A
A

Un ancien cadre de la SEC alerte : "Quittez les exchanges crypto dès maintenant !"

lun 12 Juin 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Regulation Crypto

La bataille judiciaire que la SEC a récemment lancée contre  Coinbase et Binance nuit significativement à l’industrie crypto. Certains experts pensent qu’elle vient aggraver des risques déjà particulièrement présents dans ce secteur. Ceci, au détriment des utilisateurs qui doivent désormais penser à protéger leurs intérêts.

Des pièces de diverses cryptos

John Reed Stark appelle à quitter immédiatement quitter les exchanges

Alors que le bateau de l’industrie crypto tanguait déjà suffisamment, la SEC a décidé d’en rajouter. Ceci, en poursuivant coup sur coup, Binance et Coinbase, deux des exchanges les plus importants du marché.

Pour John Reed Stark, un ancien cadre de la SEC, il s’agit là d’un avertissement très sérieux pour les utilisateurs. L’alerte est suffisamment importante pour que ceux-ci songent à quitter ces plateformes pour sauvegarder leurs avoirs. C’est d’ailleurs l’appel lancé à leur endroit.

L’ex-collaborateur de la SEC a expliqué les motivations de cet appel pressant« Peu importe ce que promettent les aboyeurs de carnaval, il est évident que les plateformes d’échange de cryptomonnaies sont à haut risque, périlleuses et intrinsèquement peu sûres. Les exchanges font l’objet d’un siège réglementaire et répressif aux États-Unis qui ne fait que commencer », a déclaré John Reed Stark.

https://twitter.com/EverythingAjay/status/1668128349540225025

D’après, ce dernier, si les choses sont ainsi, c’est parce que les compagnies cryptos ne sont pas enregistrées auprès de la SEC. Une situation qui ne les oblige pas au respect de quelques normes que ce soit. Ce qui, à terme, expose les utilisateurs à toutes les défaillances inhérentes à l’industrie crypto.

Conséquence : les clients des plateformes ne sont pas protégés. Ceux-ci pourraient ainsi subir les comportements négatifs des acteurs de l’industrie comme la manipulation du marché ou le délit d’initié. Un risque renforcé par l’inexistence de dispositifs systémiques, protégeant les utilisateurs des menaces en matière de cybersécurité, entre autres.

Il semble que nombre d’utilisateurs n’ont pas attendu l’appel de John Reed Stark pour chercher à se mettre à l’abri. Selon les données de la société d’analyse de blockchain The Block Research, les exchanges affichent une performance négative en mai. Le volume des transactions de ces plateformes a baissé de 23,2 % sur la période pour atteindre 307,4 milliards $. C’est leur plus bas niveau depuis novembre 2020.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.