A
A

Bitcoin - Pourquoi les frais de transaction explosent ?

mer 06 Déc 2023 ▪ 5 min de lecture ▪ par Nicolas T.
S'informer Scam

Les frais de transactions en bitcoin ont explosé ces derniers jours à cause de ce que l’on appelle des « inscriptions » dans la timechain.

bitcoin frais de transaction mempool

Quand la timechain s’encrasse

Les inscriptions sont le fait d’insérer des données arbitraires (généralement des jpegs) à l’intérieur des transactions.

C’est la mise à jour Taproot qui rend la chose possible en permettant d’entrer jusqu’à 400 000 octets dans une seule transaction. Soit 10 % de l’espace d’un seul bloc.

Les « inscriptions » exploitent cette vulnérabilité pour spammer la timechain (blockchain). Tout a commencé avec des collections de jpegs appelés « ordinals ».

Notre article complet sur le sujet : « Ordinals, Amélioration ou attaque ? »

Depuis, une industrie s’est bâtie en un temps record pour tenter de faire monter la mayonnaise ponzienne. Tout le monde veut créer sa collection de jpegs « on-chain » qui nécessitent chacun une transaction.

D’où le récent embouteillage et la hausse des frais. Rappelons en effet que le bitcoin ne peut gérer qu’une poignée de transactions par seconde.

Jusqu’à présent, près de 120 millions de dollars ont été payés en frais de transaction pour réaliser des inscriptions :

Ces sommes folles s’expliquent par les juteuses bulles adossées à ces inscriptions. Les capitalisations de marchés sont indécentes :

-Ordinals : 400 millions de dollars
Rare Sats : 800 millions de dollars
-BRC-20 : 2.4 milliards de dollars

Le token BRC-20 ORDI vient d’atteindre une capitalisation boursière de 1 milliard de dollars après une hausse de 850 % en 30 jours.

Évidemment, ces valorisations reposent sur du vent. Les volumes faméliques sont orchestrés par des groupes de petits malins qui s’achètent les jpegs à eux-mêmes. Comme toujours, il s’agit de faire monter la sauce jusqu’à ce que des naïfs cèdent au FOMO et mordent à l’hameçon.

Résultat, les frais de transaction ont explosé. Il faut payer plus de 270 sat/vB pour réaliser une transaction. Soit environ 35 dollars pour une transaction de 300 vB.

La solution Bitcoin Knots

La mode passera, à l’instar de l’arnaque des NFT. BRC-20, ordinals et autres substrats d’inscriptions retourneront à la poussière, non sans avoir enrichi Bitcoin magazine et les anonymes qui font mousser ces collections de scams…

Un rug pull sur le token BRC-20 ORDI est déjà à l’œuvre au moment d’écrire ces lignes :

Aucun nœud ne s’attendait à télécharger et relayer toute cette crasse. Les ordinals, BRC-20 et autres rares sats exploitent une vulnérabilité via de d’ingénierie sociale capitalisant sur du FOMO et des pump & dump.

Mais le bitcoin est un réseau de paiement, pas un parking de jpegs. Ce bug inattendu pose problème et doit être réparé. Alors que faire ? Après tout, taproot est important pour les coinjoins, l’anonymat et les transactions multisig.

En attendant une mise à jour faisant consensus, il faut filtrer ces transactions toxiques qui amenuisent de surcroit la décentralisation du bitcoin. L’accumulation de transactions volumineuses rend de plus en plus cher l’installation d’un nœud.

À court terme, la solution se trouve du côté des mineurs. Ces derniers peuvent filtrer les transactions en passant par une pool ayant adopté le protocole Stratum V2.

Ou bien passer par la pool OCEAN tout récemment lancée par Jack Dorsey et Luke Dashjr qui fait usage de son prorpe client bitcoin knots (et non pas bitcoin core) pour filtrer les transactions.

Certains crient à la censure. Sauf qu’insérer des montagnes de données dans une transaction n’était pas possible avant taproot (et segwit). C’est un retour aux sources !

D’autres diront que cette « censure » va à l’encontre du système d’incitation sur lequel repose le bitcoin. Dit autrement, pourquoi les mineurs se priveraient de « juteux » frais de transaction ?

C’est oublier un peu vite l’éthique et l’incitation à ne pas muer le bitcoin en un système peu fiable et parasité par des pump & dump de shitcoiners.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Nicolas T. avatar
Nicolas T.

Le Bitcoin est une éruption d'énergie chiffrée incensurable se diffractant aux quatre coins d'un monde en ébullitions géopolitique et inflationniste. Je vous tiens au courant.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.