KYC comme étant un levier de développement pour la DeFi – la dérive financière peut-être.

KYC : Kick out Your Clients !

Des rumeurs circulaient dès le mois de mars 2020 quant à la possibilité que BitMEX inclue des procédures KYC obligatoires pour les utilisateurs de la plateforme.

La popularité de l’exchange était en grande partie due à l’absence de ces procédures, permettant à ses utilisateurs de participer au trading de produits dérivés sans fournir de documents d’identification.

Cryptoslate est l’un des premiers sites à avoir relayé la rumeur après la publication d’une offre d’emploi pour le poste d’AML Operation Manager sur le site de BitMEX.

La rumeur fut finalement confirmée la semaine du 10 août 2020, lorsque l’exchange a annoncé que les procédures KYC seraient désormais obligatoires pour tous ses utilisateurs.

Pour les clients actuels de BitMEX, un délai de grâce leur sera accordé jusqu’au début de 2021, afin de leur permettre de régulariser leur situation.

Une nouvelle façon de vendre le KYC

Les analystes restent divisés quant à l’impact de cette nouvelle mesure sur le prix de Bitcoin (BTC).

La grande majorité des observateurs s’accorde toutefois à dire que celle-ci entraînera une hausse du cours des actifs de l’écosystème Ethereum (ETH) : Qiao Wang, ancien cadre du cabinet Messari, et Joseph Todaro de Blocktown Capital, font partie de ces optimistes, qui voient donc du bon dans le KYC.

BitMEX KYC DeFi

L’autre conséquence à envisager serait la généralisation des procédures KYC à tous les protocoles et tokens existants sur Ethereum.

Un rapport publié par la Financial Action Task Force (FATF) suggérait par exemple que les stablecoins, qui sont l’une des pièces maîtresses de la DeFi, devrait en faire l’objet d’une meilleure régulation : la disponibilité des stablecoins au niveau international nécessiterait une coopération multidisciplinaire entre les juridictions compétentes pour maîtriser les risques liés au financement du terrorisme et au blanchiment d’argent.

Difficile de pondre un article neutre sur des sujets aussi importants que les procédures KYC, qui volent sans qu’on s’en rende compte, le droit à la vie privée de tous citoyens. S’il ne devait rester qu’une crypto qui reflète bien la pensée originelle de la cryptosphère, ce serait Bitcoin. Espérant qu’il soit assez fort pour remettre de l’ordre dans cette cacophonie de projets à la sauce D pactisant avec tout et son contraire.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo