A
A

Binance : Une nouvelle tempête s’abat sur l’exchange crypto

jeu 29 Fév 2024 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
Centralized Exchange (CEX)

Alors qu’il essaie de sortir la tête de l’eau après les déboires judiciaires qui ont coûté très cher, l’exchange crypto Binance fait face à de nouveaux défis réglementaires. Cette fois-ci, les problèmes viennent du Nigéria où les autorités fustigent l’influence potentielle de la plateforme sur l’économie du pays, suscitant l’inquiétude des traders locaux.

Binance n'est pas au bout de ses peines

L’appel à des mesures réglementaires contre l’exchange crypto Binance

Les problèmes réglementaires de Binance au Nigéria sont loin de connaître une suite favorable. En effet, la compagnie crypto fait l’objet d’un examen minutieux en raison des menaces qu’elle ferait peser sur la stabilité de l’économie du pays.

Lors d’une récente intervention sur la question, Bayo Onanuga, le porte-parole de la présidence, a souligné le besoin urgent de mesures réglementaires pour faire face à la situation. Plus particulièrement au contrôle de Binance sur les taux de change.

Selon Onanuga, c’est ce à quoi arrive l’exchange crypto Binance en fixant des taux de change d’une manière qu’il juge arbitraire. Une pratique qui, de son point de vue, défie de façon frontale l’autorité de la Banque centrale du Nigéria (CBN) et sabote l’économie de l’Etat.

Le responsable a en outre découragé le recours au marché parallèle pour les taux de change. Il préconise le respect scrupuleux du taux officiel de la CBN pour stabiliser l’économie et atténuer les pressions inflationnistes.

L’exchange crypto Binance subit une nouvelle pression réglementaire au Nigeria

Le contexte de l’économie du Nigéria

Fondamentalement, ces accusations contre l’exchange crypto Binance s’insèrent dans un contexte économique bien précis. Celui d’une crise économique majeure caractérisée par une inflation galopante, des défis sur le marché des changes, la suppression des subventions aux carburants.

Tout ceci contribue à un effondrement du naira, la devise locale. Une situation qui oblige les autorités nigérianes à rechercher les voies et moyens d’aboutir à une certaine maîtrise de l’instabilité économique qui prévaut.

Dans ces circonstances, les organismes de réglementation intensifient leur surveillance des firmes crypto comme Binance afin d’endiguer les activités financières illicites. Ceci, alors qu’Olayemi Cardoso, le gouverneur de la CBN évoque des transactions louches.

Ces dernières, évaluées à environ 26 milliards de dollars, auraient été facilitées par Binance à partir de sources non identifiées. Une préoccupation qui a suscité l’ouverture d’une enquête, toujours en cours, des agences de lutte contre la corruption. Alors que le débat sur Binance et la réglementation crypto se poursuit, l’approche du Nigéria pourrait influencer les discussions mondiales sur la gouvernance de la finance numérique.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.