A
A

Un plan machiavélique du congrès américain contre la crypto ?

jeu 05 Jan 2023 ▪ 12h00 ▪ 3 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Le temps passe, mais l’hiver glacial qui secoue le monde de la crypto demeure constant. En effet, alors que tous les hauts fonctionnaires du congrès sont priés de déclarer la plupart de leurs réserves en crypto, plusieurs leaders de l’industrie crient à la corruption. Par ailleurs, certains législateurs proposent des mesures qui ébranlent davantage le monde de la crypto. 

Un bitcoin posé sur le drapeau des États-Unis
Un plan anti crypto au congrès américain ?

Plus de crypto au congrès américain ? 

La 118e session du congrès américain pourrait rester mémorable. En effet, dès ce 3 janvier 2023, les républicains prendront le contrôle de la chambre des représentants. Tandis que les démocrates conserveront la majorité au Sénat. Le républicain Kevin McCarthy, candidat au poste d’orateur de la chambre, a émis des mesures interdisant aux législateurs de détenir ou de négocier des actions. Seulement, plusieurs traders craignent que cette mesure s’étende aux crypto. 

De même, en septembre dernier, Zoe Lofgren, présidente de la commission d’administration de la Chambre, a proposé une série de mesures pour modifier la loi STOCK. Il était question d’interdire aux membres du congrès ainsi que de la cour suprême de négocier ou de détenir des actions.  Dans la même foulée, leurs conjoints tout comme leurs enfants à charge n’auraient pas le droit d’investir sur des titres, des contrats à terme, des matières premières et bien sûr des cryptos. Cette proposition de loi a été approuvée par le Federal Open Market Committee

L’objectif ici est de répondre aux préoccupations des acteurs de l’espace crypto qui doutent de la crédibilité et de l’impartialité des législateurs lors des audiences.  Par exemple, en 2022, l’échange crypto FTX, par la voix de son ancien PDG Sam Bankman-Fried, a apporté des contributions aux politiciens. Ainsi, républicains et démocrates ont bénéficié de dons et d’aide lors des campagnes de la part de certains acteurs de la blockchain. 

Par ailleurs, 77 législateurs sont coupables de violation de la loi Stop Trading on Congressional Knowledge Act. Celle-ci fait état des exigences de divulgation auxquelles doivent se soumettre tous les membres du congrès. Les violations déplorées impliquent la déclaration tardive des transactions autorisées et les soupçons de non-impartialité dans leurs verdicts.

 Conclusion 

Les liens financiers entre les législateurs américains et les leaders du secteur de la crypto sont souvent sujets à controverse. Afin d’y mettre un terme, Zoe Lofgren et Kevin McCarthy ont chacun proposé des mesures interdisant aux législateurs américains d’investir sur plusieurs options de la blockchain, y compris les cryptomonnaies.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !