A
A

Bitcoin (BTC) : Une seconde couche pour la gouvernance ?

lun 01 Août 2022 ▪ 12h00 ▪ 6 min de lecture - par La Rédaction Cointribune

La solution innovante Bitcoin (BTC) Layer-2 (L2) de Sango est le moteur du nouveau système monétaire numérique en République centrafricaine. Il s’agit d’un énorme bond en avant en matière d’adoption des cryptomonnaies dans le monde.

centrafrique-sango-btc-layer-2

Une solution L2 révolutionnaire pour Bitcoin

La terminologie Bitcoin L2 désigne une deuxième couche construite sur la fondation de la blockchain Bitcoin. Si l’on considère la blockchain Sango comme la deuxième couche, il s’agit essentiellement d’une sidechain qui profite de tous les avantages de Bitcoin et parvient à surmonter ses faiblesses. Sango interagit pleinement avec l’ensemble du réseau Bitcoin et les transactions Sango Coin (SANGO) <> BTC sont permises grâce à une correspondance bidirectionnelle entre la mainchain Bitcoin et la sidechain Sango. Sango est donc un système idéal sans confiance, adapté à un État-nation. Il propose une nouvelle infrastructure économique dotée d’une transparence intégrée.

Bien que Lightning Network soit susceptible de devenir la principale solution Bitcoin Layer-2, il n’est capable de soutenir qu’un nombre limité de canaux actuellement et sa capacité est insuffisante pour une activité économique quotidienne à l’échelle.

Ainsi, grâce à son interopérabilité avec Bitcoin, Sango favorise l’inclusion financière des citoyens de la République centrafricaine. La paire bidirectionnelle permettra à quiconque d’effectuer des transactions à faible coût, avec une capacité élevée et des délais de confirmation rapides, tout en bénéficiant de solutions d’e-gouvernance (e-Gov), de confidentialité et de programmabilité intégrée.

Sango nous explique comment y parvenir :

La solution de couche 2 de Sango a pour objectif de créer une infrastructure gouvernementale numérique au moyen de la technologie blockchain. Cette solution permet également de réduire la congestion du réseau Bitcoin, ce qui facilite les paiements instantanés et les envois de fonds transfrontaliers. Le fait que Sango soit une sidechain permet non seulement de réduire la charge de traitement sur la chaîne principale en distribuant le travail sur une deuxième couche, mais aussi d’améliorer la scalabilité tout en renforçant la confidentialité et la programmabilité via des smart contracts. Tout ceci en fait la solution idéale pour une infrastructure numérique nationale capable d’alimenter un nouveau système monétaire numérique.

Les Sango Coins seront émis par un quorum de nodes contrôlés par les institutions de la République centrafricaine, connues collectivement sous le nom d’Institutional Quorum. Ses membres sont démocratiquement élus, notamment la présidence, les ministres et l’Assemblée nationale. Le mécanisme de consensus est basé sur Tendermint Core, mais modifié par un système de Proof-of-Convention (« PoC ») personnalisé.

Et le bitcoin (BTC) alors ?

Le bitcoin à lui seul n’est pas envisageable pour la République centrafricaine, car il ne peut pas répondre à toutes ses exigences de manière adéquate. Si de nombreuses personnes demandent à voir la République centrafricaine dépendre uniquement du bitcoin, cela n’est tout simplement pas réalisable avec la technologie actuelle.

En effet, il est nécessaire de créer des fonctionnalités spécifiques pour répondre aux besoins et contraintes des infrastructures gouvernementales, mais la participation des pouvoirs publics est un facteur qui devrait favoriser l’adoption généralisée. Sango constitue une solution technique qui améliore la blockchain Bitcoin. C’est donc le moyen idéal de parvenir à l’inclusion financière des populations africaines dans l’écosystème mondial des paiements, tout en favorisant l’adoption du bitcoin.

Parallèlement à Bitcoin, Sango fait également appel à des smart contracts afin d’améliorer son utilité. L’infrastructure mise en place est solide et offre de nouveaux cas d’utilisation spécifiques à un usage étendu à l’ensemble de la nation

Une blockchain pour l’Afrique

Sango a souhaité résumer certains des avantages les plus importants de ce type de technologie en Afrique et les expliquer de manière simple :

  • Renforcer la transparence des activités gouvernementales clés : construire l’infrastructure gouvernementale sur une blockchain permet d’atteindre la transparence.
  • Bancariser les personnes non bancarisées : comme dans une grande partie de l’Afrique, la population de la République centrafricaine n’a pas ou peu accès aux services financiers, y compris les plus élémentaires. Sango permettra de mettre en place des services financiers mobiles.
  • Connecter la République centrafricaine et l’Afrique avec le monde : établir une paire bidirectionnelle avec le bitcoin permet à Sango de connecter ses utilisateurs avec le monde entier par le biais du bitcoin.
  • Tokeniser les ressources naturelles : compte tenu de la richesse de l’Afrique, l’accès au capital par la tokenisation des ressources naturelles est l’un des points les plus importants. La République centrafricaine ouvre ainsi la voie en matière de tokenisation des ressources naturelles.
  • Développer d’autres monnaies numériques sur Sango : les CBDC (monnaies numériques des banques centrales) et les stablecoins sont déjà des sujets très importants pour l’Afrique, et Sango pourrait être la blockchain qui les hébergera. La Banque des États d’Afrique centrale réfléchit au lancement d’une monnaie numérique commune pour le franc CFA, la blockchain utilisée pourrait être Sango, ce qui garantirait l’inclusion financière mondiale grâce au bitcoin.

Sango représente la vision d’un avenir numérique pour la République centrafricaine et l’ensemble de l’Afrique. Grâce au projet «Central African Backbone», qui devrait se terminer fin 2022 et qui permettra d’offrir une couverture Internet à haut débit à l’ensemble du pays, et à l’initiative « Young People », qui vise à équiper les jeunes du pays de smartphones, la République centrafricaine va changer à jamais la vie de ses citoyens et l’avenir du continent africain tout entier.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
La Rédaction Cointribune avatar
La Rédaction Cointribune

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 23 022,01 $ 0.09%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 634,02 $ 0.17%
DEFI (DEFIPERP) 3 400,90 $ 1.11%
MARKETS (ACWI) 88,83 $ -0.78%
GOLD (XAUUSD) 1 767,90 $ 0.44%
TECH (NDX) 12 901,60 $ -0.3%
CURRENCIES (EURUSD) 1,02 $ 0.18%
CURRENCIES (EURGBP) 0,835150 £ 0.03%
CRUDEOIL (USOIL) 93,64 $ -0.19%
IMM. US (REIT) 2 542,42 $ -1.25%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document
Partenaires Affiliés
Ovr logo OVR La plateforme metaverse- Visiter
Bybit logo Bybit La plateforme de trading en cryptos- Visiter
Huobi logo Huobi Plateforme d'échange de Cryptomonnaies- Visiter
Sorare Logo Sorare Le jeu de fantasy football mondial- Visiter
Etoro Logo Etoro Le trading social de cryptos Disclaimer: 78% des comptes CFD perdent de l'argent - Visiter
En bourse logo En Bourse Formations, applications et accompagnement dédiés aux traders indépendants- Visiter
Koffy logo Koffy Agrégateur d'infos Web3 propulsé par l'IA !- Visiter
Coinhouse logo Coinhouse L'objectif de Coinhouse est de rendre les crypto-actifs accessibles à toutes et à tous.- Visiter
crypto excel logo Crypto Excel Le gestionnaire de portefeuille crypto par excellence- Visiter