A
A

Alameda-FTX s’oppose au rachat de Voyager par Binance.US

mar 10 Jan 2023 ▪ 9h00 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Fin 2022, les clients de Voyager ont vu leur espoir ravivé par l’annonce de rachat par Binance.US du prêteur de cryptomonnaies en faillite. Car devrait se solder, tôt ou tard, par un rebroussement de leurs avoirs perdus. Or, les presses ont fait l’écho de l’existence d’opposants à cette main tendue par la branche américaine de Binance. D’abord, il y avait eu la Securities and Exchange Commission. Maintenant, c’est au tour d’Alameda-FTX de se dresser contre cet accord salutaire.

opposition-alameda-ftx-rachat-voyager

Alameda Research barre la route de Binance.Us

Décembre dernier, Binance.US a annoncé le décaissement de 1,022 milliards de dollars pour l’acquisition des actifs de Voyager Digital LLC. Vous pouvez imaginer de là où vous êtes la joie des investisseurs qui ont perdu beaucoup d’argent dans ce projet crypto.

Mais en début d’année, la SEC de Gary Gensler a dit qu’elle n’approuve pas cette acquisition. Plus précisément, le régulateur américain demande à ce que d’autres détails lui soient remis avant la validation de l’accord. De même, l’U.S. Trustee, la division des faillites du DoJ, et les régulateurs du Texas, du Vermont et de New York se sont joints à la SEC pour faire barrage à ce rachat d’actifs. Une douche froide pour ceux qui espéraient un remboursement dans les semaines qui vont venir.

Et l’information relayée par CoinDesk ce jour risque de les choquer encore plus. En effet, le journal en ligne a révélé qu’Alameda Research ne valide pas cet accord.

Pour Voyager, cette attitude est à plaindre.

« Le fait de soulever des objections à la déclaration de divulgation sur la base de rapports médiatiques non corroborés et non vérifiés, tout en ignorant les informations substantielles déjà mises à la disposition des objecteurs, est une tentative flagrante de saper la transaction de Binance.US et d’attaquer Binance.US », a-t-il déclaré.

Une histoire de violation de la hiérarchie des créanciers

Nous ne sommes pas sans savoir qu’Alameda-FTX fait partie des candidats pour la reprise de Voyager après son dépôt de bilan. Fin septembre, SBF aurait proposé de mettre sur la table 1,4 milliard de dollars pour remettre le prêteur de cryptos sur les rails.

Est-ce la raison pour laquelle Alameda Research crie au scandale en pointant du doigt le non-respect de la hiérarchie des créanciers établie par la loi américaine sur les faillites.

Aux yeux de Voyager, ces objections « témoignent de l’hypocrisie et de l’audace à leur paroxysme ».

D’ailleurs, où est-ce qu’Alameda-FTX pourrait trouver 1,4 milliard de dollars, l’offre qui dépasse de très peu les 1,022 milliards de Binance.US ? Ne se trouve-t-elles pas dans un bourbier en ce moment. En tout cas, son écroulement confirme les dires du nouveau PDG de FTX stipulant que SBF était un mauvais capitaine.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !