A
A

Crypto : Les banques centrales prises au dépourvu!

jeu 30 Nov 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Evans S.
S'informer Event

La sphère crypto évolue à un rythme effréné, laissant les banques centrales dépassées par les événements. Pourtant, avec l’avènement imminent des monnaies numériques de banque centrale (MNBC), leur rôle dans ce nouvel écosystème est remis en question. Explications.

Crypto et les banques

La crypto, une révolution qui dépasse les banques centrales

Alors que de nombreux enthousiastes prédisent que le cours du Bitcoin est parti pour franchir les 100 000 dollars, de l’autre côté du spectre, les monnaies numériques de banque centrale (MNBC) font débat.

Selon un rapport de la Banque des Règlements internationaux (BRI), Les banques centrales manquent des capacités nécessaires pour faire face aux défis présentés par les monnaies numériques de banque centrale (MNBC).

En cause : ce virage technologique nécessite des compétences pointues en cybersécurité, blockchain et data qu’elles ne possèdent pas en interne.

De plus, l’innovation crypto avance à une vitesse stupéfiante. Entre l’explosion des stablecoins, les NFT générant des millions et les avancées de la finance décentralisée, impossible pour ces mastodontes bureaucratiques de suivre la cadence !

Bref, la sphère crypto progresse à la vitesse de la lumière. Elle laisse nos gardiens monétaires à la traîne, incapables de saisir les subtilités de cette e-révolution.

Des risques considérables à atténuer et un avenir incertain

Les banques centrales manquent de compétences techniques. Elles doivent aussi gérer les risques associés aux MNBC. Cela devient leur responsabilité cruciale.

D’abord, le risque technologique : les MNBC s’appuieront vraisemblablement sur l’infrastructure de la crypto (la blockchain), une technologie encore instable.  Failles et cyberattaques pourraient aisément déstabiliser l’équilibre fragile des cryptos nationales.

Vient ensuite le risque pour la réputation de l’institution : la moindre défaillance d’une MNBC entacherait sérieusement la crédibilité d’une banque centrale, avec des effets politiques et économiques potentiellement désastreux. Un coup dur pour ces organismes déjà très décriés depuis 2008 !

Enfin, le risque pour la stabilité financière : une adoption massive des MNBC pourrait fragiliser le système bancaire traditionnel, menaçant l’économie toute entière…

Les banques centrales risquent-elles de s’éclipser devant la montée fulgurante des crypto-devises ?

Certes, attirer des experts blockchain et mener une transformation numérique ne sera pas une mince affaire pour ces structures rigides.

Mais en boostant l’innovation et en collaborant étroitement avec les fintechs, nul doute que les banques centrales garderont un œil – et une main ! – sur l’émission monétaire à l’ère digitale.

Si les institutions monétaires sont effectivement dépassées par l’explosion chaotique des cryptos, elles peuvent encore prendre le train de la révolution numérique. À condition de faire preuve d’audace et d’agilité : un vrai défi pour ces mastodontes bureaucratiques ! Découvrez par ailleurs le projet crypto suisse.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Evans S. avatar
Evans S.

Fasciné par le bitcoin depuis 2017, Evariste n'a cessé de se documenter sur le sujet. Si son premier intérêt s'est porté sur le trading, il essaie désormais activement d’appréhender toutes les avancées centrées sur les cryptomonnaies. En tant que rédacteur, il aspire à fournir en permanence un travail de haute qualité qui reflète l'état du secteur dans son ensemble.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.