la crypto pour tous
A
A

Binance suspendue au Nigéria !

lun 12 Juin 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
Regulation Crypto

Les poursuites judiciaires contre la firme crypto Binance constituent l’un des évènements marquants de l’actualité crypto cette semaine. La nouvelle a provoqué une vague de conséquences qui pourraient significativement affecter les performances de la compagnie.

Le logo de Binance

Binance, suspendue par le régulateur des marchés financiers

Binance n’a désormais plus le droit de mener ses activités crypto au Nigéria. L’État, l’un des plus engagés du continent sur la question des cryptos, a annoncé sa décision vendredi 9 juin. L’information émane de la Securities and Exchange Commission of Nigéria (SEC, Nigéria), le régulateur des marchés financiers du pays.

D’après l’organisme public, la branche nigériane de Binance n’est pas en règle vis-à-vis de la loi. Cette irrégularité lui ôte ainsi le droit de fournir ses services d’exchange et de vendre des titres au grand public.

« Binance Nigeria Limited n’est ni enregistrée ni réglementée par la Commission et ses opérations au Nigéria sont donc illégales », indique la SEC Nigéria dans l’avis. Un argument paradoxal, d’autant que l’enregistrement des plateformes n’est pas une exigence officiellement obligatoire dans le pays.

La procédure y est encore expérimentale et son opérationnalisation totalement dépendante d’un accord avec la Banque centrale nigériane. Ceci étant, on peut donc estimer que la mesure est particulièrement sévère contre Binance. Surtout que jusqu’ici, les autorités considéraient les actifs cryptos comme des titres, sans pour autant les interdire.

https://twitter.com/JuliusRusso_/status/1667777853096861696

C’est ainsi la première fois qu’une telle disposition est prise contre une société crypto au Nigéria. De surcroît, à l’encontre d’une des plus importantes de l’industrie cryptographique globale en termes de capitalisation boursière.

Cette décision aurait-elle un lien avec les récentes poursuites lancées contre Binance par la SEC ? L’avis ne semble pas l’indiquer de manière formelle. Toutefois, le concours de circonstances dans lequel elle intervient peut suggérer une telle relation de cause à effet.

Car, le BNB, la crypto native de Binance, est désormais considéré par la SEC comme étant un titre. La question que peut susciter ce développement est de savoir quel serait le sort des détenteurs nigérians de BNB.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.