A
A

Interview : Réaliser une plus-value avec un NFT sur Binance

mar 16 Août 2022 ▪ 20h00 ▪ 7 min de lecture - par Junie MAFFOCK

Qu’on les apprécie ou non, les NFT sont de plus en plus populaires, et ce malgré le récent repli observé sur le marché des cryptomonnaies. Cela dit, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est pas forcément évident de s’en procurer. D’une personne à l’autre, le cheminement, de l’idée à la concrétisation, peut être particulièrement complexe. Par ailleurs, ces défis ne relèvent pas nécessairement d’une incompétence technique. En effet, en plus de la détermination, il faut s’armer de patience et, surtout, prévoir une stratégie pertinente pour optimiser son investissement. Cette réflexion est d’autant plus importante dans un contexte spéculatif. Dans cet article, Jean-Michel, un amateur de cryptomonnaies, partage son expérience personnelle de l’achat et de la revente de NFT sur Binance.

NFT Binance

Comment avez-vous découvert le produit/projet ?

Il s’agissait d’une boite mystère mise en vente sur la marketplace NFT de Binance. Elle avait été annoncée 2 ou 3 jours avant la date de lancement. Auparavant, j’avais écumé plusieurs fois la plateforme à la recherche d’INO, des offres de lancement initiales dédiées aux NFT. J’étais passé à côté de deux d’entre elles, dans la mesure où j’avais participé aux différentes loteries sans obtenir les récompenses. Cette fois-ci, le scénario était un peu différent. Il n’y avait pas besoin de se manifester à l’avance. Les boîtes mystères étaient disponibles en nombre limité et il suffisait de les acheter dès leur introduction sur le marché.

Pourquoi ce projet était selon vous un bon investissement ?

A première vue, il y a beaucoup d’agitation autour des NFT de Binance. À l’époque, cela faisait environ un mois qu’aucun projet n’avait été lancé sur l’exchange. Que ce soit des boîtes mystères ou des IGO (Initial Gaming Offering).

Ce produit était le résultat d’une collaboration avec un horloger suisse de renom. De plus, les lots contenus dans les boîtes mystères étaient particulièrement attractifs, avec notamment des voyages pour des événements à Dubaï, Singapour, Genève et New York. Il y avait également des cadeaux tels que des montres et d’autres articles utilisables dans le metaverse.

En règle générale, la plupart des récompenses des boîtes mystères sont plutôt banals et ne valent pas grand-chose. Cette fois c’était différent. J’ai donc pensé que ce projet susciterait beaucoup d’intérêt. D’autant que les cadeaux provenaient de différents secteurs : horlogerie, Web3, gaming et mode. J’ai estimé que cela augmenterait potentiellement le nombre de personnes intéressées.

Comment s’est passé l’achat du NFT ?

Pour commencer, je me suis rendu sur la page consacrée à l’événement sur Binance. Ensuite, je suis allé voir combien de packs avaient été vendus au démarrage. Je suis retourné 2 ou 3 heures plus tard pour tenter d’avoir un meilleur aperçu de la situation. Au bout de quelques heures, il restait moins de la moitié des packs à acheter. Alors je me suis dit qu’il était temps de faire le grand saut. Finalement, j’ai effectué mon paiement en BUSD, le stablecoin de l’exchange. La boîte a par la suite été transférée sur mon wallet Binance NFT. Cela dit, pendant le processus d’achat, il n’est pas possible de lister la boîte mystère immédiatement. Il faut attendre 12 ou 24 heures selon les conditions fixées par la plateforme.

Quelle était votre stratégie de base ? Sur quel horizon temporel porte votre achat ? Aviez-vous uniquement des objectifs de rentabilité ?

Mon objectif était de ne pas ouvrir la boîte mystère et de simplement la revendre. Parce que comme je l’ai dit, il y a pas mal d’engouement autour de ces événements. Et évidemment, tout le monde ne peut pas être servi. Mon but était donc de spéculer sur le fait que quelqu’un qui n’a pas pu obtenir le pack lors du lancement pourrait vouloir l’acheter plus tard moyennant un supplément. En effet, je n’avais en tête qu’une spéculation à très court terme et ce, dès que la possibilité de répertorier les boîtes serait offerte. Par conséquent, un jour après l’événement, j’ai mis le coffret cadeau en vente à un prix très élevé. Histoire de voir et me familiariser avec le mécanisme de vente. J’ai laissé mon ordre de vente actif pendant six jours. Cela dit, le pack n’a bien sûr pas été acheté puisque le prix était beaucoup trop élevé. J’ai donc à nouveau observé le marché pour voir à combien les boîtes se négociaient. Puis, j’ai fixé un prix relativement raisonnable – le double du prix d’achat – et j’ai opté pour une vente aux enchères. J’ai estimé que ce serait un excellent moyen d’écouler ma boîte mystère.

Pour quelles raisons avez-vous vendu ?

Parce que j’avais prévu de le faire, tout simplement. De plus, je pense que directement après le lancement, le public est toujours plus enthousiaste. Alors que si vous vendez un mois plus tard, il y a moins de chances de trouver un acheteur. Quand j’ai vu que je pouvais la revendre pour 2,5 fois le prix d’achat, j’ai rapidement confirmé la transaction.

Ce qui est remarquable dans l’histoire de Jean-Michel, ce n’est pas le gain qu’il a réalisé, mais la nécessité de définir une stratégie avant d’entreprendre tout investissement. Il s’agit ici de se fixer un objectif, de déterminer des scénarios de vente et de s’assurer que l’on garde une ligne de conduite cohérente en fonction des tendances du marché. Par ailleurs, Jean-Michel met le doigt sur un problème crucial pour la démocratisation des NFT : la banalité de l’offre existante.

Si les NFT gagnent en popularité, le commun des mortels a encore du mal à en saisir l’utilité. Les détracteurs soutiennent qu’il s’agit là d’un phénomène de mode sans réelle valeur. En revanche, les enthousiastes affirment qu’il s’agit d’un excellent outil de connexion sociale et de mise en valeur des créateurs. Quoi qu’il en soit, l’amélioration de la proposition de valeur mondiale ne pourrait être que positive.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Junie MAFFOCK avatar
Junie MAFFOCK

Je suis venue à la blockchain par curiosité et j'y suis restée par passion. J'ai été émerveillée par les possibilités qu'elle offre à travers ses divers cas d'utilisation. Avec ma plume, j'espère contribuer à démocratiser cette technologie et à montrer comment elle peut aider à rendre le monde meilleur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !