A
A

Bitcoin (BTC) : Do Kwon privé de la moitié de son fonds d’évasion

mer 28 Sep 2022 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Depuis la chute de Terra, plusieurs cryptomonnaies sont dans le rouge. Pour ne citer que le bitcoin et l’ethereum. Mais l’effondrement de cet écosystème a également poussé Do Kwon, fondateur de TerraForm Labs, à fuir les autorités sud-coréennes et singapouriennes. Si ce dernier ne cesse de prouver qu’il n’a pas peur de passer devant la barre, ses agissements semblent prouver le contraire. Dernièrement, des procureurs sud-coréens ont suspecté un transfert de bitcoins de 67 millions de dollars de sa part. Soit 3 313 BTC. Et ce, au lendemain de l’émission d’un mandat d’arrêt contre Kwon.

Do Kwon, Crypto, Justice, LUNA

Do Kwon a-t-il préparé sa fuite avec un maximum de bitcoins ?

La saga Terra (LUNA) va prendre une autre tournure avec cette dernière nouvelle. En effet, les autorités sud-coréennes ont repéré un transfert de 3 313 BTC vers deux exchanges de cryptomonnaies, KuCoin et OKX.

Cointelegraph, qui a rapporté l’analyse de Cryptoquant, a mis en exergue l’ouverture d’un wallet de bitcoins au nom de la Luna Fondation Guard (LFG). Ce dernier aurait réalisé un transfert d’avoirs en bitcoin vers les deux plateformes évoquées ci-haut.

« Do Kwon aurait tenté de retirer 67 millions de dollars en bitcoins, un jour seulement après qu’un mandat d’arrêt ait été lancé contre lui le 14 septembre. »

La répartition des transferts se présente comme suit :

  • 1 354 BTC vers KuCoin ;
  • et 1 959 BTC vers OKX.

À noter qu’après la demande de la justice sud-coréenne, les bitcoins de LFT transférés vers KuCoin ont tout de suite fait l’objet d’un gel. En ce qui concerne les avoirs en BTC acheminés vers OKX, il n’y a pas eu de confiscation possible. La raison étant qu’OKX a ignoré les demandes des autorités.

Do Kwon disposerait donc en ce moment de l’équivalent de 38 millions de dollars de fonds pour garantir son évasion.

Les actions contradictoires de Kwon

Interrogé par @tier10k sur la notice rouge d’Interpol, Do Kwon a répondu ceci :

« Pour quelque chose qui a « notice » dans son nom, ils ne donnent aucune notice.
J’ai essayé de le chercher ici, je n’ai rien trouvé. »

Cela pour démontrer que les allégations  contre lui n’ont rien d’officiel. Or, dernièrement, Interpol et la Justice sud-coréenne ont émis un mandat d’arrêt contre le patron de Terra.

Kwon était même allé jusqu’à dire qu’il continue de vivre une vie normale, sans qu’une autorité digne de ce nom ne l’ait contacté.

Ce qui semble bizarre dans tout cela, c’est son insolence sur Twitter. Les enthousiastes du réseau social à l’oiseau bleu n’ont cessé de lui demander sa localisation actuelle, mais jamais il n’a répondu précisement. Pourtant, tout le monde semble au courant de son statut de fugitif après les annonces de mandat d’arrêt par les autorités compétentes. De plus, le retrait des bitcoins n’augure rien de bon pour la suite des évènements.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !