A
A

Core Scientific se déclare en faillite

mer 21 Déc 2022 ▪ 17h00 ▪ 5 min de lecture - par Nicolas Teterel

Le plus grand mineur de bitcoins au monde a déposé le bilan. Core Scientific paie cher sa folie des grandeurs.

core scientific, crypto, celsius

Retournement de situation

Dans une lettre aux actionnaires ainsi qu’aux prêteurs, le premier d’entre eux, Riley Financial, déclarait le 14 décembre qu’une « faillite de Core Scientific n’était pas du tout nécessaire » :

« À notre avis, la grande majorité des problèmes de Core Scientific peuvent être corrigés via une discussion ouverte, transparente et une participation continue avec ses créanciers et ses actionnaires. À cette fin, Riley Financial a proposé au conseil d’administration de Core Scientific de lui fournir 72 millions de dollars de nouveaux financements. »

Cette rallonge devait être suffisante pour offrir plus de deux ans de marge de manœuvre, le temps que la société devienne rentable.

Mais il faut croire que les « conditions favorables » de ce nouveau prêt n’ont pas satisfait les dirigeants de Core Scientific qui ont préféré déposer le bilan. Le trou financier se situe entre un et 10 milliards de dollars.

Les sociétés Argo et Greenidge sont les prochains sur la liste si le prix du bitcoin ne remonte pas. Le fournisseur d’hébergement Compute North a lui déjà mis la clé sous la porte en septembre.

Bientôt une vente à la découpe ?

D’après Riley Financial, les équipements de Core Scientific ont une valeur d’environ 300 millions de dollars. Mais ce n’est pas assez pour Core dont le cash flow positif ne suffit pas à rembourser ses dettes.

Core Scientific minait en propre 50 bitcoins par jour grâce à ses 130 000 machines. Soit une puissance installée de 13 millions de TH/s. La compagnie prévoyait en octobre de déployer 38 000 machines de plus avant la fin de l’année.

Trente autres BTC étaient minés via son activité d’hébergement. Soit 102 000 machines représentant 9.5 millions de TH/s qui devront être redéployées autre part.

Après le grand exode depuis la Chine vers les États-Unis, votre serviteur pense que de nombreuses machines pourraient cette fois-ci atterrir en Russie qui est déjà un poids lourd du mining.

Core scientific représentant 10 % du hashrate mondial, sa cessation d’activité verra ses concurrents se partager les 80 BTC minés chaque jour par Core. Les autres mineurs vont pouvoir respirer un peu mieux.

La grosse centaine de milliers de machines qui va inonder le marché de l’occasion fera également les affaires de plus d’un mineur.

L’effet ciseau qui tenaille les mineurs

Les prix des machines de mining ont fortement baissé. Les soldes atteignent plus de 80 % sur les machines dernier cri, ce qui est logique au vu de la baisse de profitabilité.

La baisse de rentabilité dans l’industrie du mining est liée à trois facteurs principaux :

  • La baisse du prix du bitcoin : le dernier est en baisse d’environ 70 % depuis le record de novembre 2021 ;
  • L’augmentation du hashrate : la compétition accrue se traduit forcément par une baisse des revenus ;
  • La crise énergétique : les mineurs ayant fait l’erreur de se brancher sur des sources d’énergie fossile s’en mordent les doigts.

Aujourd’hui, un vieux Antminer S9 a besoin d’une électricité à moins de 0.03 dollar le kWh pour être profitable. Les modèles S19 ont besoin d’un prix de l’ électricité inférieur à 0.07 dollar et les meilleurs modèles S19XP ne rapportent de l’argent qu’en dessous de 12 centimes.

Ce marché baissier commence à se faire long et d’autres mineurs pourraient se retrouver sur le carreau ces prochains mois si le bitcoin ne reprend pas un peu d’altitude.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas Teterel avatar
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !