A
A

Forum de Davos : Ils ont parlé des cryptomonnaies !

mer 25 Mai 2022 ▪ 17h00 ▪ 9 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Peu comprises, traitées de « sans valeur », lynchées par les politiques, les cryptomonnaies avaient bel et bien survécu, ou triomphé au Forum économique de Davos. Les « crypteratti » ont tout fait pour que les actifs cryptos ne soient pas écartés par les acteurs de ce forum.

Forum de Davos

Davos, différentes manifestations mettant à l’honneur les cryptomonnaies

Prévu se dérouler entre le 22 et le 26 mai, le Forum économique mondial de Davos ont vu leur participant vivre une journée particulière dimanche dernier. En effet, les défenseurs de la cryptomonnaie leur ont réservés un accueil particulier lors de leur descente en avion à Zurich ou de leur embarquement dans les trains à Davos.

Également, on a noté la présence de quelques stands de pizza au bitcoin (BTC) et des pavillons blockchain ornés de bannières flashy sur des sites stratégiques de la ville.

Les participants au World Economic Forum’s (WEF) se sont vus bombardés de panneaux où ils allaient. Les passants avaient aussi droit à des animations, au point de discuter d’une éventuelle détention de Shiba Inu (SHIB) et des ADA.

Les plus audacieux des pro-cryptos étaient même allés jusqu’à investir les Airbnb pour la démocratisation de leurs idées.

Sandra Ro, PDG du Global Blockchain Business Council (GBBC), jubile :

« Il y a cinq ans, nous étions la seule entreprise crypto sur Promenade. Et regardez ça maintenant. »

Sachez que Ro a assisté à une fête de lancement dans une église locale, baptisée The Sanctuary, située à l’extérieur du lieu où se déroule la conférence de Davos.

Bitcoin Pizza à la Promenade de Davos

Les cryptos au centre des discussions du WEF

Certes, les participants à ce forum économique de Davos avaient assisté à ces mouvements, mais la réunion elle-même incluait de discussions sur les monnaies numériques. Des icônes de la cryptosphère ont répondu présentes à ce rendez-vous, à savoir :

  • Jeremy Allaire, président et directeur général de Circle Pay ;
  • Brad Garlinghouse, directeur général de Ripple ;
  • Asif Saleh, directeur exécutif du BRAC (ONG basée au Bangladesh)

Garlinghouse et Allaire ont discuté des envois des fonds et de cryptomonnaie dans le cadre d’une réunion d’information au village des médias du forum de Davos. Quant à Saleh, il a intégré un panel baptisé « Remittances for Recovery : A New Era of Digital Money ».

Également, un débat sur l’avenir de l’économie mondiale, l’économie américaine et les CBDC a eu lieu à Davos.

De quoi réjouir les bealievers. Mais, attention, crier victoire à ce stade nous induirait en erreur.

Les cryptomonnaies discutées en haut lieu

Le forum économique de Davos a aussi vu un panel réunissant :

  • Dan Schulman, PDG de Paypal (PYPL) ;
  • Pat Toomey, sénateur américain (R-Pa) ;
  • Jason Furman, économiste et professeur à l’Université de Harvard ;
  • et Rebecca Blumenstein, rédactrice en chef adjointe du New York Times et modératrice.

Ces derniers ont abordé l’avenir de l’économie américaine et ont abouti, logiquement, aux cryptomonnaies.

Furman a souligné que :

« Pour beaucoup de pays dans le monde, les monnaies numériques de banque centrale (CBDC) pourraient avoir du sens, je ne pense pas que les États-Unis doivent les faire. »

À noter par ailleurs que les panélistes sont devenus très enthousiastes à l’idée de partager leurs idées sur les stablecoins. Cela en dépit des efforts de qui modérait le panel.

Le sénateur Toomey a profité de l’occasion pour parler de son projet de loi sur la réglementation des stablecoins. Ses préoccupations étaient centrées sur le rôle d’une CBDC dans un monde où les stablecoins privés prolifèrent.

« Je pense que nous devrions avoir un cadre qui permette aux stablecoins privés de prospérer dans un cadre rationnel et si cela se produit, je ne suis pas sûr que nous ayons besoin d’un dollar numérique », a-t-il remarqué.

Il y avait aussi un autre panel axé sur l’économie mondiale qui discutait d’une proposition de valeur du bitcoin et des autres cryptomonnaies.

David M. Rubenstein, cofondateur du Carlyle Group, qui intégrait un autre panel discutant de l’avenir, de l’économie mondiale dans un contexte de ralentissement de la croissance économique et des retombées de sanctions a livré ses impressions. Les voici :

« La jeune génération dit que la génération précédente a dévalué le dollar ou la valeur d’autres monnaies, alors peut-être que quelque chose de nouveau n’est pas si mal. »

Quid de la réglementation des cryptomonnaies ?

Ce volet a été largement abordé par Garlinghouse et Allaire, lesquels revenaient sur l’avenir de la finance, au sens large, et le besoin urgent d’une réglementation claire. Elle représente en effet une nécessité pour les transferts de fonds.

Allaire, à la tête d’une société émettrice de l’USD Coin (USDC) fort d’un peg au dollar américain, estime qu’il est temps de comprendre les paiements transfrontaliers qui aura une « consonance aussi folle » que le concept d’un courriel transfrontalier.

Explications :

« Nous ne pensons pas aux courriels transfrontaliers. Nous ne pensons pas à une session de navigation transfrontalière sur le web, c’est absurde d’y penser. Et je crois que nous sommes sur le point de le faire avec l’argent. Et je pense qu’en ce qui concerne les transferts de fonds, le concept de transfert de fonds va également disparaître. »

Le DG de Circle Pay, qui est un habitué du forum de Davos depuis 2008, félicitait la considération accrue de la cryptomonnaie au WEF. L’année prochaine, elle franchira certainement un nouveau cap.

De son côté, Garlinghouse a pointé du doigt le contrôle des systèmes financiers par les États. Loin d’eux l’idée d’abandonner leur proie aussi facilement.

« La chose à laquelle il faut penser, je pense, est que si vous abordez les régulateurs avec ‘Vous devez vous adapter à nous’, c’est mort à l’arrivée », dixit l’homme dont l’entreprise, Ripple, a écopé d’un procès par la SEC des États-Unis à l’issue d’une vente de XRP en 2013.

Interrogé sur le manque de certitude réglementaire, le DG de Ripple revendique une résolution propice à la clarté réglementaire. Une chose que les États-Unis ne priorisent pas pour le moment.

« Je dis de ne pas s’incorporer aux États-Unis parce que c’est là que certains sont hostiles et incertains, et il y a une bien meilleure clarté au Japon et à Singapour, ou allez ici en Suisse pour investir globalement avoir plus de clarté, plus de certitude aidera [à stimuler l’innovation]. Les envois de fonds s’en trouveront facilités », renchérit-il.

Le hub Blockchain de Casper Labs au WEF de Davos

Au WEF de Davos, le FMI a mis le point sur le i

Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI, y occupait la scène principale. Elle n’a pas manqué de fustiger les cryptomonnaies, comme le bitcoin, en disant qu’elles ne constituent pas de l’argent, mais des actifs.

« Une condition préalable pour quelque chose qui serait de l’argent est d’être une réserve de valeur stable », a-t-elle soufflé.

Alex P. Lehmann, PCA du Crédit Suisse, Sethaput Suthiwartnarueput, gouverneur de la Banque de Thaïlande, et François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque centrale de France, ont soutenu sa position. Ils préfèrent les CBDC à la place des cryptos.

Dire que 9 banques centrales sur 10 étudient actuellement la conception et l’émission de CBDC (Source : Banque des règlements internationaux – BRI).

Des festivités cryptographiques à Davos

Comme nous avons annoncé au départ, plusieurs acteurs de l’univers crypto ont investi les espaces publics de Davos dans le cadre du WEF. Promenade, la rue principale qui mène au Congrès a vu notamment :

  • Filecoin : qui a organisé une fête de bienvenue rameutant la foule dimanche dernier ;
  • Circle : positionné pas loin de Filecoin ;
  • Polkadot ;
  • Securrency ;
  • GBBC ;
  • Casper Labs ;
  • Etc.

La plupart d’entre eux avaient des salons et des activités spécifiques promouvant la cryptomonnaie sur fond de Forum économique de Davos.

Impressionnée, Sheila Warren, PDG du Crypto Council for Innovation commenta :

« [En] 2018, il n’y avait que des châteaux de crypto et maintenant, tout est question de marque. Ce sont des entreprises établies qui viennent à Davos en tant qu’industrie. »

Bref, on a fait le tour sur les grandes lignes du forum économique de Davos avec des lunettes cryptographiques. En gros, il y a lieu de crier victoire si une telle étape a été franchie par les believers. Attendons la suite !

Source : CoinDesk

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 19 178,35 $ -0.32%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 055,42 $ -0.27%
DEFI (DEFIPERP) 2 449,80 $ -0.33%
MARKETS (ACWI) 84,51 $ 0.74%
GOLD (XAUUSD) 1 810,69 $ 0.2%
TECH (NDX) 11 585,68 $ 0.68%
CURRENCIES (EURUSD) 1,04 $ -0.54%
CURRENCIES (EURGBP) 0,860960 £ 0.05%
CRUDEOIL (USOIL) 108,46 $ 2.33%
IMM. US (REIT) 2 435,01 $ 1.8%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document