BitRiver, société russe de mining bitcoin (BTC), attaque le Trésor américain en justice

sam 14 Mai 2022 ▪ 9h30 ▪ 5 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

BitRiver, fournisseur d’infrastructures de mining Bitcoin en Russie, veut faire appel contre le Trésor américain à l’issue des sanctions émises en son encontre. En effet, l’institution américaine l’a accusé d’avoir aidé Moscou à contourner les restrictions internationales en raison de la guerre en Ukraine. BitRiver nie vigoureusement ces allégations.

BitRiver attaque le Trésor américain en justice

BitRiver, l’attaqué qui contre-attaque

Mercredi dernier, BitRiver a révélé qu’elle compte ester en justice le Trésor américain pour des affirmations « fausses » et « infondées » qui lui ont occasionné des sanctions.

Cette société enregistrée en Suisse estime que ces sanctions seraient injustifiées vu qu’elle est une entreprise privée et non une entité fédérale. D’ailleurs, elle a souligné qu’elle « n’aide en aucun cas la fédération de Russie à contourner les sanctions ».

Raison pour laquelle BitRiver compte retourner la situation contre le Trésor et l’accuser de lobbying pour l’industrie du mining américaine. De plus, cette institution américaine encouragerait la concurrence déloyale qui viole les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le PDG de BitRiver, Ignor Runets, explique :

« Les acteurs du marché sont bien conscients que ces actions du gouvernement américain constituent une tentative de faire pencher l’équilibre mondial du pouvoir en faveur des entreprises américaines et d’évincer du marché le plus grand acteur russe, BitRiver. »

Le même Runets a aussi indiqué que ces efforts potentiels pourraient être soutenus par des acteurs du marché aux États-Unis, dans l’UE, en Russie, en Chine et dans la CEI.

Voici la traduction du tweet de BitRiver datant du 26 janvier dernier :

« Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la Russie disposait d’avantages concurrentiels dans le secteur minier grâce à son personnel qualifié et à son excédent d’électricité. M. Poutine a demandé au gouvernement et à la Banque centrale de parvenir à une décision consensuelle sur la réglementation des cryptomonnaies en Russie. »

La Russie, bon pour le crypto mining

La Russie est forte d’un climat froid et d’une énergie bon marché. Cela favorise l’implantation de centres de données et d’entreprises de mining.

Quant à BitRiver, elle s’occupe de la gestion des centres de données destinés à héberger les mineurs de crypto tiers, plutôt que ses propres appareils. L’année dernière, l’entreprise russe a procédé au transfert de ses actifs vers une société de holding basée en Suisse. Et cela ne l’empêche pas de gérer trois centres de données en Russie présentement.

Si le Trésor américain a décidé de sanctionner BitRiver, c’est parce qu’elle a entretenu des liens avec un oligarque déjà sanctionné, Oleg Deripaska. À travers sa branche Office of Foreign Assets Control (OFAC), il a attaqué la société de mining russe pour les raisons suivantes : vente de sa capacité de minage à l’international et, corollairement, aide apportée à la Russie pour monétiser ses ressources naturelles.

Les sanctions émises contre BitRiver concernent :

– le blocage des personnes et entités listées pour accéder à des actifs aux États-Unis ou appartenant à un résident aux États-Unis ;

– l’interdiction des transactions effectuées par des Américains et des résidents aux États-Unis, impliquant des biens et des intérêts appartenant aux entités/personnes sanctionnées ;

– le blocage de toute contribution ou fourniture de fonds, de biens ou de services par les personnes et entités sanctionnées, à leur intention ou au profit de celles-ci.

En outre, BitRiver pense que ces sanctions ont terni son image publique et affectent l’entreprise et ses activités à l’échelle internationale.

Pour conclure, nous tenons à vous rappeler que Deripaska, l’oligarque russe lié à BitRiver, a déjà été sanctionné en 2018. Il est l’actuel propriétaire du bâtiment au sein duquel BitRiver loue des locaux. Bien d’autres informations, telles que la création de Bit+ ainsi qu’une fusion entre EN+ (de Deripaska) et Bitriver étaient arrivées entre les mains du Trésor américain. D’où les sanctions imposées à la société russe. Quant aux décisions du juge, le temps nous dira lequel des deux aura raison.

Source : Protos

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 29 196,24 $ 1.8%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 957,36 $ 2.41%
DEFI (DEFIPERP) 3 543,20 $ 0.95%
MARKETS (ACWI) 87,62 $ -3.34%
GOLD (XAUUSD) 1 813,88 $ -0.13%
TECH (NDX) 11 928,31 $ -5.06%
CURRENCIES (EURUSD) 1,05 $ 0.26%
CURRENCIES (EURGBP) 0,848160 £ 0.07%
CRUDEOIL (USOIL) 110,24 $ 0.93%
IMM. US (REIT) 2 457,26 $ -2.91%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document