A
A

Oregen : les NFT viennent sauver des espèces menacées

mar 12 Avr 2022 ▪ 13h00 ▪ 7 min de lecture - par Grégoire Morat

Quelle est donc cette nouvelle startup, qui détient certainement un des projets NFT les plus vertueux de l’histoire ? Comment la « tokenisation » d’espèces menacées peut lutter contre leur extinction ? On le sait, les NFT ne se cantonnent absolument pas qu’à l’art ! Ils représentent des opportunités inédites pour de nombreux secteurs. En effet, les propriétés des NFT offrent des possibilités incroyables pour tous les secteurs : en allant du gaming à la mode (tels que le RTFKT Studio racheté par Nike ou Hogan), en passant par le vin, la photographie, les musées (comme La Galerie des Offices ou L’Ermitage), la billetterie (à l’instar du Dynamo Kyev), ou même l’automobile (avec CodeNekt)… Toutefois, les projets NFT verts ne germent quasiment pas. C’est donc l’occasion de se pencher sur ce projet très audacieux et bienfaisant d’une nouvelle startup, française qui plus est, dans ce secteur rarement associé aux NFT : la biodiversité.

NFT et biodiversité : deux mondes qui semblent s’opposer, voire s’affronter

Alors que l’industrie crypto et toutes ses technologies associées (NFT et blockchain) ont le vent en poupe, la biodiversité se détériore jour après jour. Deux tendances opposées, deux courbes qui se croisent… Pire, les cryptomonnaies et les blockchains polluent et participent à la triste destruction de la planète. Même si ce constat est indéniable, il convient de le nuancer pour deux raisons. Tout d’abord, il y a beaucoup d’exagération et de fausses croyances sur la pollution engendrée par l’industrie crypto au sens large (par exemple, il faut apporter des nuances sur le Bitcoin et sa consommation d’énergie). De plus, l’industrie crypto semble aller dans la bonne direction avec des blockchains émergentes moins nuisibles à l’environnement, l’utilisation massive d’énergie renouvelable, le passage d’Ethereum en Proof-of-Stake

Oregen : une startup jusqu’alors dans l’ombre, mais qui a attiré l’attention des très gros

Alors qu’un grand nombre d’individus opposent le monde de la crypto à la soutenabilité, Oregen a imaginé un projet conciliant les deux. L’idée est de se servir de celui en plein boom pour venir à la rescousse de celui en péril ! La startup Oregen a été fondée par une équipe expérimentée dans l’entrepreneuriat, avec une forte conviction écologique et une fascination pour les NFT.  A ce jour, la startup n’a encore jamais fait parler d’elle, car elle était encore en cours de consolidation. Cependant, elle s’est d’ores et déjà entourée d’advisors de premier plan : le CTO de Sorare (Adrien Montfort), le CEO de Kriptown (Mark Kepeneghian), le cofondateur de MakeSense (Christian Vanizette). Autant dire que cette startup a déjà commencé à faire du bruit au sein des professionnels de l’ESG et des NFT. 

L’idée merveilleuse d’Oregen : mettre les NFT au service de la biodiversité

L’objectif de leur projet est de façonner et de vendre à chaque drop une collection de NFT représentant une espèce menacée. Ces ventes génèreront alors de l’argent, qui sera ensuite versé en grande partie à une association partenaire luttant spécifiquement contre la disparition de l’espèce en question. Plus précisément, chaque drop sera constitué de 1 000 NFT avec un niveau de rareté variable. Les NFT ressembleront à l’animal dans la réalité et seront créés par des artistes professionnels. En somme, une œuvre d’art réaliste avec une touche artistique. Ces NFT seront conçus (« mintés ») sur la blockchain Polygon (une des moins moins polluantes évidemment). Oregen servira donc à collecter des dons pour les associations de protection de la faune et de la flore. D’ailleurs, le nom « Oregen » fait justement référence à cette notion d’origine et de régénération. En outre, il y a peu, on avait évoqué ici l’utilisation grandissante des NFT comme source de financement pour les partis politiques. Utiliser les NFT comme des dons semble être une utilisation de plus en plus courante en cette année 2022…

Du win-win-win-win : un projet gagnant-gagnant à quatre parties

Ce qui est admirable dans ce projet, c’est que toutes les parties prenantes sont censées y trouver leur compte. Premièrement, l’association bénéficiera de 70% des revenus générés par le drop, de 2% sur chaque vente réalisée sur le marché secondaire et gagnera en notoriété. Deuxièmement, l’artiste augmentera sa réputation, percevra une rémunération, ainsi que 1% sur chaque vente réalisée sur le marché secondaire. Troisièmement, l’équipe bénéficiera de 30% des gains du drop pour son fonctionnement et permettre le développement de l’entreprise. Quatrièmement, outre l’utilité de leur achat pour une cause juste, les détenteurs du NFT bénéficieront de rewards (comme des événements VIP, des accès privilégiés aux collections futures, des rencontres avec les artistes et les associations) et de la revente potentiellement fructueuse sur le marché secondaire.

Premier drop d’Oregen : les chimpanzés

La première collection lancée sera celle des chimpanzés. Ce singe aux chromosomes voisins de l’homme (d’ailleurs chimpanzé signifie « faux-hommes » en langue congolaise) est malheureusement classé sur la liste des espèces « en danger » de l’UICN. Pour venir en aide à ce primate, Oregen a noué un partenariat avec le Jane Goodall Institute France. Cette association œuvre pour la protection des chimpanzés, de leurs habitats naturels, tout en mettant les communautés locales au cœur de sa stratégie de conservation. Ces premiers NFT seront donc des chimpanzés élaborés par un artiste et bénéficieront en grande partie au Jane Goodall Institute France pour ses projets au Burundi. Le drop aura lieu dans les prochaines semaines et sera directement accessible sur le site. Pour en savoir plus, voici les liens Discord, Twitter, LinkedIn et Instagram.

Il était temps d’avoir un projet NFT écologique venant contrer cette soi-disant dichotomie entre les NFT et l’environnement ! Ce projet est à la fois vertueux pour la planète et prometteur d’un point de vue business. L’équipe est solide, le marché est colossal, le problème adressé est gravissime, le positionnement multi-gagnants est mûrement réfléchi, le potentiel de croissance est gigantesque… Tous ces aspects rendent ce projet extrêmement attractif.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Grégoire Morat avatar
Grégoire Morat

Étudiant passionné par l’entrepreneuriat et fasciné par les technologies derrières les cryptos ! Eh oui, je suis persuadé que les deux sont intimement liés : la blockchain et les NFT sont en train de révolutionner de nombreux secteurs et présentent des opportunités inédites.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 21 354,95 $ -0.61%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 232,41 $ -0.76%
DEFI (DEFIPERP) 2 973,40 $ -1.52%
MARKETS (ACWI) 86,31 $ 3.04%
GOLD (XAUUSD) 1 826,89 $ 0.24%
TECH (NDX) 12 105,85 $ 3.49%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.38%
CURRENCIES (EURGBP) 0,859250 £ 0.17%
CRUDEOIL (USOIL) 107,53 $ 3.41%
IMM. US (REIT) 2 445,30 $ 2.12%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document