A
A

Affaire OneCoin, le co-fondateur plaide coupable 

mar 20 Déc 2022 ▪ 17h00 ▪ 3 min de lecture - par La Rédaction Cointribune

Le co-fondateur de OneCoin, Sebastian Greenwood a plaidé coupable devant le tribunal fédéral de Manhattan pour fraude et blanchiment d’argent. Tandis que CryptoQueen est toujours en fuite et est recherchée par le FBI.

onecoin, crypto

OneCoin : Karl Greenwood plaide coupable

OneCoin est une crypto exploitable via un réseau mondial de MLM (Multi Level Marketing). Elle a été fondée par Sebastian Greenwood et Ruja Ignatova alias CryptoQueen. Mais il s’agissait en fait d’une escroquerie depuis le début. Un procureur américain l’a même qualifié d’une des plus grandes fraudes jamais commises.

En pensant que OneCoin serait le « tueur du bitcoin », les victimes y ont investi plus de quatre milliards de dollars. Cependant, celle-ci ne disposait pas d’une véritable blockchain et n’avait donc aucune valeur. De plus, les courriels échangés entre les dirigeants et l’équipe de OneCoin ont révélé leur stratégie de sortie de la crypto.

Le ministère de la Justice américain a déclaré dans un communiqué, le 16 décembre, que Karl Sebastian Greenwood a plaidé coupable. Devant le tribunal fédéral de Manhattan, il a reconnu être responsable de sa participation à la fraude massive de OneCoin. En effet, il a avoué avoir participé à une fraude électronique et à des opérations de blanchiment d’argent dans le cadre de cette activité frauduleuse. Créée en 2014 en Bulgarie, OneCoin a commercialisé une crypto frauduleuse portant le même nom par le biais d’une MLM.

Affaire OneCoin : le co-fondateur plaide coupable 
Affaire OneCoin : un co-fondateur plaide coupable, un autre toujours en fuite

CryptoQueen toujours recherchée

« Il s’agit de l’une des plus grandes opérations de fraude internationale jamais perpétrées » a déclaré Damian Williams, procureur américain du district sud de New York. Il a ajouté que l’affaire OneCoin et d’autres actions récentes envoient un message clair : la justice américaine poursuivra quiconque cherche à exploiter l’écosystème crypto par la fraude, quelles que soient sa taille et sa sophistication.

Sebastian Greenwood a été arrêté en Thaïlande en juillet 2018, puis extradé aux États-Unis en octobre de la même année. Quant à Ruja Ignatova, alias CryptoQueen, elle a été vue pour la dernière fois en 2017, à bord d’un vol commercial à destination d’Athènes en Grèce. Elle figure parmi les dix personnes les plus recherchées par le FBI.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
La Rédaction Cointribune avatar
La Rédaction Cointribune

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !