A
A

Impact environnemental du mining de bitcoin (BTC) : La Maison Blanche s'apprête à réguler

mar 07 Juin 2022 ▪ 20h30 ▪ 7 min de lecture - par Sami AYADI

Le processus de mining consiste à effectuer et à vérifier les transactions de bitcoins (BTC), d’ethers (ETH) et d’autres actifs numériques décentralisés. Néanmoins, une telle activité consomme beaucoup d’énergie et frappe un secteur de l’électricité déjà confronté à des incertitudes. Celles-ci sont liées conditions météorologiques extrêmes, au vieillissement des câbles électriques, au passage aux énergies renouvelables, ou encore l’électrification des transports.

mining

La situation du mining aux Etats-Unis

Le mining de cryptomonnaies nécessite de grandes quantités d’énergie et le secteur des cryptomonnaies a vu sa demande en électricité multipliée par 20 au cours des cinq dernières années.

Les mines, ou fermes minières, peuvent être constituées de milliers de serveurs empilés dans des entrepôts. Elles déploient une puissance de calcul brute pour résoudre une série de problèmes mathématiques complexes. En conséquence, cela consomme chaque année plus d’électricité que de nombreux pays, dont le Pakistan et la Finlande, selon l’indice de consommation d’électricité de Cambridge Bitcoin.
Sa consommation annuelle globale est à peu près égale à celle de toutes les lumières et de tous les téléviseurs des États-Unis réunis, estime l’indice.

L’étude, publiée l’année dernière, a révélé que le mining dans la région de New York a fait augmenter les factures mensuelles d’électricité. Ainsi, ces factures ont augnenté d’environ 8 dollars pour les ménages et de 12 dollars pour les petites entreprises. Selon l’étude, l’augmentation des recettes fiscales des collectivités locales liée au développement de l’exploitation minière a compensé moins de 15 % de la hausse des coûts pour les habitants.

Les mineurs se sont dirigés vers des régions où l’énergie est bon marché et où le temps est plus frais pour faire fonctionner leurs serveurs. Ainsi, il serait pertinent d’établir une base de données indiquant l’emplacement, la consommation d’énergie et les impacts locaux, selon Matteo Benetton, professeur de finance à l’Université de Californie.

L’encadrement de l’activité de mining au coeur du projet de lutte contre le changement climatique

Le gouvernement américain prévoit un arsenal réglementaire pour encadrer le mining de bitcoin afin de limiter l’impact climatique du secteur. Cette réglementation devrait entrer en vigueur courant du mois d’août.

Selon Bloomberg Law, les enjeux politiques d’une telle réforme porteront notamment sur l’absence d’intérêt public d’une telle activité. En effet, l’administration américaine élabore des recommandations politiques visant à réduire la consommation d’énergie et l’empreinte des émissions de cryptomonnaies. Cette initiative traduit la volonté de s’emparer d’une industrie peu comprise et qui pèse sur le réseau électrique.

« Il est important, si cela doit faire partie de notre système financier de manière significative, que cela soit développé de manière responsable et minimise les émissions totales », a déclaré à Bloomberg Law Costa Samaras, directeur adjoint principal pour l’énergie du Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche.

En mars 2022, le Président américain Joe Biden avait déjà signé un décret appelant à promouvoir le développement responsable des actifs numériques. L’implication de la Maison Blanche dans le mining de bitcoin s’inscrit dans un effort global de lutte contre le changement climatique.

Adapter le bitcoin (BTC) au système financier américain

Selon Costa Samaras, une telle réglementation est aussi motivée par l’expansion de la sphère cryptomonnaies et la demande exponentielle de leur intégration au sein du système financier. Il ajoute que cette réglementation est essentielle pour que le marché soit développé de manière responsable et pour minimiser les émissions totales.

En amont, le gouvernement examinera plusieurs facteurs. Par exemple, la pollution sonore qui résulte du minage, le Proof-of-Work (PoW), et le Proof-of-Stake (PoS) utilisée par d’autres cryptomonnaies et dont l’efficacité énergétique est supérieure de 99 %. L’idée étant d’examiner la balance bénéfice/risque, c’est-à-dire les avantages des crypto actifs pour le corps social.

Une telle proposition politique s’appuie sur l’incapacité de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) à lutter contre l’impact environnemental du coût énergétique du mining. En effet, elle ne réglemente pas l’utilisation de l’énergie par des consommateurs ou industries spécifiques, ce qui a amené plusieurs députés du camp Démocrate à lever le ton en avril dernier.

Courant mai 2022, Energy Web a dévoilé un système de notation qui permettrait de mettre en lumière comment les mineurs de bitcoins peuvent réduire leurs émissions.
La croissance de l’activité de minage aux États-Unis est perçue comme une source supplémentaire de dégradation de l’écosystème énergétique du pays, dès lors que le pays rencontre des difficultés multiples dont des infrastructures affectées par les conditions météorologiques.

Au cours de l’année 2022, Ethereum prévoit de passer du Proof-of-Work au Proof-of-Stake. Bitcoin, malgré l’appel d’un certain nombre de responsables politiques l’appelant à suivre le mouvement, n’a annoncé aucun projet en ce sens. Par ailleurs, d’aucuns considèrent qu’un tel changement pourrait dénaturer le fondement même du projet Bitcoin.

La possible mise en place d’un registre des entreprises

Plusieurs acteurs et institutionnels demandent à la Maison Blanche de créer un registre des entreprises de mining qui utilisent le Proof-of-Work.

Le ministère de l’énergie pourrait ainsi publier une norme d’efficacité qui inciterait les mineurs à abandonner cette méthode. Les commentaires déposés par Greenpeace, Environmental Working Group et Earthjustice semblent également aller en ce sens.

L’EPA pourrait mettre en place des examens rigoureux concernant les opérations de mining de type Proof-of-Work. L’objectif est de parvenir à des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles dans le secteur de l’électricité. Le calendrier est fixé pour 2035 et 2050 s’agissant de l’ensemble de l’économie américaine.

Conclusion

Après l’interdiction du mining en Chine, d’autres pays pourraient suivre cette tendance. Si les Américains semblent vouloir adopter une position moins extrême, la régulation de l’activité semble plus que jamais d’actualité sur le nouveau continent.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Sami AYADI avatar
Sami AYADI

À l'angélisme des intercesseurs du système monétaire actuel, j'oppose la DeFi, les actifs numériques et le metaverse. Juriste au Luxembourg, je m'intéresse aux fonds d'investissement en cryptomonnaies.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 20 090,00 $ -0.85%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 131,48 $ -0.97%
DEFI (DEFIPERP) 2 628,60 $ 0.44%
MARKETS (ACWI) 84,79 $ -1.48%
GOLD (XAUUSD) 1 816,37 $ -0.19%
TECH (NDX) 11 637,77 $ -3.09%
CURRENCIES (EURUSD) 1,05 $ -0.03%
CURRENCIES (EURGBP) 0,862450 £ -0.07%
CRUDEOIL (USOIL) 111,84 $ 0.01%
IMM. US (REIT) 2 413,37 $ -1.14%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document