A
A

Vitalik Buterin critique les adeptes du bitcoin qui soutiennent le Salvador

mar 22 Nov 2022 ▪ 21h00 ▪ 3 min de lecture - par Eddy Senga

Le Salvador est la première nation au monde à reconnaître le bitcoin comme monnaie légale. Le pays oblige aujourd’hui les entreprises à accepter cette crypto comme moyen de paiement. Cette décision a suscité une colère généralisée parmi les citoyens et les entreprises. Le fondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, ne reste pas en marge de la protestation.

vitalik buterin salvador

Le Salvador ne respecte pas les fondamentaux du bitcoin 

Pour le cofondateur d’Ethereum, de nombreux utilisateurs de Bitcoin oublient que le gouvernement de Bukele n’est pas très démocratique. Selon lui, c’est une administration qui n’a pas un grand potentiel en ce qui concerne le respect des libertés. Il critique aussi les membres de la communauté Bitcoin qui apportent leur soutien au président du Salvador, Nayib Bukele.

En effet, certaines des personnalités les plus influentes du bitcoin applaudissaient la loi salvadorienne sur le bitcoin. C’est une loi publiée pour la première fois lors de la conférence Bitcoin Miami en juin 2021. Cependant, beaucoup de cryptonautes critiquent le gouvernement de Bukele pour ses tendances autoritaires bien connues. Ils regrettent la nature forcée de son adoption de Bitcoin.

Une décision opportuniste

L’introduction de la loi salvadorienne sur le bitcoin apparaissait avec la récente tendance bullish des cryptomonnaies. Autrement dit, c’était lorsque le prix du bitcoin grattait un sommet de plus de 69 000 dollars en novembre. Malheureusement, le marché des cryptomonnaies s’effondre aujourd’hui. En conséquence, le bitcoin se trouve avec une baisse de plus de 76 %.

Pour Buterin, le plan d’adoption de Bitcoin au Salvador se fonde sur l’hypothèse que les prix continueraient à augmenter. Toutefois, comme la valeur du bitcoin est en chute, il semble tout simplement laid et peu de gens l’utilisent.

En substance, selon Buterin, l’adoption du bitcoin, qui s’est faite de manière très descendante, n’était finalement pas particulièrement durable. En revanche, le gouvernement de Bukele a toujours la volonté d’adopter le bitcoin. Malgré la baisse de son prix, il affirmait la semaine dernière que le Salvador commencerait à acheter un bitcoin par jour.

Néanmoins, Vitalik Buterin pense qu’obliger les entreprises à accepter le bitcoin comme moyen de paiement va à l’encontre des fondamentaux démocratiques. Pourtant, ce sont les idéaux de liberté qui constituent l’essence même de l’existence des cryptos.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Eddy Senga avatar
Eddy Senga

Le monde évolue et l'adaptation est la meilleure arme pour survivre dans cet univers ondoyant. Community manager crypto à la base, je m'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager mon expérience et de faire connaître un domaine qui me passionne, rien de mieux que de rédiger des articles informatifs et décontractés à la fois.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !