Prix
26,54 $
BTC
0,00048319  Ƀ
1H % ROI 2.59%
24H % ROI -4.02%
7J % ROI -5.67%
Volume 24h 271 431 852,70 $
Offre disponible 248 453 201 ATOM
Offre totale 0 ATOM
Rang 34
Capitalisation 6 459 686 215,63 $

COSMOS EN QUELQUES LIGNES

Cosmos (ATOM) veut résoudre les problèmes des frais de transactions coûteux, de scalabilité, de capacité de transaction relativement basse, des blockchains utilisant la Preuve de Travail, en proposant un écosystème de blockchains interconnectées. Cosmos veut également simplifier la blockchain pour les développeurs, grâce à un cadre modulaire qui démystifie les Dapps. Le livre blanc de Cosmos fut publié en 2016, une vente de tokens a eu lieu l’année suivante. Les tokens ATOM sont émis grâce à un algorithme hybride de Preuve de Participation. L’ATOM contribue à la sécurisation du Cosmos Hub, et est également le token de gouvernance du réseau. Cosmos fut cofondé par Jae Kwom, Zarko Milosevic et Ethan Buchman.

QU’EST-CE QUE LE COSMOS (ATOM) ?

Cosmos est une plateforme qui contribue considérablement à l’innovation de la blockchain. La monnaie virtuelle révolutionne le monde de la crypto et apporte des répercussions notables sur les rôles des développeurs. Cette innovation se manifeste par la création d’un moteur de blockchain permettant de relier les blocs entre eux. Découvrez plus de détails dans cet article.

Présentation de la cryptomonnaie

Cosmos est une cryptomonnaie singulière connue sous le signe d’ATOM. Elle a vu le jour en avril 2017.

Le projet open source de Tendermint

Son lancement a été promu sur YouTube et Twitter, à l’occasion du minage du premier bloc. Cosmos est un réseau décrit comme l’Internet des blockchains. Le projet est l’œuvre d’une startup de développement de logiciels appelée Tendermint Inc.

Selon les experts, il s’agit de l’un des premiers grands réseaux décentralisés de Proof-of-Stake à être lancé. Les cryptomonnaies classiques nécessitent l’intervention des mineurs pour résoudre les algorithmes. La monnaie virtuelle sollicite l’intervention des « validateurs » pour valider les transferts de fonds.

La blockchain 3.0

Cosmos est qualifiée comme la Blockchain troisième génération, alors que Bitcoin constitue la blockchain 1.0 et Ethereum la blockchain 2.0. Le projet a été lancé dans le but de se démarquer de la concurrence par la création d’une blockchain interactive capable de se connecter avec plusieurs autres blockchains.

Cosmos a été développé pour permettre à plusieurs applications décentralisées d’inter-opérer sur une unique plateforme. Cette interaction rend la technologie blockchain encore plus optimale, offrant beaucoup plus de possibilités. La création d’un réseau de blocs s’opère grâce à l’utilisation d’outils spécifiques par le réseau.

Les objectifs de Cosmos

Le principal objectif de Cosmos est de résoudre les deux problèmes classiques liés à la cryptomonnaie : les problèmes d’évolutivité et d’interopérabilité. Le problème d’évolutivité concerne la taille des blocs qui est limitée à 1 Mo chez Bitcoin. Cette contrainte engendre des inconvénients majeurs : le temps de validation et les frais de transactions.

Le problème d’interopérabilité concerne la diversité entre les différents modes de paiement (PayPal, SWIFT, Alipay…) et les pièces (Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum…). Chaque dispositif possède son propre mode de fonctionnement et les interactions entre ces différents modèles sont complexes, voire impossibles. Cosmos, la cryptomonnaie de 3e génération, propose un écosystème où chaque chaîne de blocs interagit efficacement, simplement et rapidement.

Comment fonctionne la cryptomonnaie ?

Trouvez les visions de Cosmos ainsi que les innovations apportées dans les paragraphes qui suivent.

La création d’un moteur de blockchain

Le point fort d’Ethereum réside dans le fait que les utilisateurs peuvent déployer des applications décentralisées à partir d’une unique blockchain. À l’inverse, Bitcoin est limité, car elle permet uniquement aux utilisateurs de créer de nouvelles blockchains avant de déployer des applications décentralisées sur celles-ci, ce qui est complexe et fastidieux.

Cosmos propose un protocole différent en créant un moteur capable de créer une blockchain facilement pour chaque utilisateur. De cette manière, tout le monde sera en mesure de créer sa propre blockchain. Ce concept a été initié par Terdernmint en 2014.

Les procédures de création de blockchain

Le moteur de blockchain est constitué de 3 couches fondamentales : la couche consensus, la couche application et la couche réseau. La couche réseau partage les messages. La couche consensus permet aux intervenants de s’accorder sur un même état. La couche application permet de donner un sens et un intérêt aux messages. Cette fonction est connue sous l’appellation de business logic.

La plateforme propose, dans son moteur, des couches de réseau et de consensus. Il incombe aux développeurs de se focaliser uniquement sur la couche application. Le moteur de Cosmos dispose d’une puissance en mesure de développer des couches de réseaux et de consensus.

Les avantages et les inconvénients de cette cryptomonnaie

Cosmos est une monnaie virtuelle qui présente certains avantages et inconvénients.

Les avantages

Cette vision novatrice de Cosmos permet aux développeurs de générer facilement des blockchains. Leur conception brise les murs entre les différents intervenants. Le protocole est rapide et efficace. La création d’un bloc toutes les secondes permet de traiter des milliers de transactions de manière très rapide. Les applications blockchains s’adaptent facilement à tous les utilisateurs.

La gouvernance constitue un autre avantage de l’écosystème Cosmos. Chaque blockchain générée garde sa souveraineté et ses règles. Cette authenticité optimise les blocs et leur permet de s’adapter à tous les cas d’utilisation. L’efficacité est un autre atout du protocole, car les développeurs gagnent un temps précieux en se concentrant uniquement sur le développement d’applications.

Les inconvénients

Malgré cette vision novatrice, le système utilisé n’est pas à l’abri d’attaques virtuelles. Le niveau de sécurité n’est pas encore optimal, les erreurs des machines, notamment du moteur, peuvent être commises. Cette faille offre la voie aux validateurs malveillants pour voler les utilisateurs.

Le réseau de blockchain est constamment exposé à un risque de défaillance. Si une zone spécifique au réseau est sujette à des défauts, c’est le réseau tout entier qui risque d’être compromis. Pour éviter ce drame, les développeurs du réseau Cosmos doivent faire preuve de vigilance.

Comment acheter cette cryptomonnaie ?

Le cours du Cosmos s’élève aujourd’hui à 15,28 . Le prix du Cosmos augmente régulièrement, voici les méthodes pour s’en procurer.

Les procédures d’achat de Cosmos

Pour acheter Cosmos, le meilleur moyen est de se procurer au préalable la cryptomonnaie Ethereum. Il vous incombe ensuite de les échanger contre Cosmos via le site de la monnaie virtuelle. Pour acheter Ethereum, choisissez entre Coinbase ou Cex.io en guise de plateforme d’échange.

Coinbase accepte les cartes de débit et les cartes de crédit ainsi que les virements bancaires. En matière de sécurité, la plateforme impose une vérification d’identité avant de valider les achats. Cex.io fonctionne dans 99 % des pays du monde. Elle requiert un frais élevé pour les premiers achats.

Comment stocker les jetons ATOM ?

Dans un souci de sécurité, il est recommandé de stocker vos pièces Cosmos dans un portefeuille électronique. Pour ce faire, il suffit de choisir une plateforme capable de stocker ce genre de pièce, comme MyEtherWallet. La création d’un nouveau portefeuille nécessite un mot de passe fort.

Pour renforcer davantage la sécurité de vos jetons, pensez à créer un portefeuille matériel. Il s’agit de dispositif qui se connecte à votre ordinateur à la manière d’une clé USB. Ce portefeuille s’apparente à un protecteur de vos jetons ATOM. Pour ce faire, il convertit en chiffre les clés de votre portefeuille électronique pour rendre vos jetons méconnaissables.

Actualités Cosmos

Voir aussi