A
A

Bitcoin (BTC) : Le mining a peu d’impact sur l’environnement selon Michael Saylor

jeu 15 Sep 2022 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Beaucoup considèrent que le mining du bitcoin (BTC) consomme énormément d’énergie, comparativement aux autres cryptomonnaies. Ceci serait dû au fait que la blockchain Bitcoin (BTC) utilise le consensus Proof-of-Work (POW), un mécanisme qui nécessiterait des appareils de mining très énergivores pour assurer la sécurité du réseau. Cependant, le président de MicroStrategy a récemment fait entendre que le bitcoin (BTC) consomme moins d’énergie qu’on ne le pense.

bitcoin, microstrategy, michael saylor, mining

Michael Saylor défend le mining de bitcoins

Selon le président de MicroStrategy, Michael Saylor, les inquiétudes concernant la consommation d’énergie pour le mining de bitcoins sont de la propagande. Les lobbyistes les utiliseraient pour inciter les développeurs à délaisser le Proof-of-Work (PoW) au profit du Proof-of-Stake (PoS). Saylor indique que l’impact du mining de BTC sur l’environnement et sur les systèmes énergétiques est faible. Il a justement publié une note pour expliquer son point de vue sur le sujet.

Le président de MicroStrategy a expliqué que « 99,92 % des émissions de carbone dans le monde sont dues à des utilisations industrielles de l’énergie autres que pour le mining de bitcoins. » Il a ajouté que cette opération « n’est ni le problème ni la solution au défi de la réduction des émissions de carbone. »

Saylor a indiqué que le mining de bitcoins entraine de faibles émissions de carbone, parce qu’il utilise de l’énergie verte. En juillet, le Bitcoin Mining Council (BMC) a réalisé une enquête sur le sujet. L’étude a révélé que le mix énergétique de l’industrie du mining est composé d’énergie renouvelable à 59,5 %. Un pourcentage qui ne cesse d’augmenter.  

Pour Michael Saylor, ceux qui disent que le mining de bitcoins est néfaste pour l’environnement ne cherchent qu’à dénigrer le Proof-of-Work (PoW). L’opération a plutôt beaucoup d’avantages sur les systèmes environnementaux et énergétiques. Les mineurs de BTC peuvent même contribuer à « financer la mise en place des capacités énergétiques supplémentaires nécessaires pour alimenter de manière responsable les grands centres industriels. »

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !