A
A

Coup dur pour SBF : La justice refuse la demande de libération de l'ex-magnat de la crypto

jeu 23 Nov 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
Event

Sam Bankman-Fried a définitivement perdu la confiance des procureurs américains. L’ancien roi de la crypto devra rester sous les verrous jusqu’au 28 mars 2024, date à laquelle sa sentence sera prononcée. C’est le verdict annoncé ce 21 novembre par la Cour d’appel pour le second circuit en réponse à l’appel interjeté par les avocats de SBF. La Cour explique les motifs du rejet.

Le logo de FTX

L’appel du roi de la crypto qualifié de “non convaincant”

Malgré les nombreux documentaires publiés sur Sam Bankman-Fried, tombé en disgrâce ne verra pas le bout du tunnel avant de l’avoir traversé. La dernière tentative de ses avocats de le sortir du pétrin a enfanté du néant.

En effet, ce mardi la Cour a annoncé qu’elle rejette l’appel de SBF, le génie des cryptos. Elle a confirmé la décision du tribunal de district relative à sa demande de mise en liberté. Le communiqué précise que la Cour a “examiné de manière approfondie les arguments supplémentaires du défendeur-appelant” et les a trouvés “pas convaincants”.

La Cour a noté que le tribunal a “pris en compte tous les facteurs pertinents, y compris le comportement du défendeur-appelant au fil du temps”. Elle a aussi ajouté que la tentative de l’ancien roi de la crypto d’influencer le procès “avait obligé le tribunal à durcir à plusieurs reprises les conditions de libération ».

Assigné à résidence en janvier 2023, l’ancien patron de de l’exchange crypto FTX avait effectivement essayé de suborner deux témoins. Sa tentative d’influencer le procès avait abouti à la révocation en octobre de sa libération sous caution.

Le roi de la crypto SBF restera privé de liberté jusqu’au 28 mars

La Cour d’appel des États-Unis s’est dite engagée à veiller à ce que les procédures judiciaires soient conduites de manière équitable et sans compromis. Son rejet de l’appel des avocats de SBF signifie que ce dernier restera enfermé jusqu’à ce que sa peine soit prononcée.

Selon le calendrier officiel, la dernière audience relative à l’affaire de l’effondrement de l’exchange crypto FTX se tiendra le 28 mars prochain. L’accusé qui risque jusqu’à 110 ans de réclusion criminelle devra donc attendre quatre autres mois pour connaître le sort qui lui est réservé. Ses avocats ont exprimé leur regret de noter que le tribunal de district ne dispose d’aucune option moins restrictive que la détention.

Et s’ils déplorent la réponse de la Cour d’appel, le marché crypto semble s’en réjouir particulièrement. Le prix du FTT, la crypto de FTX, a connu une augmentation de 35% dès l’annonce de la décision de la Cour d’appel.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.