A
A

Crypto : Contrôler le secteur rendrait-il Internet plus fiable ?

sam 20 Août 2022 ▪ 7h00 ▪ 3 min de lecture - par Eddy Senga

Plus le temps passe et plus les cryptos font l’objet de restrictions. Les sanctions n’en finissent plus sur le secteur. Pour couronner le tout, un exécutif de l’ONU a fait une déclaration lors du Forum économique mondial le 18 août qui attire une fois de plus les regards sur le domaine.

ghada waly crypto

Pour ou contre  le contrôle du secteur crypto ?

Si le côté décentralisé des cryptos a une grande influence sur l’adoption de ces actifs, la déclaration de la directrice exécutive du bureau de l’ONU contre la drogue et le crime, Ghada Waly, pourrait bien changer certaines choses. En effet, cette dernière est convaincue qu’Internet deviendrait beaucoup plus sûr si le gouvernement américain avait un contrôle sur le secteur crypto. 

Pour elle, la croissance des cryptomonnaies augmente le taux d’activités illégales. Le blanchiment d’argent et le vol se font de plus en plus fréquents et il n’y a aucun moyen d’y mettre un terme. De ce fait, elle invite le gouvernement américain à surveiller l’utilisation des actifs crypto en plus de renforcer les capacités des parties prenantes. 

Waly reconnaît que de nombreuses juridictions américaines ne disposent pas de lois complètes capables de lutter contre les risques grandissants de la cybercriminalité. Néanmoins, les Etats-Unis commencent à prendre des mesures pour réglementer le secteur.

Le Trésor américain multiplie les sanctions contre les actifs numériques

La croissance rapide des cryptomonnaies inquiète les institutions. Les régulateurs américains, après avoir longtemps mis en garde contre les risques liés aux cryptos, décident enfin de passer à l’action. En effet, l’Office Foreign of Assets Control (OFAC) a commencé son initiative en 2017 contre l’Iran. 

Cependant, son offensive ne s’arrête pas là puisque le Trésor américain a récemment jeté son dévolu sur le mining crypto. De plus en plus d’actifs numériques sont dans le collimateur de ce dernier. 

Entre autres, les principales cryptos, le bitcoin (BTC) et l’éther (ETH). Récemment, c’est Tornado Cash qui est tombé entre les griffes du régulateur. Ce dernier fait actuellement l’objet de sanctions car les régulateurs pensent que les pirates utilisent le site pour effacer les traces de leurs crimes.

Les États-Unis continuent de déployer des sanctions et réglementations contre le secteur crypto. Si ces méthodes sont inacceptables pour certains, Ghada Waly pense que ces mesures sont nécessaires puisque la cryptosphère a besoin d’être contrôlée si l’on veut éviter les activités illégales sur Internet.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Eddy Senga avatar
Eddy Senga

Le monde évolue et l'adaptation est la meilleure arme pour survivre dans cet univers ondoyant. Community manager crypto à la base, je m'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager mon expérience et de faire connaître un domaine qui me passionne, rien de mieux que de rédiger des articles informatifs et décontractés à la fois.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !