la crypto pour tous
A
A

Le BUSD suspendu, Binance envisage un stablecoin non adossé au dollar

lun 20 Fév 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
Regulation Crypto

La semaine dernière, le régulateur financier de New York a ordonné d’interrompre l’émission sur Binance du stablecoin Binance USD (BUSD). Un coup dur pour l’exchange crypto, qui doit s’exécuter d’ici au 21 février prochain. En attendant, Binance prospecte une autre possibilité, qui pour certains analystes, a peu de chance d’aboutir.

Stablecoins

Une parade à la décision du régulateur new-yorkais ?

L’exchange de cryptos, Binance semble chercher une alternative à la suspension, il y a quelques jours, de l’émission de son stablecoin BUSD. Selon de récentes déclarations de Patrick Hillmann, le directeur de la stratégie de Binance, la question est sur la table. La compagnie étudierait les moyens de mettre en œuvre un nouveau stablecoin, qui, contrairement à BUSD, ne sera pas adossé au dollar.

D’après le responsable, l’entreprise a reçu plusieurs offres attractives à cet effet. Des propositions de collaboration, émanant d’institutions publiques et privées, intéressées par l’idée d’un stable non relié à la monnaie américaine.

Vers un stablecoin non adossé à l’USD ?

« Il existe des opportunités très intéressantes, notamment en Europe et au Moyen-Orient », a déclaré Hillmann, dans une interview qu’il a accordée au magazine économique américain Forbes. Bien que le concept soit, dans le fond intéressant, sa mise en œuvre, dans le contexte actuel de l’industrie crypto, reste peu probable.

L’absence de réglementation du marché crypto, une barrière ?

Il faut dire qu’en soi, l’idée de lancer un stablecoin non adossé au dollar n’est pas vraiment nouvelle. En effet, Changpeng Zhao, le PDG de Binance, avait déjà révélé dans un post publié sur son compte Twitter, qu’un tel projet était en cours d’étude. Sauf que la concrétisation de cette ambition n’est pas garantie.

Elle a même de fortes chances d’être en butte à des obstacles comme l’absence de réglementation. C’est notamment ce que pense Kevin Zhang, cofondateur de la compagnie crypto DFX Finance.

« L’une des nombreuses raisons pour lesquelles il a fallu tant de temps pour que les stablecoins autres que le dollar se répandent est la réglementation », a-t-il déclaré. Il a ajouté : « Les émetteurs de stablecoins cherchent des moyens de se faire réglementer correctement sans faire de nombreuses hypothèses et dépenser des sommes folles, pour que des avocats donnent leur avis ». On peut s’imaginer que le son de cloche ne sera plus le même une fois que les efforts de réglementation de l’industrie crypto auront pris.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.