A
A

Portugal : Le paradis du Bitcoin et des cryptomonnaies ?

lun 09 Mai 2022 ▪ 15h00 ▪ 5 min de lecture - par Grégoire Morat

Nichés au creux des vagues houleuses de l’Atlantique, et sous le soleil de l’Algarve, au Portugal, les investisseurs en cryptomonnaies pourraient bien y trouver leur nouveau paradis terrestre… Le pays le plus à l’ouest d’Europe attire en effet toutes sortes d’aficionados des monnaies virtuelles. Pourquoi ? Eh bien parce qu’il bénéficie d’une absence de législation complète en matière de cryptomonnaie. Déjà très attractif par le passé, le pays de la péninsule ibérique semble devenir un nouvel El Dorado. Une situation qui pourrait évoluer dans les années à venir…

bitcoins on Portugal flag background

Le Portugal,un pays très ouvert sur la question des cryptomonnaies

On le sait depuis longtemps, le Portugal dispose d’une des législations les plus souples en Europe. En réalité, avec Malte, il s’agit du seul pays européen qui permet de ne pas débourser un seul denier aux percepteurs d’impôt. Qu’il s’agisse de secteurs comme l’immobilier ou celui des banques, le Portugal était déjà un pays avancé sur les possibilités liées aux cryptomonnaies. Interrogé par l’AFP, le ministère des finances a déclaré qu’il examinait la situation et qu’il souhaitait la mise en place d’un cadre européen commun.

Vers une législation européenne ?

L’Union Européenne se penche depuis plusieurs années sur un projet de règlement européen, le fameux MiCA. Une réglementation harmonisée des cryptoactifs à l’échelle européenne viendrait pourtant remettre en cause le statut privilégié dont peuvent jouir les investisseurs en cryptomonnaie au Portugal. Une législation vivement critiquée en Europe et jugée trop lourde par beaucoup, comme le prouve la lettre adressée aux ministres des finances des pays de l’Union Européenne par une quarantaines d’entreprises et organisations européennes du secteur des cryptoactifs. Cette loi pourrait en effet compromettre le développement et la compétitivité du secteur avec des restrictions plus élevées que dans le reste du monde. Certaines préconisent plutôt une approche « bac à sable » comme aux États-Unis, ou bien une consultation publique comme au Royaume-Uni.

Didi Tauhuttu, un nouveau riche grâce au Bitcoin (BTC) qui s’est exilé au Portugal en raison de sa législation favorable aux crypto-actifs.

Une fiscalité attractive au Portugal

Ce statut privilégié est réellement avantageux. En effet, le pays affiche zéro pourcent de taxes sur les investissements en cryptomonnaie. Pour Didi Taihuttu, un Néerlandais qui a fait fortune grâce au Bitcoin (BTC) et qui s’est installé dans ce pays : « le Portugal a un système parfait » a-t-il pu déclarer à l’AFP. En effet, selon la loi portugaise, les transactions en cryptomonnaies ne sont pas imposables puisqu’elles ne sont pas considérées comme des devises ou des actifs financiers, a tranché l’administration fiscale du pays en 2016. Pour la députée d’extrême gauche Mariana Mortagua, « le Portugal est devenu un paradis fiscal ». Une situation qu’elle regrette vivement et souhaite rapidement changer. Une ambition que Didi Taihuttu ne souhaite pas, l’entrepreneur en cryptomonnaie considère qu’un tel changement de cap serait « une erreur » pour le Portugal qui a besoin « de plus d’emplois et de croissance économique ».

Une situation durable ?

Certains ne partagent pas l’optimisme de Didi Taihuttu, notamment avec l’approche d’une législation européenne qui pourrait renverser les cartes en Europe et surtout au Portugal. « Le Portugal fait partie des destinations qui attirent les européens, avec une fiscalité très, très coulante pour la cryptomonnaie. En revanche, on ne le conseille pas forcément car ce n’est pas une stratégie sur le long terme du gouvernement pour attirer les entreprises du secteur mais plutôt un vide légal » a expliqué à BFMTV Crypto un avocat fiscaliste londonien, qui préfère garder l’anonymat, avant d’ajouter : « Je parie que dans dix ans, la City sera plus clémente que le Portugal ». Des prédictions peu optimistes quant à l’avenir du paradis portugais de la cryptomonnaie…

En somme, pour le moment le Portugal semble en tête des pays européens pour attirer des investisseurs en cryptomonnaie. Mais comme cette situation ne découle pas d’une stratégie gouvernementale et bien plutôt d’un vide juridique, celle-ci risque fort de ne pas durer. Surtout si l’on prend en compte la législation européenne restrictive qui se met inévitablement en branle et la volonté du Royaume-Uni de se consacrer en nouveau hub pour les cryptomonnaies. 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Grégoire Morat avatar
Grégoire Morat

Étudiant passionné par l’entrepreneuriat et fasciné par les technologies derrières les cryptos ! Eh oui, je suis persuadé que les deux sont intimement liés : la blockchain et les NFT sont en train de révolutionner de nombreux secteurs et présentent des opportunités inédites.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 20 093,58 $ -0.83%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 130,26 $ -1.07%
DEFI (DEFIPERP) 2 623,00 $ 0.23%
MARKETS (ACWI) 84,79 $ -1.48%
GOLD (XAUUSD) 1 816,27 $ -0.19%
TECH (NDX) 11 637,77 $ -3.09%
CURRENCIES (EURUSD) 1,05 $ -0.01%
CURRENCIES (EURGBP) 0,862300 £ -0.08%
CRUDEOIL (USOIL) 111,55 $ -0.25%
IMM. US (REIT) 2 413,37 $ -1.14%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document