Binance : La bourse n’a pas partagé ses données avec la Russie de Poutine

mar 26 Avr 2022 ▪ 17h30 ▪ 5 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Dernièrement, Binance a été accusée de partager les données de ses clients avec Rosfin, l’agence de renseignements financiers de la Russie. Mais la plus grande bourse de cryptomonnaie au monde dit n’avoir rien fait de tel.

Accusations Binance Russie

Binance nie toute forme d’alliance à Rosfin

La semaine dernière, Reuteurs a mené une enquête menant à la découverte d’une collaboration entre Binance et Rosfin. Cette dernière étant une institution russe chargée des renseignements financiers russes.

Or, Binance nie toute forme d’entente avec les autorités russes vu qu’elle a largement contribué aux sanctions économiques imposées à la Russie. Dans un communiqué, ses responsables ont voulu corriger leurs détracteurs :

« Les rumeurs selon lesquelles Binance a partagé des données d’utilisateurs, y compris Alexei Navalny, avec des agences russes contrôlées par le FSB (Federal Security Service) et des régulateurs russes sont catégoriquement fausses. »

Ce communiqué était d’une nécessité absolue après les allégations de Reuters stipulant que Gleb Kostarev, responsable de Binance en Russie, a rencontré des responsables de Rosfin en avril 2021. Car les résultats de l’enquête ont permis de mettre en avant son consentement pour le partage de données des clients de Binance à cette agence.

Rosfin vs Alexei Navalny

Pour appuyer sa thèse, Reuters a dû reprendre les dires d’une source anonyme. Cette dernière a révélé que Rosfinmonitoring (Rosfin) tentait, à l’époque, de retracer des bitcoins évalués à plusieurs millions de dollars levés par Alexei Navalny.

Pour piqûre de rappel, Navalny est le leader de l’opposition russe. À force de critiquer le régime de Poutine, il a vécu une série d’emprisonnements et une tentative d’empoisonnement. En janvier dernier, celui qui osait s’opposer à la politique du Kremlin était retourné en Russie après s’être soigné en Allemagne. Et à son retour, l’État l’a transféré directement en prison.

Binance va porter plainte

Dans son communiqué, Binance a stipulé que :

« [L’entreprise] n’a pas cherché à aider activement l’État russe dans son enquête sur Alexei Navalny. »

Toutefois, l’entreprise à CZ a souligné que toute demande similaire effectuée par un régulateur juridique ne sera pas refusée. Surtout si « elle est accompagnée de l’autorité légale appropriée ».

Elle a poursuivi par :

« Binance se réserve le droit de rejeter les demandes des forces de l’ordre si elles ne résistent pas à un examen juridique ; cela s’applique à toutes les juridictions, y compris la Russie. »

Si vous comptez lire le communiqué de Binance, vous y trouverez certainement des preuves à l’appui. Car elle n’a pas hésité à y inclure les longs échanges par courriels entre Patrick Hillmann, responsable de la communication de Binance, et les journalistes de Reuters.

Se voulant plus précis dans le cas de Rosfin, Kostarev a posté via son compte Facebook (Meta) :

« C’est un mensonge absolu que moi ou Binance ayons fait fuiter les données de Navalny ou des utilisateurs à Rosfin ou FSB. »

Tout cela a amené Binance à déposer une plainte officielle contre Reuters en vertu du code éditorial de la publication.

Binance a toujours pris part aux sanctions contre les Russes

Juste après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Binance a rectifié ses services dans la fédération russe. En mars dernier, la bourse de cryptomonnaies a mis un terme à la prise en charge des cartes Mastercard et Visa sur le territoire.

Pas plus tard que jeudi, Binance a décidé de dispenser de retrait une catégorie de Russes ou utilisateurs résidant en Russie. Cette mesure cible en particulier ceux disposant des actifs en cryptomonnaie de plus de 10 000 euros.

« Dès que la guerre a commencé, nous avons cessé de travailler en Russie. […] Au lieu de cela, nous avons mis en œuvre des exigences de sanction », a souligné Binance.

Ce qui n’a rien d’un mensonge en cout cas, vu l’adhésion systématique de Binance à toutes les sanctions imposées par l’Occident à la Russie.

Source : Forkast News

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 30 093,74 $ 2.29%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 2 023,65 $ 2.55%
DEFI (DEFIPERP) 3 769,70 $ 3.17%
MARKETS (ACWI) 87,95 $ 0.29%
GOLD (XAUUSD) 1 846,18 $ 0.24%
TECH (NDX) 11 835,62 $ -0.29%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ -0.21%
CURRENCIES (EURGBP) 0,844980 £ -0.41%
CRUDEOIL (USOIL) 110,52 $ -0.99%
IMM. US (REIT) 2 463,96 $ 0.79%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document