A
A

Winklevoss, le fondateur de Gemini s’attaque à Barry Silbert !

lun 09 Jan 2023 ▪ 12h00 ▪ 4 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Pas un jour ne passe sans que l’univers des crypto ne fasse l’objet d’un nouveau scandale. En effet, les amateurs de blockchain sont témoins depuis peu d’une joute d’accusations entre deux protagonistes sur Twitter. D’un côté, Winklevoss à la tête de Gemini, un échange centralisé de cryptomonnaies. Et de l’autre, Barry Silbert, le directeur général de Digital Currency Group (DCG). Le premier s’en prend à son collègue entrepreneur dans une lettre ouverte sur Twitter, lui ordonnant de s’engager publiquement à régler sa situation. 

Gemini
Genesis doit de l’argent à Gemini

Le PDG de Gemini déclare la guerre à Barry Silbert

Dans une lettre publiée sur Twitter, Cameron Winklevoss accuse Barry Silbert de « mauvaise foi ». Pour cause, ce dernier n’aurait pas remboursé les 900 millions de dollars de prêts octroyés à sa branche de courtage d’actifs numériques dans le cadre du programme Gemini Earn. 

Le programme Gemini Earn offrait 8 % de récompenses aux clients qui prêtaient leurs cryptomonnaies aux emprunteurs. Ainsi, parmi ses multiples débiteurs figure Genesis Global Capital, une filiale de DCG. Seulement, la société a mis la clé sous le paillasson après qu’elle fut emportée dans l’effondrement de FTX. À cet effet, Cameron Winklevoss a déclaré : « J’écris au nom de plus de 340 000 utilisateurs rémunérés qui recherchent des réponses ».

De même, Winklevoss affirme toujours sur Twitter avoir essayé de contacter Silbert notamment le jour de noël. Mais il prétend s’être heurté à un silence ou à une vive résistance de la part de ses avocats et de ses banquiers d’investissements. « Votre comportement est non seulement totalement inacceptable et inadmissible » ajoute-t-il.

Silbert dément les allégations du PDG de Gemini

Ce dernier continue en ajoutant que Genesis doit en tout 1, 675 milliards de dollars à DCG que Silbert aurait utilisé dans plusieurs investissements. Notamment dans des rachats d’actions avides, des investissements de capital-risque illiquides et des transactions kamikazes Grayscale NAV. 

Par opposition, Silbert a déclaré sur Twitter avoir contacté Gemini le 29 décembre et n’avait pas reçu de réponse. Il a également précisé que DCG ne doit pas 1,675 milliards de dollars à Genesis et n’a jamais manqué un paiement d’intérêts, étant à jour sur tous les postes de prêts en cours. 

Toutefois, le Wall Street journal a rapporté le 22 novembre 2022 que Silbert, dans une lettre adressée aux investisseurs, a déclaré que Genesis devait 575 millions de dollars à DCG. De plus, ces fonds seraient remboursés d’ici mai 2023, selon le Wall Street Journal. 

Conclusion 

Après un investissement infructueux sur un produit lié à FTX, Barry Silbert a dû suspendre les retraits, causant ainsi des dommages à près de 340 000 utilisateurs. Cameron Winklevoss, cofondateur de Gemini, lui a intimé de s’engager publiquement à travailler ensemble pour résoudre ce problème d’ici au 8 janvier. Toutefois, la position agressive de Silbert se justifie par les pressions croissantes des investisseurs et futurs procès en attente. 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !