A
A

Crypto : Amazon collaborera avec la BCE pour créer l'euro numérique

sam 17 Sep 2022 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Junie MAFFOCK

Le projet de la Banque centrale européenne (BCE) de construire son euro numérique se poursuit. Afin de soutenir ses efforts, la BCE a fait appel à des entreprises de premier plan. Parmi elles, Amazon, le géant du commerce en ligne.

Amazon building in Santa Clara, California

Amazon joint ses forces à celles de la BCE

Il y a quelques mois, la BCE a publié un appel à contribution à l’intention des partenaires institutionnels pour la conception d’une preuve de concept de sa monnaie numérique. Suite à cela, une cinquantaine d’entreprises financières et technologiques ont témoigné de leur intérêt. Finalement, la Banque centrale européenne en a sélectionné cinq pour l’accompagner dans cette aventure.

« L’objectif de cet exercice de prototypage est de tester dans quelle mesure la technologie derrière un euro numérique s’intègre aux prototypes développés par les entreprises. […] Il n’est pas prévu de réutiliser les prototypes dans les phases ultérieures du projet d’euro numérique », a précisé la BCE.

En réalité, chacun des partenaires se chargera de développer une interface qui correspond à un scénario d’utilisation de l’euro numérique.

En l’occurrence, c’est la multinationale américaine Amazon qui va assurer la construction du système de paiement électronique prévu par le projet. Ce chantier est censé démarrer au courant de ce mois et s’achever en décembre.

Quid des autres partenaires ?

Parmi les autres entreprises sélectionnées, nous retrouvons la société de services financiers CaixaBank. Laquelle va développer une solution de paiement P2P online basée sur l’euro numérique. Plus précisément, elle travaillera au déploiement d’une application mobile qui reproduira le parcours d’utilisation des consommateurs. Cela inclut les transferts vers leur propre compte et/ou vers des tiers.

Pour sa part, la société française Worldline est chargée de réaliser le projet de paiement hors ligne P2P. Quant à la société italienne Nexi, elle travaillera sur les paiements en points de vente à l’initiative du receveur. Et enfin, EPI s’occupera des paiements en magasin déclenchés par le donneur.

La BCE a entamé le projet de numérisation de l’euro en 2021. Depuis, l’institution est dans sa phase de recherche qui prévoit la constitution d’un prototype viable. L’étude de faisabilité en cours se poursuivra jusqu’en 2023. À cette échéance, la banque se livrera à une évaluation des protocoles mis au point par ses collaborateurs et rendra compte de ses observations.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Junie MAFFOCK avatar
Junie MAFFOCK

Je suis venue à la blockchain par curiosité et j'y suis restée par passion. J'ai été émerveillée par les possibilités qu'elle offre à travers ses divers cas d'utilisation. Avec ma plume, j'espère contribuer à démocratiser cette technologie et à montrer comment elle peut aider à rendre le monde meilleur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !