A
A

Le Japon lèvera l'embargo sur les stablecoins étrangers en 2023

mar 27 Déc 2022 ▪ 14h00 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

En ce moment, aucun des 31 exchanges crypto japonais enregistrés auprès de l’Agence des services financiers locale ne propose de négocier des stablecoins étrangers. L’année prochaine, l’empire du Soleil levant pense réviser sa position sur ces actifs. La levée de l’interdiction de l’USDT et de l’USDC serait à l’ordre du jour du FSA.

Un Japon plus ouvert aux stablecoins en 2023 ?

Le Japon rouvre la porte aux Tether (USDT) et USD Coin (USDC)

Le Japon de nouveau propice aux stablecoins

« Le Japon s’apprête à lever l’interdiction des stablecoins émises à l’étranger, telles que $USDT, en 2013. »

Hier, Nikkei a fait savoir que l’Agence des services financiers (FSA) du Japon s’apprête à lever l’interdiction de la distribution de stablecoins étrangers dans tout l’archipel japonais. Une nouvelle réglementation serait donc en cours de préparation dans le cadre de cette levée pour l’année 2023. Elle permettra notamment aux exchanges locaux la reprise de la gestion des transactions de stablecoins, à condition de « préserver ces actifs par des dépôts et une limite supérieure de remise ».

« Si le paiement à l’aide de stablecoins se répand, les transferts de fonds internationaux pourraient devenir plus rapides et moins chers », prélève Cointelegraph dans le rapport.

En outre, le FSA a mis l’accent sur la mise en place de réglementations anti-blanchiment d’argent via les cryptos. Pour ce faire, l’agence a recueilli des commentaires sur les propositions de levée du ban des stablecoins dans l’archipel.

La faute de Terra ?

Début juin, Cointelegraph a révélé que le Japon a adopté un projet de loi visant à limiter l’émission de stablecoins seulement via ses banques, ses sociétés fiduciaires et ses 31 exchanges de cryptomonnaies locales.

À titre de rappel, le monde était bouleversé par l’effondrement de TerraUSD à cette époque. Dans le but de protéger les investisseurs japonais et le système financier du pays contre les risques liés à l’adoption rapide des stablecoins, se justifie le parlement nippon.

Voici l’avis de Forever HODL B sur les stablecoins que le Japon prévoit d’autoriser en 2023.

USDC vs USDT

« USDC vs USDT : lequel est le meilleur ?

L’USDT a vu #Bitcoin s’échanger à $2 000 et a fait ses preuves.

La mauvaise chose est qu’ils ne sont pas audités et Dieu sait où ils se trouvent.

L’USDC n’a que 2 ans. Comme nous pouvons le voir, la plupart des nouveaux projets échouent !

Une bonne chose que L’USDC soit audité et basée aux États-Unis. »

Dans tous les cas, le marché des cryptomonnaies a plus que besoin de régulation. Si le Japon décide de faire le grand saut, c’est parce que les récents évènements ont en quelque sorte obligé les gouvernements à se pencher sur le sujet.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !