A
A

Des hackers l’ont aidé à retrouver ses bitcoins (BTC) perdus

dim 15 Mai 2022 ▪ 18h30 ▪ 12 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Rhonda Kampert a eu la chance d’acheter 3 bitcoins au temps où la pièce s’échangeait à 80 dollars. C’est vraiment une « chance » parce qu’en ce jour, le prix du BTC a de nouveau dépassé la barre des 30 000 dollars.

Retrouvers ses bitcoins perdus grâce aux hackers éthique

Crise du marché des cryptomonnaies oblige, certains pensent que le bitcoin est perdu pour de bon après avoir atteint la moitié de son record d’ATH. Comme leur mémoire est courte : ont-ils oublié qu’il y a 9 ans de cela, la reine des cryptos s’échangeait au-dessous de 100 dollars ?

Sinon, pour varier un peu le ton sur Cointribune, voici l’histoire de Rhonda Kampert, cette mère qui a bénéficié de l’aide de deux hackers pour retrouver ses bitcoins perdus.

Rhonda Kampert, adoption précoce du bitcoin

L’aventure de Kampert avec le « King of Crypto » date de 2013. Voici comment elle a expliqué son début :

« J’avais l’habitude d’écouter un talk-show à la radio et ils ont commencé à parler de crypto et de bitcoin, alors je me suis intéressée. À l’époque, l’achat était tellement compliqué, mais j’ai tâtonné et j’ai acheté mes pièces. »

Un an après sa première acquisition de bitcoins, cette résidente de l’Illinois, a dépensé une partie de ses avoirs cryptographiques et oublia l’existence du reste. Et ce jusqu’à ce que…

Les presses ont fait l’écho d’une hausse considérable du prix du bitcoin en 2017 : 20 000 dollars la pièce, soit 19 920 dollars de bénéfices par coin. De quoi sortir Rhonda de son sommeil et se remettre devant l’écran pour… revaloriser ses avoirs ?

Mais comme la vie a cette manie de nous réserver des douches froides, l’Américaine se butait à une impasse. La raison ? Le manque de certaines données de connexion de son wallet Bitcoin.

Avec une petite gymnastique de mémorisation, vous arriverez à saisir l’ampleur des dégâts. Dans le cas contraire, venez jeter un coup d’œil à notre article sur les adresses et les clés (privées, publics).

Elle raconte :

« J’ai alors réalisé qu’il manquait à mon impression quelques chiffres à la fin de l’identifiant de mon portefeuille. J’avais un morceau de papier avec mon mot de passe mais aucune idée de l’identifiant de mon portefeuille. C’était affreux. J’ai tout essayé pendant des mois, mais c’était sans espoir. Alors j’ai en quelque sorte abandonné. »

Abandonner jusqu’à ce que le bitcoin s’échange à 50 000 dollars

Comment résister à une telle tentation si l’on sait qu’on a quelques coins dans son wallet. À cette époque, c’était au printemps 2021, le bitcoin se vendait à 600 fois plus que Rhonda Kampert payait 8 ans plus tôt.

De nouveau, elle remua son méninge pour aboutir à une solution radicale : trouver des « professionnels » de la récupération de bitcoins perdus. Ce qui l’amena aux Brooks, chasseurs de trésors cryptographiques.

« Après avoir discuté avec eux en ligne pendant un certain temps, je leur ai fait suffisamment confiance pour leur donner tous les détails dont je pouvais me souvenir. Puis j’ai attendu. Finalement, nous nous sommes assis ensemble sur un appel vidéo et avons regardé tout ce qui se passait. Chris a ouvert le portefeuille et il était là. Je me suis sentie tellement soulagée », jubilait-elle.

3 bitcoins et demi furent libérés ce jour-là, faisant la joie de Rhonda et de Chris et Charlie Brook. Car la première avait enfin retrouvé ses bitcoins perdus et les deux autres allaient toucher une belle commission.

« J’ai donné à Chris et Charlie 20 %, puis la première chose que j’ai faite a été de retirer 10 000 dollars de mes pièces pour aider ma fille Megan à aller à l’université. »

Le reste, elle l’a gardé dans un hardware wallet, un dispositif de sécurité qui permet de retrouver des bitcoins perdus en un temps record en cas de pépin. Mais sachez que le niveau de sécurité d’un portefeuille matériel est très élevé s’il s’achète neuf.

Pourquoi n’a-t-elle pas dilapidé ses avoirs ? Parce que le bitcoin est à même de dispenser des jours heureux à ses détenteurs. Nous avons écrit sur une belle formule de retraite qui s’accorde avec les cryptomonnaies et le BTC : le voici.

Rhonda Kampert, à gauche. Source : BBC

Des milliers de Rhondas veulent retrouver leurs bitcoins

Oui, des cas similaires, ça devrait courir toutes les rues du monde. Chainalysis estime que sur les 19 millions de bitcoins en circulation, pas moins de 3,7 millions sont perdus.

Qui en est responsable ? Personne, vu que le monde décentralisé qu’est la blockhain a éliminé les tiers de confiance. La vigilance est donc de mise. Passez faire un tour sur cet article réservant quelques astuces intemporelles.

De père en fils, les Brook estiment que des services comme le leur permettent de récupérer environ 2,5 % des BTC perdus. Soit à peu près 3,9 milliards de dollars remis entre les mains de quelques malheureux. Imaginez aussi leurs bénéfices avec une commission de 20 % : 4 milliards de dollars x 0,2 = ?

Chris Brook a lancé Crypto Asset Recovery en 2017, en usant des ordinateurs capables d’utiliser des centaines de milliers de combinaisons possibles pour retrouver les bitcoins via des identifiants ou des mots de passe. Sauf qu’à l’époque, la perte de BTC n’était pas chose courante. Du coup, il s’était orienté vers d’autres projets plus prometteurs.

Une affaire qui peinait à démarrer

Mais il n’a pas fallu attendre très longtemps pour se retrouver nez à nez à leurs premiers clients, dont Rhonda Kampert qui peinait à retrouver ses bitcoins perdus toute seule. La relance du projet fut décidée rapidement avec son fils de 20 ans en 2021.

« J’étais en pause à l’université, et j’avais fait quelques voyages, mais j’étais juste à la maison en train de faire des ateliers d’idées commerciales avec mon père. Nous avons eu l’idée de redémarrer l’entreprise, alors au cours des semaines suivantes, nous avons amené les serveurs en interne et tout remis en route », explique Charlie Brook.

L’ATH du bitcoin en novembre 2021 a fait en sorte que Crypto Asset Recovery tournait à plein régime : 100 courriels et appels par jour. Maintenant que le prix a baissé, c’est un peu le point mort au niveau de leur atelier niché dans une maison en bord de la mer dans le New Hampshire.

Mais à l’allure où vont les choses, Charlie risque de décrocher pour de bon l’école et d’abandonner son rêve de devenir diplômé en informatique. Et le fait qu’ils réussissent souvent leurs coups – 30 % du temps nécessaire pour retrouver les bitcoins perdus en moyenne suffisent – n’arrange pas le retour du fils Brook sur les bancs de l’université.

L’adolescent Brook raconte :

« La plupart du temps, nous ne pouvons pas dire ce qu’il y a à l’intérieur du portefeuille. Nous devons donc faire confiance au client pour qu’il sache qu’il y a un montant qui vaut le travail que nous faisons. Nous avons eu un cas cet été où la personne nous a dit qu’elle avait 12 bitcoins. »

Puis, il continua :

« Nous étions évidemment très professionnels avec lui, mais derrière l’écran de l’ordinateur, nous étions comme en train de nous congratuler, tout excités par le gain potentiel. Nous avons passé probablement 60 heures sur le serveur de l’ordinateur et environ 10 heures avec le client pour rassembler tous les indices qu’il a pu nous donner. Puis, lors de l’appel vidéo, nous l’avons ouvert – et il était complètement vide. »

En cours d’intervention, Chris et Charlie avouent qu’aucune personne ne semble prête à abandonner pour de bon ses bitcoins perdus. En outre, leurs opérations visant à retrouver des bitcoins perdus ont déjà permis de rouvrir un wallet contenant un butin De 280 000 dollars. D’autres portefeuilles abritaient bien plus que ça, des bitcoins à 7 chiffres.

Charlie et Chris Brook. Source : BBC

Hacking de matériels informatiques

Le père et le fils Brook ont bien fait de s’activer dans ce secteur en pleine expansion. En fait, on les appelle « ethical hackers » (hackers éthique), ceux qui mettent leurs compétences au service des gens voulant retrouver leurs bitcoins ou cryptomonnaies égarés.

Par ailleurs, quelques noms se distinguent dans ce milieu. Pour ne citer que Joe Grand, qui a commencé le hacking en étant adolescent. Mais il a su se distinguer du lot après avoir témoigné devant le Senat américain en 1998 des premières vulnérabilités de l’internet sous son pseudo Kingpin.

Dernièrement, il a publié une vidéo sur YouTube démontrant comment il a ouvert un hardware wallet contenant 2 millions de dollars d’une cryptomonnaie appelée Theta.

Plusieurs mois de préparation et d’exercices de hacking sur d’autres portefeuilles matériels lui ont permis de dégager une bonne méthode pour satisfaire les clients voulant retrouver leurs bitcoins. Son bureau est aussi un atelier abrité dans sa maison à Portland.

Pour le cas des 2 millions de dollars, il a dû combiner deux vulnérabilités précédemment découvertes avec le hardware wallet en question. Des chocs électriques soigneusement chronométrés, c’est inimaginable comme méthode.

Joe Grand, l’homme à double casquette qui sait retrouver des bitcoins perdus

Joe apporte des précisions :

« Lorsque vous brisez un crypto wallet, je veux dire lorsque vous brisez n’importe quelle sécurité, en réalité, cela ressemble à de la magie, peu importe le nombre de fois que vous le faites. Même si j’avais prouvé à plusieurs reprises dans mes tests que je pouvais pirater ce portefeuille, j’étais inquiet ce jour-là, car on ne sait jamais ce qui va se passer, et nous n’avions qu’une seule chance. Sinon, tout pouvait se casser et les pièces seraient perdues à jamais. »

« Ouvrir le porte-monnaie a été une énorme montée d’adrénaline. Je suppose que c’est comme une version technique de la chasse au trésor », ajoute-t-il.

Maintenant, Joe Grand dispense des enseignements aux fabricants de hardware wallet afin de mieux sécuriser leurs produits contre le piratage informatique. Parallèlement, il a développé ce projet de déblocage de portefeuilles avec comme premier client Dan Reich.

Et il termina par ceci :

« S’il existe des portefeuilles et des trésors suffisamment importants pour que j’y consacre mon temps, alors nous allons essayer. »

Au terme de cet exposé, et de cette aventure authentique, nous dirons qu’il n’est pas nécessaire de culpabiliser tous les hackers. En dépit des histoires peu alléchantes concernant le piratage informatique, il existe des hackers se souciant de l’éthique, capables de retrouver vos bitcoins perdus en rien de temps.

Source : BBC

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 19 251,50 $ -0.22%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 058,99 $ -1.33%
DEFI (DEFIPERP) 2 522,10 $ -0.36%
MARKETS (ACWI) 84,51 $ 0.74%
GOLD (XAUUSD) 1 807,62 $ -0.17%
TECH (NDX) 11 585,68 $ 0.68%
CURRENCIES (EURUSD) 1,05 $ 0.26%
CURRENCIES (EURGBP) 0,861430 £ 0.05%
CRUDEOIL (USOIL) 107,79 $ -0.64%
IMM. US (REIT) 2 435,02 $ 1.8%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document