la crypto pour tous
A
A

Bitcoin - Les fondateurs du Wallet Samourai arrêtés !

jeu 25 Avr 2024 ▪ 7 min de lecture ▪ par Nicolas T.
Wallet

Les deux fondateurs du populaire wallet bitcoin Samourai et du service de Coinjoin Whirlpool ont été arrêtés ce mercredi.

bitcoin

Hara-Kiri

Keonne Rodriguez et William Lonergan Hill ont été cueillis au Portugal et en Pennsylvanie sur ordre du département de la Justice des États-Unis (DoJ).

Les serveurs situés en Islande ainsi que le nom de domaine du site internet (https://samourai.io/) ont été saisis. L’application – téléchargée plus de 100 000 fois – n’est plus disponible sur Google Play Store aux États-Unis.

Les deux développeurs sont accusés de « complicité de blanchiment d’argent » et de « transfert d’argent sans licence ».

Les accusations se concentrent sur le service de Coinjoin (Whirlpool).

Un Coinjoin est une transaction rassemblant plusieurs participants. Le but de l’opération est de brouiller les pistes pour qu’un observateur extérieur ne puisse plus dire à qui appartiennent quels bitcoins.

Le tribunal de New York révèle que plus de 2 milliards de dollars de transactions « illégales » sont passés par Whirlpool qui aurait facilité « plus de 100 millions de dollars de transactions de blanchiment d’argent provenant de marchés illégaux du dark web tels que Silk Road et Hydra Market ».

D’après le DoJ, Samourai a collecté l’équivalent de 3,4 millions de dollars en frais d’utilisation pour son service Whirlpool et 1,1 million de dollars pour son service Ricochet.

Blanchiment d’argent et… complicité ?

Le cœur de l’accusation concerne les appels du pied aux criminels en tout genre, néonazis inclus.

« Tout en présentant Samourai comme un service de ‘protection de la vie privée’, les accusés savaient qu’il s’agissait d’un refuge pour les criminels qui s’adonnent au blanchiment d’argent à grande échelle et à l’évasion des sanctions », peut-on lire dans le chef d’accusation.

La plainte met spécifiquement en avant le fait que Keonne Rodriguez a publiquement invité les oligarques russes à contourner les sanctions américaines.

Autre service incriminé : « Ricochet ». Cet outil permet de réaliser des transactions intermédiaires (appelées « hops ») entre l’adresse d’envoi et l’adresse de destination.

« Ricochet peut empêcher les exchanges de détecter si des bitcoins proviennent d’adresses affiliées à des activités criminelles », explique le DoJ.

A noter que l’équipe d’investigation a pu accéder aux messages privés sur X. Ce message de William Lonergan Hill est mis en exergue :

« Nous avons probablement des points de vue différents sur certains principes de base du bitcoin. A chacun le sien. Chez Samourai, nous nous concentrons entièrement sur la résistance à la censure et l’économie circulaire noire/grise. Cela n’implique pas d’adoption massive [du Bitcoin] à moyen terme, bien que les marchés noirs/gris aient déjà commencé à se développer pendant le Covid […]. »

Les Coinjoins vont-ils être détricotés ?

Les cofondateurs risquent une peine d’emprisonnement de 25 ans. William Lonergan Hill (65 ans) pourrait donc finir ses jours en prison.

Le risque étant qu’il coopère pour atténuer sa peine en communiquant les « xpub » des utilisateurs de Whirlpool ? Explication :

Il y a deux écoles pour réaliser une transaction Coinjoin. Elle peut soit réunir beaucoup de participants, ce que fait le wallet Wasabi. Ou bien réunir très peu de participants. C’est le cas de Whirlpool.

Le problème des petits coinjoins est qu’ils requièrent une transaction de préparation. Elle sert à créer plusieurs utxo de même montant ainsi qu’à isoler le « doxxic change » dans une ramification lointaine du wallet.

Or, ce processus oblige les utilisateurs à révéler leur xpub. Dit autrement, Samourai était en capacité de connaitre toutes les adresses et le montant total du wallet d’un utilisateur (à moins d’avoir son propre « dojo »).

Tout cela pour dire que les coinjoins réalisés avec le wallet Samourai pourraient être détricotés en cas de coopération avec la Justice.

Si vous avez utilisé Whirlpool, partez du principe que votre xpub est compromise, que tous vos Coinjoins ont été défaits et que le gouvernement US connait toutes vos transactions passées, présentes et futures.

Les yeux se tournent désormais vers Wasabi et Trezor qui proposent tous deux le Coinjoin coordonné par la société zkSNACKs. Cette dernière filtre toutefois les adresses affiliées à des activités criminelles à l’aide de Chainalysis. Elle ne sera donc pas inquiétée.

Voici plusieurs articles à propos du fonctionnement des Coinjoins :

Bitcoin Coinjoin – Comment ça marche ?
Bitcoin Coinjoin – Wasabi vs Samourai
Quel wallet choisir pour obscurcir ses bitcoins ?
Trezor et Wasabi déclenchent la controverse

Réactions de la communauté

Les fondateurs de Samourai ont une réputation sulfureuse et ne se sont pas faits que des amis au fil des années. @alpacasw déclare par exemple :

« Bitcoin n’est pas attaqué. Il est attaqué par deux développeurs arrogants et incompétents qui ont ouvertement courtisé les criminels, énervé la police et mis en péril la sécurité de leurs utilisateurs. Faites la différence. »

Même son de cloche du côté @GrassFedBitcoin, cofondateur de la pool Ocean :

« J’ai été traité de collabo par Scamourai pendant des années, ainsi que tous ceux qui ont mis en évidence les failles de leur Coinjoin. Résultat, il va falloir leur faire confiance pour ne pas révéler aux autorités fédérales des données qu’ils n’auraient jamais dû avoir. Ma sympathie va aux personnes qu’ils ont escroquées. »

Les messages de soutien sont cependant plus nombreux. Comme celui de @jessicasolce :

« A aucun moment Samourai ne prenait le contrôle de l’argent des utilisateurs. Ils ont facilité le transfert de 0 $. »

Terminons en martelant qu’il ne faut pas confondre blanchiment d’argent et vie privée. Garder ses finances confidentielles est un droit fondamental offert par les Coinjoins.

Le blanchiment, c’est autre chose. Il concerne de l’argent lié à des activités criminelles. L’erreur de Samourai est d’avoir publiquement sollicité l’argent du « crime ».

Évidemment, personne n’a perdu l’accès à ses bitcoins dans cette histoire. Voici un guide pour récupérer vos bitcoins qui seraient bloqués sur le wallet de Samourai.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Nicolas T. avatar
Nicolas T.

Reporting on Bitcoin, "the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy".

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.